Marty Friedman (basket-ball)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Friedman.

Marty Friedman
Fiche d’identité
Nom complet Max Friedman
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance
New York
Date de décès (à 96 ans)
Situation en club
Poste Arrière
Saison Club
Sélection en équipe nationale **
Drapeau : États-Unis États-Unis
Basketball Hall of Fame 1972
* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Marty Friedman, né le à New York et décédé le , est un joueur et entraîneur américain de basket-ball. Il évoluait au poste d'arrière.

Il contribue au développement de la popularité du basketball en Europe au début du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

La carrière professionnelle de Marty Friedman dure près de vingt ans (1910-27)[1]. Il demeure considéré comme l'un des meilleurs arrières défensifs des débuts du basket-ball[1]. Lui et Barney Sedran (en) étaient surnommés The Heavenly Twins (« Les jumeaux divins »).

Il joue dans la quasi-totalité des ligues existant dans la Côte Est des États-Unis et conduit fréquemment ses équipes à la victoire. Lorsque débute la Première Guerre mondiale, Friedman voyagea dans le monde entier pour promouvoir le basket-ball. Il crée une compétition opposant plus de 600 équipes en France, qui inspirera les Jeux interalliés[1]. En 1919, il est le capitaine de l'équipe américaine qui remporte les Jeux interalliés organisés à Joinville-le-Pont[2].

À partir de 1921, il joue dans l'équipe des New York Whirlwinds, alors considérée comme l'une des meilleures équipes au monde[1]. Une série de matchs opposa son équipe aux Original Celtics devant plus de 11 000 spectateurs. La première rencontre est remportée par les Whirlwinds sur un score de 40 à 27, et la seconde par les Celtics (26-24). Les dirigeants, craignant que le public particulièrement animé ne perturbe la finale, ont préféré annuler le troisième match[1].

En 1925-26, il est entraîneur-joueur dans l'équipe des Rosenblums de Cleveland qui remporte le championnat de l'American Basketball League. Il prend sa retraite sportive en 1927 mais demeure entraîneur des Rosenblums. Il les conduit à nouveau au titre lors de la saison 1928-29. Il devient ensuite entraîneur des Haymakers de Troy durant la saison 1938-1939.

Après sa retraite sportive, Friedman devient le propriétaire d'un parking à New York. Il le revend en 1959 et prend sa retraite à l'âge de soixante-dix ans.

En 1972, il est intronisé au Basketball Hall of Fame[1]. En 1994, il fait son entrée à l'International Jewish Sports Hall of Fame.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) « Max "Marty" Friedman », sur Basketball Hall of Fame (consulté le 2 mai 2015)
  2. a et b « Les origines du basketball », sur L'Équipe (consulté le 23 février 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]