Haut-Rhin (hydrologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rhin (homonymie).
Article général Pour un article plus général, voir Rhin.
Carte de la région traversée par le Haut-Rhin.

Le Haut-Rhin, appelé Hochrhein en allemand, est une subdivision du Rhin qui débute après Stein am Rhein, à l'extrémité ouest du lac de Constance. Il coule vers l'Ouest et passe de 395 m d'altitude à 252 m.

Après Schaffhouse se situent les chutes du Rhin ; avec un débit moyen de 373 m3/s (700 m3/s en été), il s'agit de la deuxième chute d'eau la plus puissante d'Europe après le Dettifoss en Islande. Le Haut-Rhin est marqué par de nombreux barrages, les parties naturelles comportant plusieurs rapides. À Koblenz, le Rhin est rejoint par l'Aar, qui avec 557 m3/s est plus puissant que le premier (439 m3/s), mais plus court.

Le Haut-Rhin délimite sur la quasi-totalité de son cours la frontière entre l'Allemagne et la Suisse. La Suisse ne s'étend sur la rive nord qu'à Stein am Rhein, Schaffhouse et près de Bâle.

Énergie[modifier | modifier le code]

Hydroélectrique[modifier | modifier le code]

Douze barrages hydroélectriques au fil de l'eau sont situés tout au long de son cours. Hormis les centrales de Schaffhouse, Neuhausen et Birsfelden intégralement sur le territoire suisse, elles sont toutes à cheval entre l'Allemagne et la Suisse.

La centrale de Schaffhouse a été mise en service en 1963. Elle fournit une puissance de 29 MW.
Elle fournit une puissance de 4,4 MW.
  • Centrale hydroélectrique de Rheinau (Suisse)
La centrale de Rheinau a été mise en service en 1956. Elle fournit une puissance de 18,5 MW grâce à 2 turbines Kaplan.
  • Centrale hydroélectrique de Eglisau (Suisse)
La centrale de Eglisau a été mise en service en 1919. Elle fournit une puissance de 6,7 MW grâce à 7 turbines Francis.
  • Centrale hydroélectrique de Reckingen (Allemagne)
La centrale de Reckingen (administrativement rattachée à Küssaberg) a été mise en service en 1941. Elle fournit une puissance de 19 MW grâce à 2 turbines Kaplan.
  • Centrale hydroélectrique de Albbruck (Allemagne)
La centrale de Albbruck a été mise en service en 1934. Elle fournit une puissance de 108 MW grâce à 3 turbines Kaplan et 1 turbine bulbe.
  • Centrale hydroélectrique de Laufenburg (Suisse)
La centrale de Laufenburg a été mise en service en 1914. Elle fournit une puissance de 106 MW et est placée sur une chute d'une hauteur de 10 m.
  • Centrale hydroélectrique de Säckingen (Allemagne)
La centrale de Säckingen a été mise en service en 1970. Elle fournit une puissance de 74 MW.
  • Centrale hydroélectrique de Ryburg (Allemagne)
La centrale de Ryburg (administrativement rattachée à Görwihl) a été mise en service en 1931. Elle fournit une puissance de 120 MW.
La nouvelle centrale de Rheinfelden a été mise en service en 2012. Elle fournit une puissance de 100 MW grâce à 4 turbines Kaplan,4 turbines Bulbes installées sur une chute de 6 à 9,1 m.
L'ancienne centrale de Rheinfelden a été mise en service en 1898. Elle fournit une puissance de 26 MW grâce à 8 turbines Kaplan, 6 turbines Bulbes et 6 turbines Francis installées sur une chute de 5 m. Elle a été détruite en 2011.
La centrale de Augst a été mise en service en 1912. Elle fournit une puissance de 34 MW grâce à 2 turbines Francis et 7 turbines Straflo.
La centrale de Birsfelden a été mise en service en 1954. Elle fournit une puissance de 100 MW.

Énergie nucléaire[modifier | modifier le code]

La centrale nucléaire de Leibstadt en Suisse est construite sur le bord du Rhin, dont elle utilise l'eau pour son circuit de refroidissement.

Voir aussi[modifier | modifier le code]