Marianne Stanley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marianne Stanley (née en 1954), est un entraîneur américain de basket-ball, dernièrement aux Sparks de Los Angeles en WNBA.

Biographie[modifier | modifier le code]

Stanley est diplômée en sociologie à Immaculata en 1976 et évoluant au poste de meneur. Elle y commence sa carrière en devenant entraîneur assistant de l'équipe lors de la saison 1976-77. Elle devient ensuite entraîneur à Old Dominion à l'âge de 23 ans en 1977, devenant ainsi la plus jeune entraîneur de Division I du pays. Elle y demeure jusqu'en 1987, réalisant un bilan de 269 victoires - 59 défaites, participant au Final Four en 1983, puis remportant le titre national NCAA en 1985. Elle dirige des joueuses telles que Anne Donovan, l'actuelle entraîneur de l'équipe olympique américaine, mais aussi Nancy Lieberman, Inge Nissen, Tracey Claxton et Medina Dixon.

Après deux saisons à l'Université de Pennsylvanie (1987-1989), Stanley prend la tête de l'équipe de l'Université de la Californie méridionale de 1989 à 1993. Elle les mène à un bilan de 71 victoires - 46 défaites, recrutant et dirigeant des joueuses telles que Lisa Leslie et Tina Thompson.

En janvier 1994, Stanley arrive à Stanford, assurant la promotion et le développement de l'équipe féminine de basket-ball durant 10 mois. Elle est ensuite nommée entraîneur de l'équipe de Stanford en avril 1995, menant les Cardinal à un bilan de 29 victoires - 3 défaites. Elle devient ensuite entraîneur de l'université de Californie durant quatre saisons (1996-2000). Elle réalise un bilan de 416 victoires - 222 défaites en NCAA en 21 saisons menant ses équipes au tournoi NCAA à dix reprises, dont quatre Final Four et un titre de champion.

Elle fait également partie de l'équipe d'entraîneurs de USA Basketball de 1982 à 1996 avec les différentes sélections américaines, incluant des participations à des championnats du monde.

Elle intègre la WNBA en 2000, en devenant entraîneur assistante des Sparks de Los Angeles sous les ordres de Michael Cooper. Elle y reste une saison, avant d'intégrer les rangs des Mystics de Washington en tant qu'entraîneur assistant en 2001 sous les ordres de Tom Maher. Elle est nommée entraîneur en chef la saison suivante. Elle y demeure deux saisons, menant l'équipe à sa première victoire en playoffs de son histoire et remportant le trophée d'entraîneur de l'année en 2002. Cette même année, elle est intronisée au Women's Basketball Hall of Fame. En 2004, elle rejoint le Liberty de New York en tant que recruteur. Elle devient par la suite entraîneur de l'Université Rutgers en tant qu'entraîneur assistant durant trois saisons.

Marianne Stanley revient en WNBA et aux Sparks de Los Angeles en tant qu'entraîneur assistante de Michael Cooper en 2008.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]