Espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine

Image illustrative de l’article Espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine
Image illustrative de l’article Espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine
Gorille à Saint-Martin-la-Plaine.

Date d'ouverture
Propriétaire Pierre Thivillon
Situation Saint-Martin-la-Plaine (Loire)
Superficie 12 hectares
Latitude
Longitude
45° 32′ 58″ nord, 4° 35′ 05″ est
Nombre d'animaux 1 000
Nombre d'espèces 110
Accréditations EAZA, EARS
Site web http://www.espace-zoologique.com
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine
Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes
(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine
Géolocalisation sur la carte : Loire
(Voir situation sur carte : Loire)
Espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine

L'Espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine, communément appelé Zoo de Saint-Martin-la-Plaine, est un parc zoologique français situé à Saint-Martin-la-Plaine, dans le département de la Loire, entre Lyon et Saint-Étienne. Ouvert en 1972 par Pierre et Éliane Thivillon, qui en sont toujours propriétaires, il s'est depuis développé pour présenter des espèces de tous les continents, parmi lesquelles on retrouve les gorilles des plaines de l'Ouest et les chimpanzés, mascottes du parc.

Membre permanent de l'Association européenne des zoos et aquariums (EAZA), il s'engage dans la conservation ex situ en participant à des programmes européens pour les espèces menacées (EEP).

À travers son association Tonga Terre d’Accueil, il participe au transfert d'animaux sauvages saisis et abandonnés, vers des sanctuaires qui correspondent à leur milieu naturel. Le refuge de Tonga Terre d'Accueil, situé à proximité du parc, n'est pas accessible par le public du parc.

Historique[modifier | modifier le code]

Le parc ouvre le avec un personnel essentiellement familial. Les fondateurs de cet espace zoologique sont Pierre et Éliane Thivillon, qui en sont également les propriétaires[1].

Les premiers animaux présentés provenaient de la faune locale : des renards, des blaireaux, des pies… La colline hébergeant le parc était nue de végétation et les structures de taille réduite. Ils recueillaient les animaux sauvages blessés retrouvés par les habitants. Devant le nombre de plus en plus important d’animaux ainsi soignés, l’idée du parc fit son chemin et devint réalité : le 23 juillet 1972, l’Espace zoologique ouvrait ses portes avec près de 200 animaux, principalement des oiseaux[2]. Petit à petit, après de nombreuses années de travail, le parc et sa colline ont profondément changé. La végétation gagna du terrain et se transforma d’une colline pelée en un jardin luxuriant : araucarias, phœnix, bougainvilliers, néfliers du japon, bambous géants… Dès la création de l'association Tonga en 2007, dont les locaux y sont rattachés, le parc devînt intimement lié à celle-ci et y intègre de nombreux animaux recueillis par l'association : singes, hyènes, tigres, oiseaux[3],[4]...

Platon, gorille emblématique de l'Espace Zoologique de Saint Martin la Plaine. Décédé en 2008
Alexis, 1er gorille de l'Espace Zoologique de Saint Martin la Plaine

Les années 1970 et 1980[modifier | modifier le code]

23 juillet 1972 : ouverture au public[5].

Octobre 1972, arrivée des premiers lions à Saint Martin la plaine[5].

En août 1974, arrivée du premier gorille : Alexis[5],[6],[7].

En septembre 1976, arrivée de Platon, gorille qui deviendra l'emblème du parc[5],[8],[9].

En décembre 1976, arrivée de deux tigres depuis le parc de Saint Vrain[5].

En 1980, arrivée de cinq gorilles (4 femelles et un mâle)[5].

En 1981, première construction de maison pour gorilles (actuelle maison de Tam-Tam)[5],[7].

Les années 1990[modifier | modifier le code]

En 1993, arrivée de Tam-Tam, mâle gorille, depuis l'Angleterre[5],[8].

En 1995, première naissance de gorille à Saint Martin la Plaine : Atanga[5],[10].

Pierre Thivillon qui donne le biberon à Digit, abandonnée par sa mère

En 1998, naissance de Digit, femelle gorille, dont la mère ne s'est pas occupée d'elle, Pierre et Éliane Thivillon l'ont donc nourri et l'ont élevé avec eux. Elle grandit et dormit auprès d'eux durant de longues années[5],[8],[11],[12],[13].

En 1999, naissance de Euro, mâle gorille[5],[9].

Les années 2000[modifier | modifier le code]

En 2001, naissance de Gypsy, femelle gorille, et de Gincko, mâle gorille[5],[13].

En juillet 2001, ouverture du vivarium de 300 m2 : présentation de serpents, lézards, tortues[5],[14]...

En 2004, naissance de Jade, femelle gorille[5],[9].

Intérieur de la Grande Serre des Gorilles à Saint Martin la Plaine

En 2005, ouverture de la Grande serre des gorilles, espace de 2 000 m2[5],[15].

En 2005, arrivée de Kishum et de Bandi, mâle et femelle gorille[5],[9].

En juin 2007, arrivée de l'hippopotame Tonga, dont le sauvetage mènera à la création de l'association Tonga Terre d'Accueil quelques mois plus tard. Grâce à la fondation Brigitte Bardot, l'hippopotame a été envoyé dans une réserve en Afrique du Sud[16],[17],[18],[19].

En juillet 2007, mort d'Alexis, premier gorille du parc[5].

Fin 2007, création de l'association Tonga Terre d'Accueil, refuge pour animaux sauvages saisis ou abandonnés[5],[17],[19],[20],[21]. La construction des premiers bâtiments débutera en 2009, elle sera principalement financée par la Fondation Brigitte Bardot et le Conseil Général de la Loire[22].

En août 2008, décès de Platon, gorille emblématique du parc.

Digit avec ses parents adoptifs, Éliane et Pierre Thivillon, fondateurs de l'Espace Zoologique

Les années 2010[modifier | modifier le code]

En décembre 2012, ouverture de la serre à gorille de Digit[5].

En 2013, arrivée des premiers ocelots depuis le Domaine des Fauves en Isère.

En août 2013, première naissance d'une panthère du Sri Lanka[23],[24].

En février 2014, arrivée de Likalé, mâle gorille, depuis le Burgers'Zoo aux Pays-Bas[25],[26].

En mai 2014, arrivée d'un couple de lions depuis les locaux de l'association Tonga Terre d'Accueil : Simba et Princesse. Ces lions ont vécu dans un cirque avant d'être confiés à Tonga.

En juin 2014, naissance de loups du Canada.

En avril 2015, deux hyènes rayées sont placées dans le parc depuis Tonga Terre d'Accueil. Ces hyènes ont été secourues par Animals Lebanon au Liban puis confiées à Tonga[27],[28].

En octobre 2015, naissance d'une nouvelle panthère du Sri Lanka[29],[30].

En avril 2016, arrivée de flamants du Chili, confiés par 30 Millions d'Amis à Tonga puis placés dans le parc[31],[32].

En novembre 2016, naissance de trois hyènes rayées[33],[34],[35].

Courant 2017, ouverture de la serre des primates, nouvelle construction avec enclos extérieur qui abrite diverses espèces de primates : gibbons à mains blanches, mangabey, ascagnes[36],[37]...

Serre des Primates ouverte en 2017 à l'Espace Zoologique

En juin 2017, naissance de deux panthères des neiges[38],[39],[40],[41].

En 2018, arrivée de trois tigres confiés par l'association Tonga Terre d'Accueil après avoir été récupérés et soignés par Animals Lebanon au Liban, ces jeunes félins ont été trouvés dans une caisse à l'aéroport de Beyrouth[42],[43],[44].

En avril 2018, naissance d'un chimpanzé[45],[37].

En 2019, ouverture d'une volière d'immersion : les visiteurs peuvent rentrer dans une volière où évoluent des grues demoiselles, ibis rouges, touracos, spatules blanches[46],[47]...

En février 2019, Likalé et Gypsy donnent naissance à une petite gorille : Xia. À la suite d'une mauvaise manipulation du père, la petite femelle décédera en juillet[48],[49].

En octobre 2019, les lionceaux recueillis dans les locaux de Tonga Terre d'Accueil quittent Saint Martin la Plaine pour un sanctuaire en Afrique du Sud[50],[51],[52].

Les années 2020[modifier | modifier le code]

En janvier 2020, mort de Simba, lion emblématique du parc, issu d'un sauvetage de Tonga Terre d'Accueil en 2010. Il s'agissait du premier lion sauvé par l'association[53].

En février 2020, les lionceaux recueillis le mois précédent par l'association Tonga Terre d'Accueil ont été placés dans l'enceinte du parc[54].

En mai 2020, naissance d'un mangabey couronné[55].

En juin 2020, un cerf du Prince Alfred voit le jour. Cette espèce est l'espèce de cerf la plus menacée au monde[56].

En juin 2020, naissance de trois panthères des neiges[57].

Fin juin 2020, le parc voit la naissance de deux pandas roux[58].

Durant la fermeture due au confinement de novembre 2020, une naissance de gorille a eu lieu[59],[60].

Installations et animaux présentés[modifier | modifier le code]

Le parc héberge plus de 100 espèces ; ce sont ainsi plus de 1 000 animaux qui sont dispersés sur la dizaine d'hectares du parc : primates, félins, oiseaux, issus d'Afrique, d'Amérique du Nord, du Sud, d'Asie ou d'Europe. Un vivarium présente également différents reptiles.

Primates[modifier | modifier le code]

Grands singes[modifier | modifier le code]

Parmi les nombreux animaux peuplant le zoo de Saint-Martin-la-Plaine, les grands singes sont les mascottes et les plus présents, particulièrement les chimpanzés et les gorilles des plaines de l'Ouest.

Près de trois serres chauffées présentent des gorilles et une serre (construite en 2017) présente une grande variété de petits primates (gibbons, mangabey...).

Alexis et Platon étaient particulièrement mis en avant. Premier gorille arrivé au parc en août 1974, Alexis est décédé subitement d'une crise cardiaque le 14 avril 2007.

Platon, véritable icône du parc, est mort durant l'été 2008 à l'âge de 37 ans. Il souffrait d'une maladie respiratoire depuis de nombreuses années.

Aujourd'hui, la star inconditionnelle du parc est Digit, une femelle gorille abandonnée par sa mère à sa naissance en 1998, qui fut élevée par Pierre et Éliane Thivillon. Elle rencontra des problèmes de santé dès ses premiers mois, mais en sortit indemne. Elle mangea et dormit à leur côté pendant des années[5],[8],[11],[12],[13].

En février 2014, cette nouvelle figure emblématique du parc partagea sa serre avec un mâle gorille, Likalé, venu d'un parc zoologique des Pays-Bas, puis l'entente ne fonctionna plus et ils furent séparés. Likalé est aujourd'hui avec Gypsy, une autre femelle gorille du parc.

Petits singes et Lémuriens[modifier | modifier le code]

Ascagnes à nez blancs (dont quelques individus de la sous-espèce whitesidei (Ascagne à nez orange), unique en Europe de l'Ouest (et l'un des 3 zoos à en avoir en Europe))[61], Drills (espèce unique en France), Gibbons lar, Macaques de Barbarie, Macaques de Tonkean, Mangabey à joues blanches, Ouistiti à pinceaux blancs, Ouistiti à pinceaux noirs, Colobe guéréza, Sakis à face blanche, Tamarin pinché, Ouistiti pygmée, Maki catta[62].


Félins[modifier | modifier le code]

Panthères des neiges, Lynx de Sibérie, Lions d'Angola, Panthères de Ceylan, Tigre de Sibérie, Servals, Ocelot[62]

Canidés[modifier | modifier le code]

Loups du Canada, Loups arctiques

Ursidés[modifier | modifier le code]

Ours malais

Reptiles[modifier | modifier le code]

Lézards[modifier | modifier le code]

Agame aquatique, Agame barbu, Agame barbu de Lawson, Scinque à langue bleue, Tégu, Varan à queue épineuse, Varan malais, Varan crocodile

Serpents[modifier | modifier le code]

Python à lèvres blanches, Python molure, Python réticulé, Python royal

Crocodiles[modifier | modifier le code]

Caïman à lunettes

Tortues[modifier | modifier le code]

Tortue à éperons, Tortue d'Hermann, Tortue des steppes, Tortue grecque, Tortue serpentine

Oiseaux[modifier | modifier le code]

Amazones à ailes orange, Ara bleu et jaune, Ara chloroptère, Cacatoès de Goffin, Cygnes noir, émeu, bernache du Canada, Nandou, Oie à tête barrée, Perroquet eclectus, Perruche à collier, Perruche callopsitte, Perruche de Patagonie, Perruche omnicolore, Pilet des Bahamas, Siffleur du Chili, Tadorne de Belon, Youyou du Sénégal, Ibis rouge, Grue demoiselle, Savacou, Aigrette.

Marsupiaux[modifier | modifier le code]

Wallaby de Bennett

Autres animaux[modifier | modifier le code]

Binturong, Panda roux, Coatis, Hyène rayée

Conservation de la nature[modifier | modifier le code]

Conservation au sein de l'Espace Zoologique[modifier | modifier le code]

L'Espace Zoologique soutien différents programmes de conservation, notamment pour les primates : JACK, Kalaweit, ATO. Mais aussi Free The Bears[63].

Son accréditation à l'Association Française des Parcs Zoologiques fait qu'il participe au fond commun qui a généré, en 2019, plus de 100 000  répartis dans 20 programmes de conservation[64]. En 2017, la somme était de 70 000  répartis entre 17 programmes de conservation, 63 000  en 2016, 59 000  en 2015[65].

Logo de Tonga Terre d'Accueil.

Transfert dans des sanctuaires d'Afrique[modifier | modifier le code]

Le parc œuvre pour la sauvegarde d'espèce par le biais de son association Tonga Terre d’Accueil créée en 2007, à la suite de la saisie par l'administration de l’hippopotame Tonga qui appartenait depuis sept ans à un cirque itinérant. L’animal, mal soigné, est recueilli par le zoo de Saint-Martin-la-Plaine, soigné puis renvoyé en Afrique, dans le sanctuaire de Sanwild[66].

Depuis, l'association soutenue par la Fondation Brigitte-Bardot et 30 Millions d'Amis recueille des animaux exotiques en détresse sur le territoire français, avec pour objectif, la réinsertion dans leur milieu naturel ou en parc zoologique, selon les places disponibles.

L'association a recueilli près de 200 animaux : hyènes, tigres, lions, macaques de barbarie, capucins, macaques crabiers[67]...

Lionceaux recueillis en 2018 et 2019[modifier | modifier le code]

La lionne d'Amnéville à son arrivée à Saint Martin la Plaine.

En octobre 2018, Tonga Terre d'Accueil se voit confier deux lionceaux de quelques mois saisis par les douanes et policiers : un lionceau a été saisi en banlieue parisienne à Valenton chez un particulier et une petite lionne de quelques semaines fût découverte le même jour dans un garage à Marseille. La santé de cette dernière était très préoccupante.

En novembre 2018, un troisième lionceau est découvert par des policiers. Celui-ci fût trouvé à Paris sur les Champs-Élysées dans une Lamborghini. Pris en charge par 30 Millions d'Amis, il arrivera à Saint Martin la Plaine quelques jours après[68].

En février 2019, un quatrième lionceau est amené à Tonga, c'est une petite femelle qui a été déposée au Zoo d'Amnéville par un particulier. Son ventre était gonflé et elle présentait un important glaucome à l’œil gauche ainsi qu’une cataracte, qui se remarque par la coloration vitreuse de son œil. Elle a également des déformations des deux pattes avant dues à une mauvaise alimentation avec un manque de calcium. Son état était bien plus grave que la petite lionne de Marseille.

Après des mois de convalescence à Saint Martin la Plaine et après avoir été réunis, les quatre lionceaux sont partis le 10 octobre 2019 pour l'Afrique du Sud[69]. Ils ont été placés dans un sanctuaire de l'association britannique BornFree où ils disposent de 3 hectares[70].

Lionceaux Ysis, Yoda et Yembé en février 2020.

Lionceaux recueillis début 2020[modifier | modifier le code]

En janvier 2020, deux lionceaux ont été abandonnés devant un parc d'Aix-en-Provence. Pris en charge par 30 Millions d'Amis, Ysis et Yoda ont été placés à Tonga Terre d'Accueil[71].

En février 2020, un lionceau est découvert dans la banlieue de Perpignan. Une fois arrivé à Saint Martin la Plaine, Yembé a été présenté aux deux lionceaux précédents[72]. Afin de disposer d'un espace plus grand que dans les locaux de l'association, ils ont été placés au sein de l'Espace Zoologique[54].

Jon, lion famélique issu d'un cirque en juin 2020 et confié à Tonga Terre d'Accueil.

Jon et les quatre lionnes issus d'un cirque[modifier | modifier le code]

Très médiatisée, la saisie du lion Jon par les autorités et l'association One Voice provoque l'indignation en raison de l'état de santé du lion. Jon est confié à Tonga Terre d'Accueil en juin 2020[73],[74]. L'association est intervenue sur le lion pour soigner sa queue et ses dents[75],[76].

Début juillet, les quatre lionnes du même cirque, situé dans l'Eure, sont saisies par la justice et sont également confiées à l'association[77],[78].

Dix tigres confiés par les autorités en décembre 2020[modifier | modifier le code]

C'est une saisie organisée par les autorités en décembre 2020 auprès un dompteur de l'Oise, à la suite d'enquêtes de l'association One Voice. Les motifs de cette saisie sont divers : mauvais traitements (en raison de l'espace disponible dans leur camion), d'activité d'élevage et de cession d'animaux illégales. [79],[80],[81]

La question de la reproduction des tigres blancs et des tigres dorés est aussi abordée car les individus blancs ou dorés sont le résultat de croisements hautement consanguins.[82],[83]

Ces animaux ont été placés dans les locaux du dernier bâtiment construit de l'association Tonga Terre d'Accueil. Ils attendent la décision de justice pour être placés dans un sanctuaire en Italie[84].

Économie et fréquentation[modifier | modifier le code]

Selon les chiffres de la région Auvergne-Rhône-Alpes, en 2000, il a reçu 130 000 visiteurs[85], en 2014, 165 000 visiteurs[86],[87], en 2015, 131 000[88], et 2018, 142 800 visiteurs[89].

Fréquentation du site
2000 130 000 visiteurs 2013 140 000 visiteurs
2001 131 000 visiteurs 2014 165 000 visiteurs
2007 165 000 visiteurs 2015 131 000 visiteurs
2008 139 500 visiteurs 2016 153 508 visiteurs
2009 145 000 visiteurs 2017 159 360 visiteurs
2010 142 000 visiteurs 2018 142 800 visiteurs
2011 161 000 visiteurs 2019
2012 150 000 visiteurs 2020

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine : Pierre Thivillon ou l’homme qui murmure à l’oreille des gorilles », sur biofaune.canalblog.com,
  2. Pierre Thivillon, Éliane Thivillon et Philippe Beau, Maman, pourquoi le monsieur y parle aux singes ?, editions du poutan, , 160 p. (ISBN 978-2-918607-81-6), p. 15 Premiers pas : les années galère
  3. « St-Martin-la-Plaine : le zoo présente 3 tigres saisis à des trafiquants », sur www.radioscoop.com, (consulté le )
  4. Ricard Bruno, « Depuis dix ans, Tonga terre d’accueil recueille les animaux en souffrance - », sur brigitte-bardot.over-blog.net (consulté le )
  5. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s et t Pierre Thivillon, Éliane Thivillon et Philippe Beau, Maman, pourquoi le monsieur y parle aux singes ?, éditions du Poutan, , 160 p. (ISBN 978-2-918607-81-6), p. 10 L'espace zoologique en quelques chiffres
  6. « LOIRE. Le zoo de Saint-Martin-la-Plaine rend hommage à Platon, le gorille décédé il y a dix ans », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  7. a et b « Pierre Thivillon : pour l'amour des animaux », sur www.petit-bulletin.fr (consulté le )
  8. a b c et d leblogtvnews.com, « Un gorille dans la famille. Documentaire sur France 3. », sur Leblogtvnews.com (consulté le )
  9. a b c et d « Photos isabelle - Gorilles », sur ileca.free.fr (consulté le )
  10. « Un bébé gorille fait la joie d'un parc zoologique de la Loire », sur Capital.fr, (consulté le )
  11. a et b « De Digit à Thaïs : leur vie avec un gorille et un chimpanzé… », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  12. a et b « Un gorille dans la famille - Actu - Environnement - Gulli », sur www.gulli.fr (consulté le )
  13. a b et c « Animalia: Documentaires : Un gorille dans la famille / Deux gorilles à la maison », sur Animalia, (consulté le )
  14. parc-attraction, « L'Espace Zoologique de St-Martin la plaine », sur Skyrock, (consulté le )
  15. « Espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine : Pierre Thivillon ou l’homme qui murmure à l’oreille des gorilles - Biodiversité, faune & conservation », sur biofaune.canalblog.com, (consulté le )
  16. « Une nouvelle vie pour les hippopotames Aldo et Tonga | Cirques de France », sur www.cirques-de-france.fr (consulté le )
  17. a et b « Loire. Saint-Martin-la-Plaine : dix ans d’histoire pour l’association Tonga », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  18. « Fondation Brigitte Bardot », sur YouTube (consulté le )
  19. a et b « Le commencement - Tonga Terre d'Accueil », sur www.association-tonga.com (consulté le )
  20. « Pierre Thivillon l'Association Tonga Terre d'Accueil », sur rcf.fr (consulté le )
  21. Fondation 30 Millions d'Amis, « La Fondation finance un 3ème bâtiment à Tonga Terre d’Accueil », sur www.30millionsdamis.fr (consulté le )
  22. Tonga, « Tonga Terre d'Accueil », sur Tonga Terre d'Accueil (consulté le )
  23. « france - animaux. Loire : naissance d'une panthère du Sri Lanka au zoo de Saint-Martin-la-Plaine », sur www.bienpublic.com (consulté le )
  24. « Loire - Animaux. Naissance d'une panthère du Sri Lanka au zoo de Saint-Martin-la-Plaine », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  25. « Saint-Martin-la-Plaine (Loire) - Un fiancé pour Digit ... », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le )
  26. « LOIRE. Les gorilles Likalé et Digit de plus en plus proches », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  27. « Animals Lebanon - Rescued Hyena Sara », sur www.animalslebanon.org (consulté le )
  28. Tonga, « Les hyènes, leur futur enclos et … », sur Tonga Terre d'Accueil (consulté le )
  29. « Le Parc | Actualités », sur www.espace-zoologique.com (consulté le )
  30. « La natalité se porte bien au zoo de Saint-Martin-la-Plaine », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le )
  31. « Saint-Martin-la-Plaine - parc zoologique. Huit flamants roses du Chili, nouveaux pensionnaires », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  32. « Le Parc | Actualités », sur www.espace-zoologique.com (consulté le )
  33. « Le Parc | Actualités », sur www.espace-zoologique.com (consulté le )
  34. « Animaux. Naissance de trois bébés hyènes à Saint-Martin-la-Plaine, un cas unique en Europe », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  35. « Naissance de trois hyènes rayées à l'Espace Zoologique de Saint-Martin-La-Plaine | Zoonaute, l'actualité zoos & aquariums près de chez vous », sur www.zoonaute.net, (consulté le )
  36. « Saint-Martin-la-Plaine - LOISIRS. Une nouvelle serre aux singes et une volière », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  37. a et b Jennifer Matas, « Serre aux primates et naissance d'un chimpanzé à l'Espace zoologique », sur Zooactu.com (consulté le )
  38. « Le Parc | Actualités », sur www.espace-zoologique.com (consulté le )
  39. « VIDÉO - Les bébés panthères des neiges de Saint-Martin-la-Plaine vont être présentés au public », sur France Bleu, (consulté le )
  40. « LOIRE. Deux bébés panthères des neiges à Saint-Martin-la-Plaine (vidéo) », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  41. « Venez découvrir les deux bébés panthères des neiges à Saint-Martin-la-Plaine ! | ACTIV Radio », sur www.activradio.com (consulté le )
  42. « Le Parc | Actualités », sur www.espace-zoologique.com (consulté le )
  43. Par Cyril MichaudLe 14 juillet 2017 à 14h07, « Loire : trois tigres de Sibérie arrachés aux mains des trafiquants », sur leparisien.fr, (consulté le )
  44. Jennifer Matas, « Trois tigres sauvés du trafic rejoignent l'Espace de Saint Martin la Plaine », sur Zooactu.com (consulté le )
  45. « Le Parc | Actualités », sur www.espace-zoologique.com (consulté le )
  46. « Dans la loire. Le parc zoologique de Saint-Martin-la-Plaine ouvre une volière d’immersion », sur www.ledauphine.com (consulté le )
  47. « Saint-Martin-la-Plaine - Insolite. Le parc zoologique ouvre une volière d’immersion », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  48. « Mort du bébé gorille né en janvier au zoo de Saint-Martin-la-Plaine », sur SudOuest.fr (consulté le )
  49. Le Figaro avec AFP, « Décès du bébé gorille née en janvier au zoo de Saint-Martin-la-Plaine », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  50. « VIDÉO - Saint-Martin-la-Plaine : les lionceaux recueillis s'envolent pour l'Afrique du Sud », sur France Bleu, (consulté le )
  51. « Loire : quatre lionceaux de Saint-Martin-la-Plaine sauvés, ils partent pour l'Afrique du Sud », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le )
  52. « Les lionceaux en route pour l'Afrique ! - Tonga Terre d'Accueil », sur www.association-tonga.com (consulté le )
  53. « Loire : mort du lion Simba, l'espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine en deuil », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le )
  54. a et b « Loire. Saint-Martin-la-Plaine: les lionceaux recueillis ont rejoint l'enclos du parc (vidéo) », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  55. « Le Parc | Actualités », sur www.espace-zoologique.com (consulté le )
  56. « Naissance d'un cerf du Prince Alfred à L'Espace Zoologique de Saint-Martin-la-Plaine | Zoonaute, l'actualité zoos & aquariums près de chez vous », sur www.zoonaute.net, (consulté le )
  57. « Loire : trois bébés panthères des neiges viennent de naître à St-Martin-la-Plaine », sur www.radioscoop.com, (consulté le )
  58. « Les Actualités | Espace Zoologique de Saint Martin la Plaine », sur www.espace-zoologique.com (consulté le )
  59. « Loire. Un dixième bébé gorille est né à Saint-Martin-la-Plaine », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  60. « Les Actualités | Espace Zoologique de Saint Martin la Plaine », sur www.espace-zoologique.com (consulté le )
  61. « Zootierliste Homepage » (consulté le )
  62. a et b « Les Animaux | Mammifères », sur www.espace-zoologique.com (consulté le )
  63. « Conservation | Autres Associations », sur www.espace-zoologique.com (consulté le )
  64. « Association Française des Parcs Zoologiques : Pédagogie », sur afdpz-pedagogie.blogspot.com (consulté le )
  65. « Association Française des Parcs Zoologiques - Commission Conservation », sur www.afdpz.org (consulté le )
  66. « Le commencement - Tonga Terre d'Accueil », sur www.association-tonga.com (consulté le )
  67. « Tonga Terre d'Accueil : Refuge pour animaux sauvages », sur www.association-tonga.com (consulté le )
  68. « Arrivée du lionceau trouvé sur les Champs-Elysées - Tonga Terre d'Accueil », sur www.association-tonga.com (consulté le )
  69. « Les lionceaux en route pour l'Afrique ! - Tonga Terre d'Accueil », sur www.association-tonga.com (consulté le )
  70. « Retrouvailles émouvantes en Afrique », sur www.association-tonga.com (consulté le )
  71. « LOIRE. Deux nouveaux lionceaux recueillis au zoo de Saint-Martin-la-Plaine », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  72. « Loire. Un troisième lionceau récupéré à Saint-Martin-la-Plaine depuis le début de l'année », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  73. « Un lion sauvé d'un cirque dans l'Eure, "dans un état épouvantable" selon l'association One Voice », sur France Bleu, (consulté le )
  74. « LOIRE. Zoo de Saint-Martin-la-Plaine : Tonga terre d'accueil recueille un nouveau lion », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  75. « Opération de Jon - Tonga Terre d'Accueil », sur www.association-tonga.com (consulté le )
  76. « Opération des dents de Jon - Tonga Terre d'Accueil », sur www.association-tonga.com (consulté le )
  77. « Quatre lionnes retirées d’un cirque pour faits de maltraitance, une première », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  78. Sophie Renassia, « Eure : voici pourquoi quatre lionnes ont été retirées de ce cirque », sur POSITIVR, (consulté le )
  79. « Vidéo. Maltraitance animale : 10 tigres d'un dresseur saisis par la justice dans l'Oise », sur SudOuest.fr (consulté le )
  80. « Dix tigres d'un dresseur saisis par la justice dans l'Oise », sur BFMTV (consulté le )
  81. Coralie Schaub, « Dix tigres d’un dresseur de cirque saisis dans l’Oise », sur Libération (consulté le )
  82. « Plus d’un an d'enquête sur les tigres détenus par le dresseur de cirque Mario Masson #10TigresDans1Camion #CirquesSansAnimaux », sur 10 Tigres Dans 1 Camion (consulté le )
  83. « Saisie hors norme et historique : 10 tigres - Tonga Terre d'Accueil », sur www.association-tonga.com (consulté le )
  84. « Sauvetage puissance dix : les tigres de Masson ne sont plus dans le camion ! », sur one-voice.fr (consulté le )
  85. « Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme - Recherche », sur pro.auvergnerhonealpes-tourisme.com (consulté le )
  86. « Rhône - Alpes, Fréquentation 2014 des sites touristiques Culturels et de loisirs », sur ro.rhonealpes-tourisme.com,
  87. « Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme - Mémento du Tourisme 2015 », sur pro.auvergnerhonealpes-tourisme.com (consulté le )
  88. « Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme - Mémento du tourisme 2017 », sur pro.auvergnerhonealpes-tourisme.com (consulté le )
  89. « Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme - Mémento du Tourisme », sur pro.auvergnerhonealpes-tourisme.com (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Éliane et Pierre Thivillon, Philippe Beau, Lucien Christoph, Maman, pourquoi le monsieur y parle aux singes ?, Éditions du Poutan, août 2015, 160 p.

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • Un gorille dans la famille, film documentaire de 2007, réalisé par Quincy Russell et coproduit par Mona-Lisa Production, France 3, France 5, Animal Planet Europe et la Région Rhône-Alpes. Reportage sur la femelle gorille Digit et sur le couple Thivillon, propriétaire du parc, témoignage sur la cohabitation entre les deux espèces.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :