Fayçal Ier (roi d'Irak)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fayçal.
Fayçal Ier
فيصل الأول
Le roi Fayçal Ier d'Irak.
Le roi Fayçal Ier d'Irak.
Titre
Roi d'Irak

(12 ans et 16 jours)
Premier ministre Abd Al-Rahman al-Gillani
Abd al-Muhsin as-Sa'dun
Jafar al-Askari
Yassin al-Hachimi
Abd al-Muhsin as-Sa'dun
Jafar al-Askari
Abd al-Muhsin as-Sa'dun
Tawfiq al-Suwaidi
Abd al-Muhsin as-Sa'dun
Tawfiq al-Suwaidi
Nouri Saïd
Naji Shawkat
Rachid Ali al-Gillani
Prédécesseur Fonction créée
Abdülmecid II
(calife et sultan ottoman)
Successeur Ghazi Ier
Roi de Syrie

(4 mois et 6 jours)
Premier ministre Rida al-Rikabi
Hachem al-Atassi
Ala ad-Din ad-Durubi Basha
Jamil al-Ulchi
Prédécesseur Fonction créée
Successeur Mandat français en Syrie
Biographie
Dynastie Hachémite
Nom de naissance Fayçal ben el-Hussein ben Ali el-Hâchimi
Date de naissance
Date de décès (à 48 ans)
Père Hussein ibn Ali
Mère Abdiya bint Abdullah
Conjoint Huzaima Pasha, Chérifa de La Mecque
Enfants Ghazi Souverain

Fayçal Ier (roi d'Irak)
Monarques d'Irak
Monarques de Syrie

Fayçal ben Hussein el-Hachimi Eljai (فيصل بن الحسين الهاشمي en arabe) (), fils de Hussein ben Ali, chérif de La Mecque et roi du Hedjaz, il est lui-même le premier roi d'Irak sous le nom de Fayçal Ier de 1921 à sa mort, après avoir été le premier et unique roi de Syrie du 7 mars au 27 juillet 1920.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il fait partie de la lignée hachémite qui remonte au prophète de l'islam Mahomet.

C'est lui qui mène la grande révolte arabe contre les forces ottomanes, conduisant l'armée du nord composée de quarante mille hommes. Il explique :

« Le but des mouvements nationalistes arabes (…) est d’unir finalement les Arabes en une seule nation (…). Nous croyons que notre idéal d’unité arabe en Asie est justifié sans avoir besoin d’argument[1]. »

Il est l'un des artisans de l'accord Fayçal-Weizmann de 1919.

Le 7 mars 1920, le Congrès national syrien (en) vote l’indépendance de la Syrie et son unité intégrale avec la Palestine et la Transjordanie, et proclame l'émir Fayçal ben Hussein « roi constitutionnel » du Royaume arabe de Syrie sous le nom de Fayçal Ier.

Le 25 avril 1920, la Syrie est placée sous mandat français par la conférence de San Remo. Cédant à l'ultimatum du haut-commissaire, le général Gouraud, et ses partisans étant écrasés par les troupes françaises dirigées par le général Mariano Goybet à la bataille de Khan Mayssaloun, le 24 juillet 1920, le roi Fayçal est contraint à l'exil. Les Britanniques le placent alors sur le trône d'Irak en 1921, durant la période du Mandat britannique de Mésopotamie. Il mène le pays sur le chemin de l'indépendance, obtenant en 1932 l'autonomie pleine et entière du Royaume d'Irak et son adhésion à la Société des Nations.

Durant son règne, il conservera ses opinions panarabes et nationalistes, mais devient plus prudent dans leur expression et dans son action politique. Il reste roi jusqu'à sa mort en 1933. Son fils aîné Ghazi Ier devient roi d'Irak la même année.

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Dans le film Lawrence d'Arabie, son rôle est interprété par Alec Guiness.

Hommages[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]