Mel Daniels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mel Daniels Portail du basket-ball
Mel Daniels.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Melvin Joe Daniels
Naissance 20 juillet 1944 (1944-07-20) (69 ans)
Détroit
Taille 2,06 m (6 9)
Situation en club
Poste pivot
Carrière universitaire ou amateur
1964-1967 New Mexico State Aggies
Draft NBA
Année 1967
Position 9e
Franchise Royals de Cincinnati
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1967-1968
1968-1969
1969-1970
1970-1971
1971-1972
1972-1973
1973-1974
1974-1975
1976-1977
Minnesota Muskies
Pacers de l'Indiana
Pacers de l'Indiana
Pacers de l'Indiana
Pacers de l'Indiana
Pacers de l'Indiana
Pacers de l'Indiana
Memphis Sounds
New York Nets
22,2
24,0
18,7
21,0
19,2
18,5
15,4
09,8
03,5
Carrière d’entraîneur
Indiana State Sycamores (assi.)

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Melvin Joe Daniels (né le 20 juillet 1944, à Détroit, Michigan) est un ancien joueur américain de basket-ball.

Biographie[modifier | modifier le code]

Évoluant au poste de pivot, il joue pour l'université d'État de New Mexico de 1964 à 1967. Il est sélectionné au neuvième rang de la draft NBA 1967 par les Royals de Cincinnati et est également sélectionné par les Minnesota Muskies de l'American Basketball Association (ABA). Il choisit alors d'évoluer en ABA, devenant l'un des meilleurs joueurs de l'histoire de cette ligue.

Daniels fut nommé ABA Rookie of the Year lors de la saison 1967-68 avant d'être transféré aux Pacers de l'Indiana[1]. Daniels est nommé ABA Most Valuable Player en 1969[2] et 1971[3] et mène les Pacers à trois titres de champions ABA. Il participe à sept All-Star Games ABA et fut désigné meilleur joueur du ABA All-Star Game 1971[4]. Daniels est le meilleur rebondeur ABA durant trois saisons et est le meilleur rebondeur de tous les temps en ABA avec un total de 9 494 rebonds en carrière[5], soit une moyenne de 15,1 rebonds par match ce qui le classe deuxième de cette catégorie derrière Artis Gilmore[6]. Daniels joue brièvement pour l'équipe NBA des New York Nets lors de la saison 1976-1977.

À l'issue de sa carrière, Daniels rejoint le staff d'entraîneur de son équipe universitaire de New Mexico, puis à Indiana State, où évolue le futur Hall of Famer Larry Bird. Daniels intègre ensuite l'équipe dirigeante des Pacers de l'Indiana en 1986 devenant Director of Player Personnel.

Mel Daniels est longtemps l'un des rares MVP de ABA à ne pas être intronisé au Basketball Hall of Fame à Springfield, Massachusetts, alors que d'autres joueurs ABA le sont déjà tels que: Connie Hawkins (1992), Dan Issel (1993), et David Thompson (1996). En février 2012, le Naismith Memorial Basketball Hall of Fame annonce que Mel Daniels fait partie des cinq premières personnalités désignées pour figurer dans la promotion 2012, les autres étant officialisés en avril[7]. Cette intronisation est faite en septembre 2012.

Daniels est l'un des cinq membres des Pacers - quatre joueurs Roger Brown, Reggie Miller et George McGinnis - et Bob Leonard, entraîneur, à avoir son maillot retiré, le no 34, par la franchise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. les Pacers de l'Indiana font partie des quatre franchise de ABA à intégrer la NBA au moment de la fusion des deux ligues.
  2. (en) « 1968-69 ABA Season Summary », sur basketball-reference.com (consulté le 29 mars 2012)
  3. (en) « 1970-71 ABA Season Summary », sur basketball-reference.com (consulté le 29 mars 2012)
  4. (en) « 1971 ABA All-Star Game Box Score East 126, West 122 », sur basketball-reference.com (consulté le 29 mars 2012)
  5. (en) « NBA & ABA Career Leaders and Records for Total Rebounds », sur basketball-reference.com (consulté le 29 mars 2012)
  6. (en) « NBA & ABA Career Leaders and Records for Rebounds Per Game », sur basketball-reference.com (consulté le 29 mars 2012)
  7. (en) « Five Direct-Elects for the Class of 2012 Announced By the Naismith Memorial Basketball Hall of Fame », sur hoophall.com,‎ 24 février 2012 (consulté le 29 mars 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]