Nouri Saïd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant irakien
Cet article est une ébauche concernant un homme politique irakien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nouri Saïd
Image illustrative de l'article Nouri Saïd
Biographie
Date de naissance
Date de décès

Nouri Saïd (1888-1958) est un homme politique irakien. Il fut à plusieurs reprises le Premier ministre du Royaume d'Irak.

Les accords Sykes-Picot de mai 1916 prévoyaient un mandat français sur la Syrie et le Liban, et un mandat britannique sur la Palestine et le futur Irak. Le Royaume-Uni occupait donc les régions de Bassorah et de Bagdad depuis 1917, à la suite du partage de l’empire ottoman.

Le traité anglo-irakien de juin 1930, durant la période de transition vers l'indépendance, conserve une partie de la tutelle britannique sur le futur Royaume indépendant d'Irak.

En 1940, le gouvernement pro-anglais de Nouri Saïd - l’indépendance formelle datant de 1932, année de l'entrée de l'Irak à la Société des Nations - est renversé par Rachid Ali al Gaylani (1892-1965), pro-allemand. En janvier 1941, ce dernier est écarté du pouvoir sous la pression des Anglais, mais y revient par un coup d’État qui justifie l’intervention militaire britannique. Le régent Abd al-Ilah et le Premier ministre Nouri Saïd se réfugient alors en Transjordanie.

En 1954, Nouri Saïd supprime tous les partis politiques d'Irak et gouverne le pays avec la loi martiale après l'expédition de Suez. En 1955, il signe le pacte de Bagdad. Il devient alors « l'homme à abattre » pour les partis d'opposition irakiens. Il est assassiné le 14 juillet 1958, en même temps que le roi, les membres de la famille royale et l'ancien régent Abd al-Ilah lors du coup d'État du général Abdul Karim Qasim.