Geno Auriemma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Geno Auriemma
Image illustrative de l'article Geno Auriemma
Geno Auriemma en 2014.
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (63 ans)
Montella (Italie)
Saison Club
Carrière d’entraîneur
1978-1979
1979-1981
1981-1985
1985-
2010-2017
Hawks de Saint-Joseph (Ass.)
Bishop Kenrick HS (Ass.)
Cavaliers de la Virginie (Ass.)
Huskies du Connecticut
Drapeau : États-Unis États-Unis
Basketball Hall of Fame 2006
* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Geno Auriemma est un entraîneur italo-américain de basket-ball, né le à Montella (Italie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est onze fois champion NCAA avec l'équipe féminine des Huskies du Connecticut (1995, 2000, 2002, 2003, 2004, 2009, 2010, 2013, 2014, 2015 et 2016). Il est l'entraîneur le plus titré du basket-ball universitaire féminin, Pat Summitt (Volunteers du Tennessee) étant restée à huit, seul John Wooden 10 fois champion avec les masculins des Bruins d'UCLA ayant fait mieux[1]. Il l'égale en 2015 avec une troisième titre consécutif[2], puis le dépasse en 2016 avec un 11e titre, le quatrième consécutif[3].

Il est l'entraîneur de joueuses renommées comme Rebecca Lobo, Diana Taurasi, Tina Charles, Maya Moore, Breanna Stewart...

Invaincues dans la saison régulière 2016-2017 malgré le départ de leurs trois meilleurs éléments à la draft WNBA 2016 (Breanna Stewart, Moriah Jefferson, Morgan Tuck), les Huskies portent à 111 leur série de victoires consécutives, jusqu'à leur défaite 64 à 66 après prolongation en demi-finales du tournoi final NCAA 2017 contre les Bulldogs de Mississippi State[4]. Ce 111e succès était aussi le 113e succès de Geno Auriemma en tournoi final, surpassant le record de 112 détenu jusque là par Pat Summitt[5].

Il dirige l'équipe féminine des États-Unis qui remporte le championnat du monde 2010, les Jeux olympiques de 2012, puis la médaille d’or du Championnat du monde 2014 en Turquie[6], puis l'or aux Jeux olympiques de 2016[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jéré Longman, « UConn Wins Women’s N.C.A.A. Title », New York Times, (consulté le 9 juin 2014)
  2. (en) « Third consecutive NCAA title for UConn, 10th overall for Geno », Love Women's Basketball, (consulté le 8 avril 2015)
  3. Arnaud Gelb, « NCAA : les filles de UConn dans l’histoire », basketusa.com, (consulté le 6 avril 2016)
  4. « NCAA : Connecticut battu au buzzer après 111 victoires de suite », lequipe.fr, (consulté le 1er avril 2017)
  5. (en) Vickie Fulkerson, « UConn rides another hot start and routs Oregon 90-52 in Bridgeport final », theday.com, (consulté le 1er avril 2017)
  6. « USA take down Spain in Turkey 2014 Final to retain world title  », FIBA, (consulté le 8 octobre 2014)
  7. Vincent Thiollière, « INVINCIBLE TEAM USA », bebasket.fr, (consulté le 21 août 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]