Cercopithecus ascanius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ascagne, Hocheur blanc-nez du Congo

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ascagne (homonymie) et Hocheur blanc-nez.
image illustrant les primates
Cet article est une ébauche concernant les primates.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Le Cercopithèque ascagne (Cercopithecus ascanius) est un singe appartenant à la famille des Cercopithecidae et a la sous-famille cercopithecinae

Dénominations[modifier | modifier le code]

L'ascagne dans l'« Histoire naturelle des singes et des makis » de Jean Baptiste Audebert[1].

Ce primate est appelé cercopithèque ascagne[2] ou simplement ascagne[3], en l'honneur d'Ascagne, héros troyen fils d'Énée. Il est souvent nommé hocheur blanc-nez du Congo[4] en raison de la tache blanche qui orne son museau.

Découverte et classification[modifier | modifier le code]

L'espèce a été décrite pour la première fois par le naturaliste français Jean Baptiste Audebert en 1799 sous le nom binomial de Simia ascanius.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon la troisième édition de Mammal Species of the World de 2005 :

  • sous-espèce Cercopithecus ascanius ascanius
  • sous-espèce Cercopithecus ascanius atrinasus
  • sous-espèce Cercopithecus ascanius katangae
  • sous-espèce Cercopithecus ascanius schmidti
  • sous-espèce Cercopithecus ascanius whitesidei

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Baptiste Audebert, Histoire naturelle des singes et des makis, Paris, Desray, 1799-1800 (lire en ligne).
  2. (en) Murray Wrobel, Elsevier's Dictionary of Mammals : in Latin, English, German, French and Italian, Amsterdam, Elsevier, , 857 p. (ISBN 978-0-444-51877-4, lire en ligne), entrée N°1040.
  3. (en) Jonathan Kingdon, David Happold, Thomas Butynski, Michael Hoffmann, Meredith Happold et Jan Kalina, Mammals of Africa, vol. 2, Bloomsbury Publishing, , 3500 p. (ISBN 9781408122570, lire en ligne).
  4. Paul Guillaume et Ignace Meyerson, Recherches sur l'usage de l'instrument chez les singes, Vrin, (lire en ligne), p. 91.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :