One Voice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
One Voice
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi de 1908 à but non lucratif
But droit des animaux au respect
Zone d’influence France et Monde entier
Fondation
Fondation 1995
Fondateur Muriel Arnal
Identité
Siège Strasbourg (France)
Personnages clés Théodore Monod ♱ (Président d'Honneur)
Présidente Muriel Arnal
Vice-président Andrew Linzey
Secrétaire générale Carine Curtet
Trésorier Alex Bourke
Méthode investigations, campagnes d'information
Financement donations
Slogan Pour une éthique animale et planétaire
Site web one-voice.fr

L'association One Voice est une association de loi de 1908 de droit alsacien-mosellan, fondée en 1995 militant pour la défense des animaux et de la Nature. Elle ne touche aucune subvention et agit grâce à des dons privés. One Voice est soutenue activement par plus de 17000 sympathisants et diffuse un grand nombre de documents d'information.

One Voice est une organisation dirigée par un bureau constitué de quatre personnes dont les décisions sont mises en œuvre en collaboration avec onze salariés (dix fin 2018, huit fin 2019), relayées par un réseau de militants. Ses comptes sont audités chaque année et certifiés par un commissaire aux comptes.

Historique[modifier | modifier le code]

Muriel Arnal a fondé l’association One Voice en 1995 sous le parrainage du professeur Théodore Monod (1902-2000), en total accord avec ses idées qu’il défendait, et inspirée par la « révérence à la vie » d'Albert Schweitzer[1].

Muriel Arnal et Théodore Monod, Manifestation contre la corrida, ASACC, Nîmes 1999
Muriel Arnal et Théodore Monod, Manifestation contre la fourrure

Muriel Arnal a créé One Voice selon sa philosophie de non-violence, d’apolitisme et de totale indépendance. L’association s’inscrit dans l’unité de combat pour les droits des humains, les droits des animaux et le droit de l’environnement. One Voice milite pour que soient compris et reconnus les droits des animaux au respect, à la liberté et à la vie. Chaque animal doit être respecté dans sa nature propre et pour lui-même. Il doit être considéré comme un individu doté d’une valeur intrinsèque ; autrement dit, d’une dignité.

Le nom de One Voice est littéralement « une voix », la voix des animaux humains et non humains, la voix de la planète. Il fait écho à l'unité des combats chère à Théodore Monod, parrain de l'association. Défenseur des droits des animaux humains et non humains, il plaçait le respect de la vie au cœur de ses préoccupations et prônait la non-violence pour dénoncer la cruauté. Il n'y a qu'une voix, celle de tous les êtres vivants qui ne peuvent être distingués par leur espèce d'appartenance. Une voix, un combat…

One Voice lutte au quotidien contre la souffrance animale, avec différents moyens d'action (enquêtes, expertises, procédures en justice, pétitions, rassemblements) et de sensibilisation (tracts, réseaux sociaux, lettres d’information à ses membres, magazine Noé, fiches sentience, articles de blog...)

Le 29 septembre 2020, après plusieurs mois de discussions au ministère de la Transition écologique avec plusieurs ministres successifs (de Rugy, Borne, Pompili) sur l’ensemble des thèmes concernant la faune sauvage captive en France, Barbara Pompili annonce des mesures qui étaient attendues pour l’automne 2019. One Voice était référente du groupe sur les élevages de fourrure et participait aussi à ceux sur les cirques[2] et les delphinariums. Elle accueille ces mesures avec soulagement, mais attend que celles-ci soient mises en œuvre concrètement.

Objectifs et Action[modifier | modifier le code]

Parce qu'il n'y a pas des combats mais un seul combat contre la violence, One Voice agit pour la faire reculer partout où elle se développe et quelle qu'en soit la victime. Elle défend une éthique animale et planétaire. Elle combat pour tous les êtres sentients, pour la reconnaissance du statut de personne animale et celle du « lien » entre maltraitance animale et violence humaine.

One Voice agit en France et dans le monde pour le respect de la vie sous toutes ses formes et dénonce l'exploitation animale et ses conséquences à la fois éthiques, environnementales et sanitaires. Elle développe des campagnes de lobbying et de sensibilisation en s'appuyant notamment sur le travail d'investigation de ses enquêteurs et des rapports d'experts. Elle travaille avec des ONG internationales, des sanctuaires et des refuges partout dans le monde où son action est utile.

Campagnes notables[modifier | modifier le code]

Défense des animaux exploités pour leur fourrure[modifier | modifier le code]

Depuis sa création il y a 25 ans, One Voice lutte contre la mode cruelle de la fourrure et son industrie à travers le monde.

En 1997, première campagne européenne avec PETA et le soutien du Prince Sadruddin Aga Khan et de la princesse Catherine. Elle recevra aussi l'appui de la chanteuse Sapho et de Pascal Brunner, mais aussi des créateurs Balenciaga, Moschino, Marine Sitbon et Oleg Cassini ainsi que de Jean-Jacques Goldman et Stella McCartney. Plusieurs actions sont organisées, notamment devant le siège social de Givenchy avec Muriel Arnal et PETA.

Le , One Voice organise la première Journée européenne contre la fourrure au cours de laquelle Théodore Monod parrain de l'association défila.

Muriel Arnal et Cabu. Remise de pétition pour sauver les bébés phoques, octobre 2002, Paris

Le , Cabu est présent aux côtés de One Voice[3] dans le cadre de la campagne de l'association pour sauver les phoques. C'est lui qui remet les 19 493 signatures aux représentants de l'ambassade du Canada.

Lapins angoras[modifier | modifier le code]

En 2016, One Voice diffuse les images inédites de son enquête de plusieurs mois en infiltration dans les élevages de lapins angoras. La campagne est relayée par les médias[4],[5],[6] dans le monde entier. Une pétition est lancée[7] et une plainte est déposée contre l'un des éleveurs qui a reconnu revendre ses lapines atteintes d'un cancer à un laboratoire.

Après cette enquête de 2016[8], celle de 2018 sera l’occasion pour One Voice de rappeler que rien n’a changé pour les lapins. L’association attaque les ministères de la Transition écologique et de l’Agriculture au Conseil d’État[9] pour obtenir l’interdiction de l’épilation des lapins. Le ministère s’appuiera sur un prétendu rapport pour obtenir le rejet de la demande de l’association[10], laquelle prouvera ensuite que ce rapport n’existe pas. À la suite de cette longue procédure auprès de la CADA, l’association demandera à la Cour de justice de l’Union européenne de trancher.

En 2020, d’autres images de l’épilation des lapins[11] permettront à l’association de montrer une fois encore que la pratique perdure en France.

Depuis 2016, de nombreuses actions de sensibilisation sont menées par l’association[12],[13],[14] auprès du public, notamment devant le ministère de l’Agriculture[15] et, avec son partenaire PETA[16], devant les magasins American Vintage qui utilisent encore de la laine angora.

Le Label Fur Free Retailer[modifier | modifier le code]

Franck Sorbier, un grand nom de la haut couture s'engage aux côtés de One Voice dans le programme Fur Free Retailer de la Fur Free Alliance, coalition internationale dont One Voice est le représentant français[17]. Suivront parmi les grands noms de distributeurs, La Redoute[18] et Monoprix, puis en 2019 Lacoste[19] qui obtient le label Fur Free Retailer, signé avec One Voice.

Visons[modifier | modifier le code]

En 2017, les révélations sur six élevages français de visons secouent l'industrie… Portées par de nombreux médias[20],[21] nationaux et étrangers, et sur un site dédié[22], les images de cette campagne[23] livrent un constat peu glamour sur l'envers du décor du luxe à la française : maltraitances, souffrances et mensonges…

En 2018, One Voice prend part à la campagne de la Fur Free Alliance[24] pour enjoindre au groupe Prada de se passer de fourrure avec succès[25].

En 2019, One Voice participe aux discussions au ministère de la Transition écologique, notamment comme référent du groupe de travail sur les fermes à visons pour la fourrure. L’association publie les images d’une enquête menée en 2019[26] dans quatre des cinq élevages français de visons (notamment celles du pire d’entre eux[27], sis en Eure-et-Loir[28]) et les présente également au Parlement européen[29].

En août 2020, l’enquête se poursuit et One Voice publie de nouvelles images : il n’y a plus que quatre élevages[30] en fonctionnement en France.

La plainte déposée en 2017 est jugée le 13 octobre 2020[31] et One Voice obtient l’interdiction de l’agrandissement de l’élevage de Montarlot[32].

En novembre 2020, les visons de la ferme d’Eure-et-Loir sont abattus car un cas de Covid-19 est décelé parmi eux[33], risquant d’infecter l’ensemble des animaux et d’être transmis à l’humain une fois que le virus aura muté. Les trois autres fermes sont testées négatives au variant SARS-CoV-2 en novembre 2020[34].

La plainte de One Voice contre l’élevage d’Eure-et-Loir est encore en cours en janvier 2021.

Depuis plusieurs années, One Voice organise des actions contre la fourrure[35] et participe à la grande marche contre la fourrure à Paris (en 2018[36], 2019, 2020[37]).

Défense des animaux détenus dans les cirques[modifier | modifier le code]

One Voice se bat pour que les animaux domestiques et sauvages ne soient plus exploités dans les cirques. Elle dénonce les nombreuses infractions[38],[39]dont ils se rendent coupables et travaille avec les autorités pour que la législation en vigueur soit respectée. À travers de ses nombreuses enquêtes, elle pointe du doigt les conditions de détention des animaux et les graves problèmes de sécurité[40],[41] existants.

Sanctuaire[modifier | modifier le code]

En 2016, soutien au projet de sanctuaire Elephant Haven créé pour accueillir les éléphants des cirques[42] ! One Voice publie la carte des communes qui refusent les cirques avec animaux[43], les aide à prendre des arrêtés et diffuse la marche à suivre pour contribuer au mouvement.

Premiers animaux sauvés: Achille et Vicky[modifier | modifier le code]

One Voice sera la première association en France à porter devant les tribunaux une affaire de maltraitance animale dans les cirques et à obtenir une saisie, celle du singe Achille[44]. Plus tard suivront des tigres et des lions. En 2006, elle obtiendra également que l’éléphante Vicky[45], alors aux mains du dresseur Gartner, soit mise à la retraite.

Samba[modifier | modifier le code]

Dès 2002, One Voice cherche à offrir une autre vie à l’éléphante Samba. En 2003, après le procès, le dresseur la renomme Tania.

En 2013, après le décès d’un homme, bousculé par Samba[46] lors de sa fuite d’un cirque, One Voice réalise un audit concernant les éléphants détenus dans les cirques[47]. En 2014, une nouvelle enquête[48] est consacrée à leurs conditions de détention, illustrée des commentaires de John Knight, vétérinaire et spécialiste du bien-être animal qui connaît bien Samba et démontre une importante mise en danger du public dans l'ensemble des établissements visités.

Depuis 2017, One Voice a déposé d’autres recours et plaintes[49],[50], au civil et au pénal, étayés par des images d’enquête de l’association, contre la préfecture des Bouches-du-Rhône où le cirque d’Europe est enregistré et contre Max Aucante, pour tenter d’obtenir que Samba soit placée dans un sanctuaire.

Lechmee, Mina et Kamala[modifier | modifier le code]

En 2017, pour libérer les animaux détenus par les cirques, notamment Lechmee, Mina et Kamala, les trois éléphantes du Cirque Medrano, ainsi que pour Samba et Maya, une autre éléphante, One Voice lance une procédure juridique inédite en France et sollicite l'arbitrage du Contrôleur général des lieux de privation de liberté. L’hippopotame Jumbo est également concerné par cette procédure.

Après une campagne de l’association de près de deux ans (images d’enquête, soutien d’élus, rassemblements[51],[52],[53], plaintes au pénal et au civil), Lechmee[54], l’éléphante aveugle et handicapée, est placée par le cirque[55] en Angleterre, avant une décision de justice. Plusieurs plaintes, déposées depuis 2017, sont encore en cours en 2020, notamment pour retrait du certificat de capacité de Raoul Gibault, après qu’il a organisé des parades avec les éléphantes dans les rues de plusieurs villes[56] et villages[57] au printemps 2018 (lien). C’est aussi le cas de la plainte pour actes de cruauté et mauvais traitements sur Mina et Kamala. Une pétition[58] est en cours et rassemble plus de 100 000 signatures. Le Cirque Medrano a ouvert sa base technique pour y recevoir du public, et l’a nommée Jungle Park. One Voice dénonce cette nouvelle tendance des cirques en publiant une lettre au Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin[59] à investir durablement des installations qui ne respectent pas la législation. L’association obtient le retrait d’autorisation d’ouverture[60] de celle-ci.

Maya, Nelly et Brigit[modifier | modifier le code]

À l’été 2017, One Voice publie des images de l’éléphante[61] et un rapport alarmant sur le cas de Maya qui vit isolée et a d’intenses comportements stéréotypés. Depuis le printemps, elle a sollicité le préfet pour lui demander d’intervenir. En octobre, l’association dépose plainte pour actes de cruauté[62]. Après de nombreux rassemblements publics, une tentative du cirque La Piste aux Étoiles de la famille Falk[63] d’empêcher l’association d’utiliser l’image de Maya, une pétition[64] soutenue par de nombreuses personnalités et associations, le soutien de Jacques-Antoine Granjon[65], qui co-signe la lettre envoyée à Nicolas Hulot[66] , alors ministre de la Transition écologique et solidaire, des expertises soumises au tribunal d’Agen et de Bordeaux ainsi qu’à la préfecture du Lot-et-Garonne[67], convainquent la préfecture d’ordonner au cirque de placer Maya dans un lieu fixe. Mais le délai est dépassé et le placement se fait attendre. One Voice est à nouveau soutenue par Corine Pelluchon et d’autres personnalités, qui signent une tribune dans la presse[68]. Maya est placée dans un zoo en Italie par le cirque dans le cadre de notre plainte le 5 juillet 2018.

One Voice continue à défendre les autres animaux détenus par ce cirque, notamment Nelly et Brigit, les deux autres éléphantes, pour lesquelles une plainte est encore en cours en 2020.

Jumbo[modifier | modifier le code]

Selon l'enquête menée par l'association en 2017[69], depuis trente ans, cet hippopotame amphibie, fait pour une vie semi-aquatique, est confiné dans un camion, privé de tout contact social avec ses congénères et de son milieu naturel, notamment de bains soulageant son corps et ses articulations. On ne le sort qu'une demi-heure par jour de cette remorque pour être arrosé au jet, mal nourri et exposé aux badauds. Pour l'association, Jumbo est détenu dans des conditions inacceptables et illégales, d'autant qu'il ne participe pas aux spectacles[70],[71]. Le tribunal a rejeté la requête[72],[73]. Le 28 août 2017, le juge des référés du tribunal administratif de Grenoble, saisi par l'association, examine le cas de l'hippopotame Jumbo[74] et rejette la requête de saisie en urgence.

Une longue campagne[75] est alors menée par l’association[76], notamment soutenue par la philosophe Corine Pelluchon et d’autres personnalités.

Les 25 et 26 février 2019[77], les forces de l’ordre, sous l’autorité de la justice, tentent de saisir Jumbo. Mais les circassiens empêchent par la violence (de la même manière qu’ils avaient agressé des militants qui manifestaient dans le calme[78],[79],[80]) les agents de l’État de confisquer l’animal.

L'affaire s’étant poursuivie sur le « fond », le juge administratif a décidé de ne pas contraindre la préfecture de la Drôme à retirer Jumbo du cirque à la suite de l’audience au tribunal administratif de Grenoble[81] du 29 octobre 2019[82].

La décision du juge de Valence, à la suite de l’audience du 29 novembre 2019 dans le cadre de la plainte au pénal pour mauvais traitement de One Voice contre Muller, a été mitigée, le cirque ayant été reconnu coupable de délit d'exploitation irrégulière et des deux infractions suivantes: placement et maintien dans des conditions pouvant occasionner des souffrances. Les circassiens du cirque Muller sont également condamnés à des amendes[83]. Mais le tribunal ne les a pas reconnus coupables de mauvais traitements, et ne leur retire pas Jumbo.

Depuis, One Voice continue son enquête et sa campagne. Une nouvelle plainte de l’association est déposée en 2020, pour Jumbo et concernant le numéro des macaques attachés aux poneys.

Tigres chez Rémy Demantes[modifier | modifier le code]

À l’été 2019, One Voice dénonce les conditions de vie des lions et tigres détenus par l’éleveur Rémy Demantes[84],[85], et l’été suivant, les naissances de bébés tigres ayant lieu dans sa propriété[86].

Micha, Bony et Glasha[modifier | modifier le code]

Micha, ours exploité par les Poliakov, sur la piste du Cirque Gervais en 2013

À la suite des images dénonçant les conditions de vie des trois ours[87] des dresseurs de cirque Sacha Poliakov et Dany Bruneau, la ministre de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne, répond à l’association[88]. La préfecture du Loir-et-Cher ordonne l’interdiction d’exploiter l’ours[89] Micha. M. Poliakov amène alors Micha dans un parc, de sa propre volonté. Après le placement de celui-ci, l’association est la première à réclamer que les deux autres ours, Bony et Glasha, soient eux aussi placés loin des dresseurs[90]. La ministre décide[91] de ce placement après le décès de Micha. One Voice se bat toujours pour que le placement provisoire des deux ours soit commuté en placement définitif, afin qu’ils ne retournent pas aux mains du couple, et également pour que tous les autres animaux leur soient retirés. Le procès qui oppose One Voice aux Poliakov, initialement prévu en 2020, a été repoussé à mai 2021.

Baby[modifier | modifier le code]

Lors de son enquête sur une exhibition d’animaux par des circassiens en avril 2005, One Voice croise la route de Baby[92] en même temps que celle de Micha, Bony et Glasha. Gilbert Bauer, dresseur de l’éléphante, loue ses services à des cirques, lors de foires, pour des tournages, des émissions de télévision[93]. Après une procédure pour mauvais traitements débutée en 2017 et jugée en 2019[94], en avril 2020, l’association dénonce publiquement le fait que Baby[95], montrée en spectacle au Parc Saint Léger depuis plus d’un an et annoncée comme profitant du parc librement[96], soit en réalité confinée dans un camion du matin au soir[97] et n’en sorte que pour son numéro de quelques minutes, quand il n’est pas annulé. Des députés s’émeuvent[98],[99] du sort de Baby et décident de prendre la parole publiquement pour elle et les autres animaux détenus dans les cirques. One Voice entreprend des poursuites[100] pour que Baby soit retirée à Gilbert Bauer, qui assurait (ainsi que la préfecture du Lot-et-Garonne) la garder dorénavant dans sa propriété à Varès[101]. Depuis septembre 2020, l’éléphante trentenaire, maigre et handicapée, est pourtant détenue au Parc « Rendez-vous en terre animale ».

Jon et les lionnes[modifier | modifier le code]

Jon à son arrivée au refuge Tonga Terre d'Accueil, juin 2020

En juin 2020, One Voice obtient la saisie du lion mutilé et cachectique du cirque de Paris[102], qu’elle renomme Jon, à la suite de l’absence de papiers justifiant sa détention par le cirque. La justice confie la garde du lion à l’association en attendant la fin de la procédure judiciaire, qui déterminera s’il reste définitivement sous sa responsabilité. Après auscultation de Jon par le vétérinaire du refuge Tonga Terre d’Accueil, choisi par l’association, il s’avère qu’il a été dégriffé et que ses dents sont quasiment toutes cariées. Ses crocs sont coupés à ras. Il a une blessure à la queue, dont le bout devra être amputé.

Quelques semaines après, One Voice obtient également la saisie des quatre lionnes du même cirque, qu’elle nomme Hannah, Patti, Céleste et Marli. C’est la première fois en France que des animaux sont saisis d’un cirque pour seule cause de mauvais traitements à la demande d’une association[103]. Les lionnes sont placées avec Jon, elles aussi très amaigries[104]. Lors de la lecture de leur puce électronique pour s’assurer de leur identification, One Voice découvre que, l’une a deux puces, et qu’une autre n’en a pas... Ceci vient confirmer les craintes de l’association quant au plausible trafic de grands félins opéré par les cirques. Le fait que les autorités ne tiennent pas de registre des animaux vient renforcer cette hypothèse.

Dix tigres dans un camion[modifier | modifier le code]

« Dix tigres dans un camion »[105] est le nom de la campagne menée par One Voice depuis janvier 2020 pour permettre aux dix tigres détenus par Mario Masson, le dresseur de l’ancien cirque Maximum, d’être placés ailleurs que dans le camion-cage de 20 m2 où ils étaient enfermés[106] ensemble. Dans la nuit du 16 au 17 décembre 2020, ils sont transférés dans le refuge partenaire de One Voice. La plainte de l’association est encore en cours en janvier 2021.

Pour faire annuler l’arrêté cirque de 2011[107], One Voice attaque le ministère de la Transition écologique au Conseil d’État. L’audience a lieu le 25 octobre 2018. La requête de l’association est rejetée.

En octobre 2020, une proposition de loi est discutée à l’Assemblée nationale sur les animaux dans les cirques.[108]

Dumba[modifier | modifier le code]

L’association suit l’éléphante Dumba, capturée en Asie dans les années 80, en soutient du travail de son partenaire, la fondation espagnole FAADA depuis plusieurs années[109],[110]. Le dresseur de l’éléphante est poursuivi en Espagne depuis 2014 pour des faits de mauvais traitements. Comme l’éléphante Baby, elle est maintenue seule[111] . One Voice a diffusé le 18 janvier 2021[112],[113],[114], des images de l’éléphante, retrouvée au début de l’année dans un camion et sous un barnum dans la campagne gardoise enneigée. One Voice et a déposé plainte à cette occasion au tribunal d’Alès pour mauvais traitements et défaut de soins par un professionnel et exploitation irrégulière d’un établissement détenant des animaux non domestiques.

Dès le lendemain, la Ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a annoncé sur Twitter : « La protection des animaux sauvages en captivité est pour moi une priorité. Concernant l’éléphante Dumba, une enquête judiciaire est en cours. J'ai demandé aux services du Ministère de la Transition écologique d'y apporter leur concours pour que les faits soient établis au plus vite. » [115],[116]

À la suite des annonces des mesures de la ministre Pompili à l’encontre des cirques itinérants[117],[118], One Voice a réitéré sa demande de mettre fin à l’exploitation des animaux dans les cirques itinérants mais aussi dans les cirques fixes[119] et lancé une pétition sur ce thème[120], le calendrier coïncidant avec l’étude de la proposition de loi sur la maltraitance animale à l’Assemblée Nationale[121],[122],[123].

Défense des cétacés captifs dans les delphinariums et en liberté[modifier | modifier le code]

One Voice se bat pour le respect des cétacés et réclame pour eux le statut de personne animale. Elle s'implique dans les projets d'élaboration de sanctuaires marins.

En 2016, One Voice dénonce le projet de delphinarium du zoo de Beauval qui sera abandonné.

L'arrêté dit "delphinarium" et les mesures gouvernementales[modifier | modifier le code]

En mai 2017, après de nombreuses discussions avec les parties en présence et une consultation publique, Ségolène Royal, alors ministre de l’Écologie publie un arrêté ministériel concernant les delphinariums[124], suivant l’avis majoritaire de la consultation, qui interdit les échanges d’individus et la reproduction en captivité des cétacés dans les parcs marins. À l’été 2017, les delphinariums attaquent l’arrêté en urgence. Le Conseil d’État suspend une partie des mesures de l’arrêté, mais maintient l’interdiction de la reproduction en captivité. Mais en janvier 2018, l’arrêté est annulé[125] pour vice de forme : il n’y a pas eu de seconde consultation avant publication définitive.

Avant d’être nommé ministre de la Transition écologique et solidaire et succéder à Ségolène Royal, Nicolas Hulot[126] s’était positionné contre la captivité des cétacés[127],[128]. Pourtant, il ne publiera jamais de nouvel arrêté identique au précédent sur le fond, comme le demandait One Voice et d’autres associations.

Initialement prévue le 9 juillet 2020, le Conseil d’État a examiné lors de l’audience du 17 septembre 2020[129] la requête pour faute de l’État, adjointe de 500 000 euros de dommages[130], déposée en novembre 2018 par One Voice qui demande la publication d’un nouvel arrêté identique sur le fond à celui de 2017[131], annulé pour des motifs de procédure irrégulière[132], qui interdisait la reproduction en captivité ainsi que les échanges et importations de nouveaux cétacés.

Le 29 septembre 2020, Barbara Pompili, alors ministre de la Transition écologique, annonce la fin de la reproduction des cétacés en captivité[133], et l’arrêt des acquisitions de nouveaux animaux dans les parcs. L’association déplore l’absence de précision sur les échanges d’animaux, sur le calendrier et la mise en œuvre.

Les dauphins à Planète Sauvage[modifier | modifier le code]

Galéo[modifier | modifier le code]

2016 marque le début de la mobilisation pour le dauphin Galéo[134] dont l'état de santé inquiétant est révélé à la suite d'une enquête menée en collaboration avec la Dre Ingrid Visser. Une pétition est lancée[135] et une plainte déposée.

Aïcko[modifier | modifier le code]

Un complément de plainte contre Planète Sauvage est déposé le concernant Aïcko, le demi-frère de Galéo (arrivés tous deux au parc en janvier 2015, du Parc Astérix). En 2017, le tribunal de grande instance de Nantes fait droit à la demande d'expertise judiciaire de One Voice afin que soient déterminées les causes de la mort du delphineau, décédé malgré nombre d'alertes, à six ans à peine. L’expert conclut après une année d’échanges avec les parties en présence que la mort d’Aïcko s’est bien déroulée comme le dit le parc. One Voice s’insurge alors à nouveau[136].

Fin mai 2020, les enquêteurs de One Voice se rendent à nouveau au parc Planète Sauvage et filment les dauphins dans les bassins : Galéo, mais aussi les autres dauphins, comme Amtan, qui s’avère enceinte. Quelques jours après leur passage, celle-ci donne naissance à un delphineau qui ne survivra pas une semaine[137]. Dans le cadre de la plainte concernant Aïcko et à la suite de la diffusion des images filmées en son sein, le parc réplique par un mémoire dans lequel il exige 100 000 euros de dommages de la part de l’association[138].

Les dauphins au Parc Astérix[modifier | modifier le code]

Femke[modifier | modifier le code]

En 2017 One Voice lance une procédure d'urgence[139] pour Femke, dauphin du parc Astérix, au plus mal[140] depuis qu'on a transféré son unique fils Ekinox vers un delphinarium grec[141]. Images[142], expertise vétérinaire, requête aux autorités, saisie des tribunaux en référé devant l'urgence d'une souffrance familiale augurant le pire. Pour sensibiliser le public à son sort, One Voice organise une « action flash » au sein du parc en fin de spectacle, en septembre 2018[143], et publie plusieurs années de suite des images d’elle immobile dans le bassin[144],[145]. L’association demande avec le soutien de 150 000 personnes[146] et d’autres associations tels Réseau Cétacés et la Fondation Bardot, le transfert de Femke vers un sanctuaire marin avec son fils.

Le mardi 6 janvier 2021, quelques jours après que le Parc Astérix a annoncé la fermeture de son delphinarium et le transfert progressif des dauphins qu'il détient, One Voice révèle que deux d'entre eux, Cessol et Guama ont déjà fait un trajet en avion vers la Suède.[147] Après avoir demandé des nouvelles des autres dauphins et de Femke en particulier dans une lettre ouverte à la direction du parc avec ses partenaires de la coalition Dolphinaria-Free Europe[148], l'association découvre que Femke a été euthanasiée par le delphinarium[149]. Le même jour le Parc Astérix confirme cela dans un communiqué, et annonce où sont les autres dauphins.[150] One Voice demande alors à avoir accès au rapport d'autopsie de la dauphine.[151]

Les cétacés au Marineland d'Antibes[modifier | modifier le code]

En vue de prouver que les véritables intentions des delphinariums sont d’ordre commercial et ne concernent en rien le bien-être et la conservation des cétacés, One Voice, en 2017, demande le rapport tri-annuel[152] de chaque parc français en détenant. Marineland ne transmet pas son rapport, et la préfecture d’Antibes feint de ne pas savoir de quoi il s’agit. One Voice saisit donc le tribunal administratif de Nice, et l’audience a lieu en février 2019. Le tribunal ne fait pas droit aux demandes de l’association.

Inouk[modifier | modifier le code]

En mars 2019, One Voice attaque le parc pour actes de cruauté[153], forte des images et d’un rapport d’experts spécialistes des orques[154] dont la Dre Ingrid Visser sur l’état de santé d’Inouk, une orque mâle de 19 ans dont la nageoire dorsale est affaissée et les dents rongées jusqu’à la pulpe. La campagne « Une vie pour Inouk »[155] de One Voice démarre. La pétition lancée par l’association est soutenue par plus de 119 000 personnes[156].

Le lanceur d’alerte John Hargrove, ancien dresseur de Marineland ayant pris position[157] contre le parc dans le documentaire Blackfish et lors de la mort de l’orque Valentin[158] dans les intempéries de 2015, s’affiche en mai 2019[159] aux côtés de One Voice dans le parc et devant la préfecture d’Antibes pour dénoncer le sort des orques de Marineland[160], et notamment celui d’Inouk. Il accorde une interview en quatre parties à l’association.[161],[162],[163],[164]

En juillet 2020, le combat de One Voice pour l’orque Inouk est soutenu par le GAC[165] (collectif d’associations contre la captivité) et le Parti Animaliste[166], qui se rassemblent à Nîmes pour Inouk et les autres orques.

En décembre 2019, One Voice alerte le public et les autorités, exigeant un sanctuaire et non la Chine[167] pour les orques détenues à Marineland. Elle est à nouveau soutenue dans cette démarche par le GAC[168]. La plainte pour actes de cruauté est toujours en cours en janvier 2021.

Les orques résidentes du Sud Pacifique[modifier | modifier le code]

Muriel Arnal est invitée à présenter le travail de One Voice à la conférence Superpod 6[169],[170] en 2018 dans l’État de Washington aux États-Unis. Pendant l’été 2019, elle rencontre les représentants natifs américains de la nation Lummi[171], qui se battent depuis toujours pour la défense des orques et notamment de Lolita, confinée dans un delphinarium en Floride depuis des dizaines d’années. Ken Balcomb, le fondateur du Center For Whale Research dont l’association est membre, sensibilise le public sur la disparition des orques résidentes de cette région. One Voice relaye le combat et les connaissances de ce scientifique de renom, avec la campagne « Les Orques Du Sud Meurent de Faim ».

la Prison des orques et des bélugas en Russie[modifier | modifier le code]

À la fin de l’année 2018[172], le monde découvre une prison à ciel ouvert pour 11 orques et 87 bélugas en Russie[173] dans la baie de Srednyaya. Pendant quasiment un an, de nombreuses associations et scientifiques vont chercher à sauver ces cétacés et obtenir du gouvernement russe leur libération. En avril 2019, One Voice soutiendra financièrement le voyage des scientifiques et experts[174] composés de Jean-Michel Cousteau et de membres du Whale Sanctuary Project, dont une éminente collaboratrice de One Voice, la biologiste Ingrid Visser, invités à évaluer sur place l’état de santé des cétacés et proposer un plan de réhabilitation ayant mené à leur relâcher dans la nature[175]. Les derniers ont été libérés le 10 novembre 2019[176]. Depuis, la Russie a décidé de cesser les captures d’orques en modifiant sa législation.

Défense des animaux élevés et exploités pour être expérimentés[modifier | modifier le code]

Le travail mené par One Voice depuis sa création a permis de contrer plusieurs gros projets liés à l'expérimentation animale. Ses enquêtes font connaître au public le sort réservé aux animaux dans les laboratoires et révèle l'obsolescence des travaux menés en France. Au sein de la Coalition européenne, elle favorise l'évolution de la réglementation et contribue activement au développement des méthodes substitutives.

En 1995, 100 000 signatures sont recueillies contre le Premarin, un traitement pour la ménopause à base d'urine de juments gestantes, prélevée en continu via leur urètre. Leurs poulains sont envoyés à l'abattoir dès l'âge de deux ou trois mois. One Voice/Aequalis obtient l'abandon du projet de commercialisation en France d'une nouvelle pilule contraceptive également à base d'urine de jument.

En 1996, la première libération légale en France est opérée par One Voice/Aequalis qui sauve 36 macaques d'un laboratoire français, lequel s'engage à ne plus utiliser de primates ! Placés au sein du Refuge de l'Arche, ils montreront que même nés captifs, ils n'en demeurent pas moins des singes. Pour la première fois, ils y découvrent l'air et le soleil et, après trois semaines seulement, commencent à s'épouiller; comportement naturel qu'ils n'avaient jamais pu exprimer…

En 1998, One Voice lance en France le label pour des cosmétiques sans cruauté[177] et commence la diffusion de la liste des produits non testés sur animaux à l'occasion de la journée mondiale contre Procter & Gamble qui effectue parfois des tests sur des singes conscients.

En 2000, les enquêteurs de One Voice infiltrent un laboratoire sous-traitant de tests cosmétiques et chimiques. Ils y filment le cauchemar que vivent des lapins, des cochons d'Inde, des hamsters ainsi que des chats et des chiens.

En 2001, One Voice signe le Projet Grands Singes, visant à obtenir pour eux le droit à la vie, à la liberté et à ne pas être torturés. L'association diffuse un dossier dédié aux grands singes et à leurs conditions de vie au Biomedical Primate Research Centre, aux Pays-Bas. Ce centre de recherche mettra fin à ses expériences sur les grands singes en 2004. Le public est mobilisé pour obtenir un positionnement des candidats à l'élection présidentielle et un moratoire européen. L'utilisation des grands singes par les laboratoires français sera interdite en 2010 à la suite de la révision de la Directive européenne relative à l'expérimentation animale.

En 2003, One Voice fait traduire et édite Le Projet Grands Singes de Peter Singer et Paola Cavalieri. Un sondage One Voice/Ipsos révèle que la majorité des Français est opposée à l'expérimentation animale[178].

En 2012, une investigation et deux rapports dénoncent les expériences aberrantes réalisées par les laboratoires sur les rongeurs et les lapins d'une part, sur les chiens et les chats[179] d'autre part. Plus que jamais, le modèle animal y apparaît comme définitivement obsolète !

En 2013, après 17 ans de campagne et de lutte, l'importation et la vente des cosmétiques, dont le produit ou les ingrédients ont été testés sur des animaux, sont interdites sur le territoire de l'UE. C'est une immense victoire pour One Voice et ses partenaires de l'ECEAE.

En 2017, les Français ne veulent plus de l'expérimentation animale : ils sont, selon un sondage One Voice/Ipsos, 8 sur 10 contre les expériences sur chats, chiens et primates et à souhaiter une autorité de contrôle transparente comme le financement public de méthodes de recherche alternatives. One Voice et sa Coalition européenne pour mettre fin à l'expérimentation animale (ECEAE) se félicitent du rejet par la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) des doléances de l'industrie cosmétique, souhaitant commercialiser en Europe des produits ou ingrédients testés sur des animaux ailleurs dans le monde. One Voice appelle à soutenir l'initiative de plusieurs eurodéputés, dont Younous Omarjee, pour des alternatives à l'expérimentation. Adopté par la Commission européenne, le projet pilote financera sur deux ans des actions concrètes de formation et information.

Défense des animaux familiers[modifier | modifier le code]

One Voice milite pour que nos compagnons chiens et chats bénéficient d’un statut juridique qui les protège vraiment[180].

Elle se bat pour rendre la stérilisation obligatoire et interdire la vente en animalerie et par petites annonces, et réclame en particulier un plan d’urgence contre l’errance féline[181].

Elle dénonce le Lien qui existe entre toutes les violences, et en particulier sur celles qui s’exerce sur les membres d’un foyer, qu’ils soient humains ou animaux. Elle demande ainsi à ce qu’elles ne soient pas considérées pénalement de manière différente[182].

Elle combat la cruauté avec la Cellule Zoé, sauvant les victimes et s’assurant de la condamnation exemplaire de leurs tortionnaires.

L'errance féline et le programme Chatipi[modifier | modifier le code]

En 2010, suite à une enquête sur le terrain, One Voice publie un rapport : Les « sans abri » du peuple chat[183], avec pour objectif de dénoncer la situation des chats errants en France et lancer son projet « Chatipi », solution à l’errance féline.

En 2013, le premier Chatipi est créé à Ancy le Franc, au sein de l’EHPAD des Fontenottes[184]. L’endroit se veut à la fois lieu de refuge pour les chats sans abri recueillis, soignés et stérilisés, et lieu de rencontre inter générationnel pour mieux connaître les petits félins[185].

En 2016, elle publie un rapport sur la protection des chats en France[186].

A l’occasion des élections présidentielles de 2017, elle réclame un plan national de lutte contre l'errance féline en France, avec notamment la stérilisation obligatoire et l'interdiction de la vente d'animaux par petites annonces (papier et Internet), soutenu par une pétition[187].

Dans la nuit du 30 mai 2017, Chevelu, un chat errant meurt sous les coups. Grâce au travail de la police, le coupable, un récidiviste, a été retrouvé. One Voice était partie civile au procès, le 15 septembre 2017, pour que la violence soit condamnée en tant que telle[188],[189].

Et publie un nouveau rapport en 2018, véritable état des lieux de l’errance[190]. Elle y présente l’intégralité de la problématique, explique les écueils rencontrés par ceux qui tentent d’y remédier dans le monde, et expose la solution Chatipi qu’elle propose.

Avec sa campagne #UrgenceErranceFéline soutenue dès le début par le collectif 100% stérilisation[191], et Chatipi, dont le concept a été affiné, One Voice propose aux maires de les aider à respecter leur obligation légale de protection des chats errants en les accompagnant dans la création d’un lieu de vie pour eux. Les chats y sont stérilisés et relâchés, nourris, abreuvés, protégés des intempéries et de la violence, et bénéficient d’un suivi sanitaire. Ces lieux d’accueil sont à la fois l’occasion de mieux les respecter et générateurs de liens sociaux entre les habitants de la commune. Ils permettent aussi de faire connaître les chats grâce à la documentation mise à disposition.

En 2019, l’association inaugure un nouveau Chatipi à Veix[192],[193] qui sera le premier d’une longue série[194],[195],[196].

Elle obtient l'abrogation d'un arrêté pris par le Maire de Técou, qui prévoyait d'engager des chasseurs pour piéger les chats sans abri[197],[198], et d'un arrêté de la préfecture de Saône-et-Loire, autorisant les tirs à vue des chiens errants à Frontenaud[199].

En 2020, Ethics for animals[200] apporte son soutien à la campagne #UrgenceErranceFéline, avec plusieurs actions communes. Les associations obtiennent ainsi du gouvernement une enveloppe de 20 millions d’euros pour la protection animale[201], dont les critères d’attribution font néanmoins polémique au point qu’une pétition est mise en ligne[202].

One Voice porte plainte auprès du procureur de la République, après qu’un chat mal en point ait été ramassé avec une pelle et jeter dans le camion benne par un employé de Véolia à Montélimar[203],[204] .

Convoqué en octobre après avoir reconnu les faits, l’accusé niera finalement son intentions de les commettre, obtenant ainsi un renvoi à septembre 2021[205].

Errance dans les DOM-TOM[modifier | modifier le code]

2017 : One Voice met en demeure le préfet de l’île de la Réunion de prendre des mesures contre l’errance des chiens et des chats afin de lutter contre les euthanasies massives[206].

Elle dépose le 23 février 2017 un recours en référé pour suspendre l’arrêté du Préfet, autorisant un vaste plan d'empoisonnements et de piégeages aveugles sous couvert de régulation[207],[208].

En fin d’année, le Préfet annonce vouloir engager des lieutenants de louveterie pour abattre les chiens errants[209].

One Voice dénonce cette méthode de « régulation » et demande à ce que la stérilisation soit obligatoire[210].

En avril, la campagne de recrutement de deux lieutenants de louveterie est lancée[211].

En juin 2018, l’association porte plainte contre un éleveur réunionnais de cerfs se vantant d’avoir tué 50 chiens[212]. Mais la plainte est classée sans suite[213].

En 2019, One Voice participe à une flash-mob organisée à l’aéroport Roland-Garros de Saint-Denis de la Réunion aux côtés de Milit’Activ 974, une association locale[214].

En juillet, elle rencontre le nouveau Préfet de l’île de la Réunion avec d’autres associations pour proposer des solutions concrètes[215],[216]

Elle apporte son soutien au refuge RSP Martinique[217], confronté à la surpopulation féline, et les aide notamment à mettre en place une chatterie.

En 2020, à la Réunion, les louvetiers prennent leurs fonctions mais le Préfet déclare qu’ils n’abattront pas les chiens[218].

Errance dans le monde[modifier | modifier le code]

Entre 2002 et 2008, One Voice organise et finance intégralement l'achat d'un terrain, la construction d'un refuge et d'une clinique à Darjeeling, en Inde. Un programme d'information et de vaccination contre la rage est réalisé en accord avec la municipalité en partenariat avec la DGAS, une association locale, pour mettre fin à leur empoisonnement et aux violences dont ils sont victimes[219].

En 2018, One Voice apporte son soutien financier à la campagne de vaccination antirabique, et de stérilisation et castration des animaux errants, dans la région autour du parc des Virunga menée par Bantu Lukambo au Congo[220].

Elle dénonce et appelle à la mobilisation, images d’enquête à l’appui, la situation des chiens errants à Sotchi, en Russie, tués par une entreprise privée financée par la municipalité[221].

Cet abattage aurait commencé en amont des jeux d’hiver de 2014[222] et se serait poursuivi avec la coupe du monde 2018[223].

En juillet 2020, One Voice s’associe BCHE (Billy pour la compassion, l'humanité et l'empathie)[224] pour dénoncer l’abattage massif des chiens et des chats errants en Algérie.

Animaleries, Je Refuge![modifier | modifier le code]

En décembre 2018, One Voice qui milite déjà pour rendre la stérilisation obligatoire, lance une campagne, images d’enquêtes à l’appui, pour inciter à l’adoption plutôt que l’achat des chiens et chats en ligne par petites annonces et dans les animaleries. Son investigation montre le traitement qui leur ait fait dans ces dernières[225].

Plusieurs actions sont réalisées, notamment à l’occasion d’un marché de Noël à Lyon où des chiots sont mis en vente[226].

En décembre 2020, elle relance sa campagne par une action coordonnée dans toute la France[227],[228],[229],[230],[231].

Le Lien entre maltraitance animale et violence envers les humains[modifier | modifier le code]

En 2008, One Voice parraine une conférence inaugurale à l’université d’Oxford, intitulée « Le Lien entre maltraitance animale et violence envers les humains ». A cette occasion, l’Oxford Center for Animal Ethics (OCAE)[232] est créé, sous la présidence de Andrew Linzey[233], devenu par la suite vice-président de One Voice.

Les articles présentés à cette conférence par des universitaires et des spécialistes de la prévention des délits et des crimes, de la mise en application des lois, de l’action sociale, du bien-être animal, de la protection de l’enfance, de l’éducation et de la compassion, des services vétérinaires, des soins aux conjoints et aux personnes âgées ont constitué la matière d’un ouvrage publié en 2009 : The Link Between Animal Abuse and Human Violence[234]. Ce livre a été traduit par One Voice en 2012, sous le titre Le Lien : violences sur les animaux et les humains, afin de sensibiliser le public français sur ces questions.

En 2013, elle compile quelques-unes des solutions développées en Europe et ailleurs, dans un document téléchargeable : « Directives de One Voice : Le Lien entre violences sur les animaux et les humains »[235].

En 2016, One Voice lance une pétition pour que toutes les violences soient condamnées, quelles que soient la victime[236], après plusieurs affaires dans lesquelles elle s’est portée partie civile dont celui d'une mère qui a laissé son enfant de moins de 4 ans seul toute une nuit avec les cadavres de son chien et de ses deux chats[237],[238]; le chat Griffin qui a servi d’exutoire à un compagnon violent[239],[240] , et la chienne Léa sauvée de la persécution par un pédophile[241].

En mai, la question du Lien est portée à l'attention du gouvernement en France sous forme de question parlementaire par le député Francis Hillmeyer[242].

En 2019, l’European Link Coalition est créée permettant la mutualisation des ressources sur les derniers développements en matière d’application du Lien. One Voice en est le représentant français[243].

Elle relaie avec elle l’appel à l’aide des associations roumaines, confrontées à la violence extrême qui s’exerce quotidiennement dans les rues contre les chiens, sous le regard des enfants et invite le public à agir en écrivant à la Commission européenne et à l’ambassade de Roumanie. Ils seraient 86 % à en avoir déjà été témoins[244].


En 2020, après avoir révélé la participation active d’enfants à une opération de déterrage de renards au cours de laquelle deux renardeaux sont tués, elle publie une tribune, notamment pour que soit interdite la participation des enfants à une chasse. Celle-ci est signée par 12 parlementaires dont les députés Samantha Cazebonne et Cédric Villani, des psychologues, professionnels de la protection de l’enfant, philosophes, juristes, scientifiques et artistes[245].

Contre la cruauté: la cellule Zoé[modifier | modifier le code]

Depuis sa création en 1995, One Voice se bat contre toutes les formes de cruauté dont les animaux sont victimes. En 2011, elle crée la Cellule Zoé[246], qui prend en charge les actions de prévention, les enquêtes et les interventions en partenariat avec les autorités. Retour sur les moments-clés avec les opérations les plus marquantes.

En 1999, One Voice met au jour une très importante affaire impliquant plusieurs structures et de la corruption. L'homme au centre de l'enquête est Monsieur C.. Il possède plusieurs établissements de vente qu'il alimente avec des chiens placés en métayage en France et des importations illégales via les pays de l'Est. Des camions de 600 chiots lui sont livrés chaque semaine, faux papiers inclus. C'est une filière que One Voice remontera jusqu'en Tchéquie, démontrant l'existence des plaques tournantes belges et espagnoles pour la création de faux papiers (voir l'historique de nos actions dans le monde). Monsieur C. est déjà bien connu des autorités. Il est sous le coup d'une interdiction d'élevage de vaches pour actes de cruauté. Mais il a le bras long et dans le sud, il a su s'assurer le soutien de beaucoup. Pourtant, nos enquêteurs découvriront qu'il pend les chiens invendus dans son hangar où il entasse aussi des chatons souffrant de fractures, d'abcès et d'autres symptômes d'une maltraitance extrême. Ce sera finalement son lien avec un trafic de chiens volés à des particuliers pour en entraîner d'autres au combat qui permettra son arrestation. Les journalistes de l'émission 7 à 8 ont intégralement suivi notre intervention avec les autorités. Muriel Arnal sera appelée à témoigner lors de son procès où, malgré les meilleurs avocats de la région plaidant pour sa défense, il sera lourdement condamné.

En 2000, les enquêteurs de One Voice découvrent l'horreur chez un homme qui recueillait des chiens par les petites annonces pour s'en nourrir. Certains vivaient dans des carcasses de voitures en attendant d'être mis à mort. L'investigation menée avec la gendarmerie locale permettra d'en saisir plus de 40 pour les placer en sécurité. Deux ans plus tard, sa surveillance, qui avait été maintenue, a permis de libérer son fils handicapé qu'il obligeait à vivre enfermé dans un placard. Le lien entre violence envers les animaux et violence envers les humains trouve ici un exemple particulièrement parlant.

Durant les années qui suivirent, One Voice est intervenue sur de nombreux autres cas, impliquant des massacres comme celui des 200 chats en région parisienne, ou des actes d'une cruauté poussée comme ceux dont a été victime Lucky, ce pauvre chien mort après avoir été attaché à l'arrière d'une voiture et traîné à travers tout un village. Dans un grand nombre d'élevages aussi, nos enquêteurs ont découvert des troupeaux entiers abandonnés, morts de faim et de soif, par négligence ou avarice, mais surtout pour toucher les subventions européennes…

En 2011, One Voice met en place la Cellule Zoé après avoir retiré 61 chiens et 3 ânesses d'un élevage sordide. Sur un terrain s'apparentant à une décharge, les animaux (sur)vivaient sans eau ni nourriture, attachés ou enfermés dans des carcasses de voitures et des caves. L'intervention a été menée avec succès grâce à la mobilisation des gendarmes, des pompiers, des vétérinaires et des associations qui ont pu accueillir les victimes. Des cadavres, des fœtus, des têtes de chiens seront retrouvés dans ce véritable enfer. Zoé, qui a été sauvée ce jour-là, donnera son nom à la cellule d'intervention d'urgence.

À peine deux mois plus tard, la Cellule Zoé participe à nouveau à une saisie, sauvant 46 chiens d'un élevage qu'elle surveillait depuis 2004, en étroite collaboration avec la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) et la gendarmerie. Les propriétaires de l'élevage ont été poursuivis pour sévices graves et actes de cruauté envers un animal domestique, poursuite d'une exploitation classée non conforme, exercice malgré mise en demeure d'activités d'élevage sans certificat de capacité, et détention de chien de garde ou d'attaque sans assurance ni permis. L'éleveuse a été incarcérée. La logistique comme le financement de l'opération ont été intégralement pris en charge par la Cellule Zoé qui a coordonné l'intervention des refuges et associations amies présentes pour prendre en charge les rescapés, facilitant ainsi le travail des gendarmes, pompiers et vétérinaires.

En 2014, 19 chevaux sont saisis à la suite d'une plainte de One Voice qui surveillait l'éleveur incriminé depuis 2006. Malgré une interdiction définitive de détenir un animal, obtenue après une première procédure en 2010, l'association n'a pas relâché sa vigilance. Grâce à la Cellule Zoé, une intervention en urgence et à la logistique complexe du fait de la dispersion des animaux est réalisée, permettant le sauvetage des chevaux. En tout, 64 chevaux auront été mis à l'abri de cet éleveur maltraitant.

En 2016, One Voice lance une pétition pour une condamnation de toutes les violences, quelle que soit la victime[247]. One Voice se porte partie civile dans le procès de la gérante d'un abattoir breton. Elle avait laissé Jo[248], un bœuf qui s'était fracturé le bassin en descendant du camion, deux jours sous la pluie et dans le froid, sans eau ni nourriture… Une plainte est déposée contre un éleveur violent pour sauver les 200 cochons de son exploitation. Une pétition est également lancée pour qu'ils soient placés en sécurité le plus vite possible.

En 2017, One Voice est partie civile dans le procès en appel de l'affaire « Jo »[249], jeune bovin laissé agonisant deux jours durant dans la cour de l'abattoir de Vannes. L'établissement est plus sévèrement condamné qu'en première instance. Le suivi d'une enquête sur un couple d'« éleveurs », déjà condamné à une interdiction de détenir des animaux et à de la prison pour sévices graves et actes de cruauté, débouche sur une nouvelle et nécessaire saisie à leur domicile. L'intervention de notre Cellule Zoé, avec l'appui des autorités, permet de sauver plusieurs chiens, chats et caprins en état de misère physiologique. Dans la nuit du , Chevelu, un petit chat meurt sous les coups. Grâce au travail de la police, le coupable, un récidiviste, a été retrouvé. One Voice était partie civile au procès, le , pour que la violence soit condamnée en tant que telle[250],[251].

Défense des animaux sauvages contre la chasse[modifier | modifier le code]

À travers ses actions, One Voice se positionne contre la chasse en France et dans le monde.

En 1998, One Voice/Talis mène plusieurs actions aux côtés de l'ASPAS et dénonce un lien entre chasseurs et élections politiques. Cela permettra la mise en examen du leader de Chasse pêche nature traditions.

En 1999, One Voice/Talis rejoint l'IWF, la fédération de protection internationale du loup.

En 2000, One Voice/Talis dépose une plainte en justice contre les organisateurs d'une chasse illégale aux loups, en complément de l'action de l'ASPAS dont elle est partenaire. Elle rédige également un courrier à l'attention de la Fédération nationale des producteurs d'ovins.

En 2002, lancement d'une campagne contre la chasse des blanchons. Une pétition ayant recueilli 19493 signatures est remise par Muriel Arnal, accompagnée de Cabu, à l'ambassade du Canada lors d'un rassemblement.

En 2003, la cellule anti-braconnage ForestWatch est créée avec Wildlife SOS en Inde. One Voice révèle le lien entre les delphinariums et la tuerie des dauphins à Taiji. Elle vient au secours de Terre d'Asile à Mayotte, qui a créé un refuge pour recueillir les makis victimes du braconnage, animaux de compagnie maltraités ou considérés comme nuisibles et martyrisés en conséquence.

En 2004, One Voice porte plainte à la suite du prélevement de Cannelle, la dernière ourse des Pyrénées.

En 2006, One Voice aide l'association Kalaweit à créer le sanctuaire de la vie sauvage d'Hampapak en Indonésie, destiné notamment à la réintroduction des gibbons sauvés du trafic.

En 2008, lancement de la campagne pour l'interdiction de la chasse à courre en France.

En 2010, en Inde, One Voice et Wildlife SOS libèrent le dernier ours danseur après sept ans de combat.

En 2011, une enquête de One Voice dans des camps d'entraînement pour la chasse en Russie révèle l'utilisation d'animaux sauvages pour tester les chiens.

En 2014, One Voice rejoint CAP Loup, une coalition d'associations pour la défense du loup en France.

En 2015, One Voice, aux côtés d'autres associations de CAP Loup, entame plus de 30 actions juridiques contre des arrêtés illégaux pour tenter de sauver plusieurs loups des tirs de prélèvement.

En 2016, One Voice et ses partenaires Blue Voice, OceanCare et Mundo Azul lancent une campagne contre la pêche barbare des requins dans les eaux péruviennes. Au programme : des actions au niveau local et une pétition en France. Le combat de One Voice pour les loups continue au sein de CAP Loup et aux côtés de l'ASPAS. Les arrêtés municipaux d'autorisation de tirs sont systématiquement l'objet d'une plainte en référé et un recours est déposé contre l'arrêté ministériel autorisant l'abattage de 36 loups. Une manifestation unitaire autour de One Voice et de ses partenaires associatifs rassemble à Lyon plus de 5 000 personnes opposées à la chasse au loup. Des plaintes sont déposées par One Voice et l'ASPAS pour actes de cruauté sur deux hérissons. Soutien à l'association P-WAC pour la création d'un sanctuaire dédié aux chimpanzés rescapés du braconnage en République Démocratique du Congo.

En 2017, un sondage One Voice/ASPAS/Ipsos, réalisé en , relève que 78 % de Français souhaitent interdire la chasse le dimanche et 91 % désirent réformer ce loisir[252] prélevant 30 millions d'animaux par an[253].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) One Voice, « Le grand ennemi de l’éthique, c’est l’insensibilité », sur one-voice.fr (consulté le 7 avril 2011)
  2. « Barbara Pompili annonce la "fin progressive" des animaux sauvages dans les cirques itinérants », sur LCI (consulté le 3 janvier 2021)
  3. « Elevage de lapins angora: la vidéo choc de l'association One Voice (VIDEO) », sur FranceSoir, (consulté le 3 janvier 2021)
  4. Virginie Ballet, « «Douleur», «stress», «cris stridents» : l'élevage de lapins angora pointé du doigt », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 9 septembre 2017)
  5. Le Point, magazine, « One Voice dénonce le traitement infligé à des lapins angora », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 9 septembre 2017)
  6. « Une association dénonce la souffrance des lapins angora d'élevage », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 9 septembre 2017)
  7. « #StopAngoraFrance - Torturés pour la laine, assez ! », sur stop-angora.fr (consulté le 9 septembre 2017)
  8. « La souffrance des lapins angora d'élevage dénoncée par une association », sur Sciences et Avenir (consulté le 3 janvier 2021)
  9. Conseil d'État, 3ème - 8ème chambres réunies, 24/06/2019, 420883, Inédit au recueil Lebon, « Lecture du lundi 24 juin 2019 », Légifrance,‎
  10. Ouest France - Frédérique JOURDAA, « Justice. On va pouvoir continuer d’épiler les lapins angoras », sur Ouest France,
  11. Ouest France, « Loire-Atlantique. Après une vidéo choc tournée près de Nantes, One Voice lance #StopAngora », sur ouest-france.fr
  12. « À Charleville-Mézières, One Voice dénonce le traitement des lapins angoras », sur Journal L'Ardennais, (consulté le 3 janvier 2021)
  13. « Strasbourg : des cris de lapins angora torturés pour leur fourrure diffusés devant les Halles », sur France 3 Grand Est (consulté le 3 janvier 2021)
  14. « https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/one-voice-denonce-l-epilation-des-lapins-angoras », sur lanouvellerepublique.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  15. « Des associations dénoncent l'épilation de fourrure de lapin angora », sur LEFIGARO (consulté le 3 janvier 2021)
  16. « Un « lapin » mutilé lors d’une mise en scène sonore pour dénoncer la violence de l’angora | Actualités », sur PETA France, (consulté le 3 janvier 2021)
  17. (en-CA) « Our members », sur Fur Free Alliance (consulté le 3 janvier 2021)
  18. (en-CA) « Major French e-commerce seller La Redoute joins Fur Free Retailer », sur Fur Free Alliance, (consulté le 3 janvier 2021)
  19. « Fur Free Retailer », sur www.facebook.com (consulté le 3 janvier 2021)
  20. NM, « Les fermes à visons dénoncées par une association », Europe1.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 9 septembre 2017)
  21. Clara Hild, « Protection animale - Des élevages de visons destinés à la fourrure dénoncés par des images chocs », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 9 septembre 2017)
  22. « Elevage de visons en France », sur visonslerespect.fr (consulté le 9 septembre 2017)
  23. C. Ape., « VIDEO. Fermes à visons: Une association dévoile des images chocs », sur 20minutes.fr
  24. « A quand une Fashion Week parisienne sans fourrure? One Voice interpelle Prada », sur one-voice.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  25. FashionNetwork com FR, « Prada renonce à la fourrure animale », sur FashionNetwork.com (consulté le 3 janvier 2021)
  26. « VIDEO. L'association One Voice dévoile des images choquantes d'un élevage de visons », sur Franceinfo, (consulté le 3 janvier 2021)
  27. « Fourrure : scandale dans une ferme d'élevage de visons », sur ConsoGlobe, (consulté le 3 janvier 2021)
  28. « Scandale dans un élevage de visons d'Eure-et-Loir : One Voice tente-t-elle de manipuler l’opinion publique ? », sur France 3 Centre-Val de Loire (consulté le 3 janvier 2021)
  29. « Table ronde au Parlement européen sur les élevages de visons en France », sur Twitter
  30. « Accueil », sur Nouvelle enquête : plus que quatre élevages de visons en France… (consulté le 3 janvier 2021)
  31. « Animaux : la justice va-t-elle annuler l'autorisation d'agrandissement d'un élevage de visons en Haute-Saône ? », sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté (consulté le 3 janvier 2021)
  32. « Haute-Saône. L’autorisation d’agrandir l’élevage de visons de Montarlot-lès-Rioz annulée », sur www.estrepublicain.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  33. « Surveillance du SARS-COV-2 dans les élevages de visons : un élevage contaminé », sur agriculture.gouv.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  34. « Surveillance du SARS-COV-2 dans les élevages de visons : bilan des investigations », sur agriculture.gouv.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  35. « Facebook », sur www.facebook.com (consulté le 3 janvier 2021)
  36. « One Voice sur Facebook Watch » (consulté le 3 janvier 2021)
  37. « Facebook », sur www.facebook.com (consulté le 3 janvier 2021)
  38. Par Le 25 novembre 2008 à 07h00, « Amende pour le directeur du cirque Muller », sur leparisien.fr, (consulté le 3 janvier 2021)
  39. « Cirque dans l'Eure : après le lion Jon, les quatre lionnes restantes ont été sauvées », sur actu.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  40. « Un éléphant échappé d'un cirque tue un octogénaire en Seine-et-Marne », sur LExpress.fr, (consulté le 28 décembre 2020)
  41. « Le destin tragique de Mévy la tigresse », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 décembre 2020)
  42. « Elephant Haven en attente des dernières autorisations préfectorales pour accueillir ses premiers éléphants », sur France 3 Nouvelle-Aquitaine (consulté le 5 janvier 2021)
  43. « Carte France », sur cirques-animaux.fr
  44. « Achille », sur Cirques Sans Animaux (consulté le 3 janvier 2021)
  45. « Vicky », sur Cirques Sans Animaux (consulté le 3 janvier 2021)
  46. « Marseille : l'association One Voice porte plainte contre un cirque et réclame la saisie d'une éléphante », sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur (consulté le 28 décembre 2020)
  47. VGBIO, « L'EVASION TRAGIQUE DE L'ELEPHANTE PRISONNIERE », Club de Mediapart,‎ (lire en ligne, consulté le 13 septembre 2017)
  48. « Cirques en France, des éléphantes en souffrance », sur one-voice.fr
  49. « 17 ans de combat pour Samba et l'État refuse toujours d'ouvrir les yeux », sur one-voice.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  50. « À Dormans, l’éléphant d’un cirque provoque des tensions », sur Journal L'Union abonné, (consulté le 3 janvier 2021)
  51. « Cirque de St Petersbourg Besançon 2018 - YouTube », sur www.youtube.com (consulté le 3 janvier 2021)
  52. « A Nice, polémique autour de la présence d'éléphants au cirque Medrano », sur www.20minutes.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  53. One Voice, « Cirques : l'éléphante Kamala reçoit une décharge électrique », (consulté le 3 janvier 2021)
  54. « Lechmee est à la retraite avec une autre éléphante! », sur one-voice.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  55. « Cirque Medrano France », sur www.facebook.com (consulté le 3 janvier 2021)
  56. « Insolite. Morteau : les éléphants du cirque en pleine rue », sur www.estrepublicain.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  57. « Le Grand Cirque de Saint Pétersbourg sur Facebook Watch » (consulté le 3 janvier 2021)
  58. MesOpinions.com, « Pétition : Pour que Mina et Kamala soient retirées du cirque et placées en sanctuaire! #CirquesSansAnimaux », sur https://www.mesopinions.com/ (consulté le 3 janvier 2021)
  59. « Lettre à Gérald Darmanin », sur one-voice.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  60. « Mina et Kamala, toujours aux prises des circassiens », sur one-voice.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  61. « Pour Maya », sur one-voice.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  62. « Maltraitance : un cirque cherche-t-il a cacher la mort de son éléphante ? », sur Ohmymag, (consulté le 3 janvier 2021)
  63. « Eléphante Maya : le cirque de Casteljaloux (47) poursuit l’association One Voice en justice », sur SudOuest.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  64. MesOpinions.com, « Victoire de la pétition : #JusticePourMaya », sur https://www.mesopinions.com/ (consulté le 3 janvier 2021)
  65. Par Émilie Torgemen Le 24 novembre 2017 à 11h51, « L'éléphante Maya, victime de maltraitance? Le PDG de Vente-privée s'inquiète », sur leparisien.fr, (consulté le 3 janvier 2021)
  66. « Jacques-Antoine Granjon et One Voice : ensemble pour la libération des animaux détenus par les cirques ! », sur one-voice.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  67. « Casteljaloux (47) : l’État se penche sur le cas de Maya l’éléphante », sur SudOuest.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  68. Un collectif de personnalités, « La détresse de l’éléphante Maya ou l’impuissance du droit », sur Libération.fr, (consulté le 3 janvier 2021)
  69. « Jumbo », sur Cirques Sans Animaux (consulté le 3 janvier 2021)
  70. Marc Leplongeon, « Cirque Muller : Jumbo l'hippopotame en quête de liberté », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 9 septembre 2017)
  71. « Drôme : l'hippopotame Jumbo est-il bien traité dans le cirque Muller ? », France Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le 9 septembre 2017)
  72. « Jumbo l’hippopotame : le tribunal administratif rejette la requête de l’association One Voice », Le Dauphiné,‎ (lire en ligne, consulté le 9 septembre 2017)
  73. « Drôme : la justice autorise le cirque Muller à garder l'hippopotame Jumbo », France Info,‎ (lire en ligne, consulté le 9 septembre 2017)
  74. « Faits divers - Le Matin », sur www.lematin.ch (consulté le 3 janvier 2021)
  75. « L'ONG One Voice milite pour libérer Jumbo », sur Brut. (consulté le 3 janvier 2021)
  76. un collectif, « Libérons Jumbo l’hippopotame ! », sur Libération.fr, (consulté le 3 janvier 2021)
  77. « «La vie de l’hippopotame Jumbo est un enfer» », Le Matin,‎ (ISSN 1018-3736, lire en ligne, consulté le 3 janvier 2021)
  78. « Narbonne. Le Cirque 100 % et des anti en viennent aux mains », sur ladepeche.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  79. « Montauban : manifestation sous tension d'une association pour le bien-être animal devant le cirque Muller », sur France 3 Occitanie (consulté le 3 janvier 2021)
  80. « DES MILITANTS PACIFISTES VIOLEMMENT AGRESSÉS PAR DES CIRCASSIENS | Espace média », sur PETA France (consulté le 3 janvier 2021)
  81. « One Voice défend Jumbo, l'hippopotame du cirque Muller, ce 29 octobre au tribunal administratif de Grenoble », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le 3 janvier 2021)
  82. « Jumbo reste au cirque Muller, l'association One Voice est déboutée par le tribunal administratif de Grenoble », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le 3 janvier 2021)
  83. « Jumbo l'hippopotame peut rester au cirque Muller », sur France Bleu, (consulté le 3 janvier 2021)
  84. Centre France, « Polémique - Une association dénonce les conditions de vie des tigres et lions d'un dresseur du Loiret », sur www.larep.fr, (consulté le 3 janvier 2021)
  85. Centre France, « Polémique - Le dresseur de tigres du Loiret défendu par une ONG orléanaise de protection des espèces animales », sur www.larep.fr, (consulté le 3 janvier 2021)
  86. « Loiret: trois bébés tigres naissent chez un éleveur de félins critiqué par les associations », sur BFMTV (consulté le 3 janvier 2021)
  87. « Accueil », sur Micha, Glasha et Bony, trois ours de cirque mourants dans des cellules en France (consulté le 3 janvier 2021)
  88. « Plainte de One Voice contre un dresseur d'ours : l'Etat interdit l'exhibition de l'ours Mischa en public », sur France 3 Centre-Val de Loire (consulté le 3 janvier 2021)
  89. « Situation de l’ours Mischa », sur Ministère de la Transition écologique (consulté le 3 janvier 2021)
  90. « Publication de One Voice », sur Twitter One Voice,
  91. « Mort de l'ours Mischa : les propriétaires s'expriment "Tout le monde nous insulte sans nous connaître" », sur France 3 Centre-Val de Loire (consulté le 3 janvier 2021)
  92. « Vidéos », sur Baby, éléphante de cirque (consulté le 3 janvier 2021)
  93. « Baby, éléphante de cirque », sur Baby, éléphante de cirque (consulté le 3 janvier 2021)
  94. « Le dresseur de Baby face à la justice le 6 mai à Marmande », sur one-voice.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  95. « VIDEO - "Sa vie se résume à une remorque", One Voice dénonce les conditions de vie d'une éléphante de cirque dans l'Oise », sur France 3 Hauts-de-France (consulté le 3 janvier 2021)
  96. « Se connecter à Facebook », sur Facebook (consulté le 3 janvier 2021)
  97. « Un an de planques et de filatures en vue de pouvoir offrir la liberté à Baby ! », sur Baby, éléphante de cirque (consulté le 3 janvier 2021)
  98. « Lot-et-Garonne : pourquoi l’éléphante Baby est au coeur d’une controverse politico-médiatique », sur SudOuest.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  99. « "C'est l'horreur absolue" : une association dénonce les conditions de confinement des animaux de cirque », sur ladepeche.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  100. Coralie Schaub, « Baby, une éléphante pour l’exemple », sur Libération.fr, (consulté le 3 janvier 2021)
  101. « L’éléphante Baby contrôlé par les services vétérinaires », sur petitbleu.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  102. « Affamé, dégriffé et édenté, un lion de cirque saisi par la justice dans l'Eure », sur CNEWS (consulté le 3 janvier 2021)
  103. « Quatre lionnes retirées d’un cirque pour faits de maltraitance, une première », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 3 janvier 2021)
  104. « Maltraitance dans un cirque de l'Eure : le lion Jon et les quatre lionnes vont mieux », sur actu.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  105. « Plus d’un an d'enquête sur les tigres détenus par le dresseur de cirque Mario Masson #10TigresDans1Camion #CirquesSansAnimaux », sur 10 Tigres Dans 1 Camion (consulté le 3 janvier 2021)
  106. « [VIDEO] Maltraitance animale : dix tigres d'un dresseur saisis par la justice dans l'Oise », sur ladepeche.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  107. « Conseil d'État, 6ème chambre, 21 novembre 2018, 414357, Inédit au recueil Lebon », sur Doctrine (consulté le 3 janvier 2021)
  108. Coralie Schaub, « Assemblée : le texte sur le bien-être animal entre dans l’arène », sur Libération.fr, (consulté le 3 janvier 2021)
  109. One Voice, « Libérons Dumba, une éléphante confinée dans un jardin », (consulté le 20 janvier 2021)
  110. « Signez la pétition », sur Change.org (consulté le 20 janvier 2021)
  111. (es) « La elefanta Dumba reaparece en un descampado en Francia », sur La Vanguardia, (consulté le 20 janvier 2021)
  112. « Dumba », sur Baby et Dumba, éléphantes de cirque (consulté le 20 janvier 2021)
  113. « Gard : une éléphante venue de Catalogne retrouvée confinée dans une remorque près d'Alès », sur France 3 Occitanie (consulté le 20 janvier 2021)
  114. (es) « Encontramos a la elefanta Dumba en un descampado lleno de escombros en Francia », sur Fundación FAADA (consulté le 20 janvier 2021)
  115. « Maltraitance animale : une enquête judiciaire ouverte sur le cas de l'éléphante Dumba », sur Franceinfo, (consulté le 20 janvier 2021)
  116. Barbara Pompili, « Tweet de Barbara Pompili sur Dumba »,
  117. « Barbara Pompili annonce de nouvelles mesures en faveur de la faune sauvage captive », sur Ministère de la Transition écologique (consulté le 20 janvier 2021)
  118. « Annonces de Barbara Pompili en faveur du bien-être de la faune sauvage captive », sur Ministère de la Transition écologique (consulté le 20 janvier 2021)
  119. « La France, une terre d’asile pour les dresseurs des cirques ? », sur Baby et Dumba, éléphantes de cirque (consulté le 20 janvier 2021)
  120. « Dumba », sur Baby et Dumba, éléphantes de cirque (consulté le 20 janvier 2021)
  121. Cédric Villani, « Tweet de Cédric Villani »,
  122. « Renforcement de la lutte contre la maltraitance animale - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 20 janvier 2021)
  123. Assemblée Nationale, « Lutte contre la maltraitance animale: adoption de la proposition de loi », sur Assemblée nationale (consulté le 4 février 2021)
  124. « Un arrêté interdit la reproduction des dauphins et des orques en captivité », sur BFMTV (consulté le 4 janvier 2021)
  125. « Marineland, un combat de longue haleine contre la captivité que l'on vous résume en 5 dates clés », sur Nice-Matin, (consulté le 4 janvier 2021)
  126. « Les débuts de Nicolas Hulot le héraut écolo », sur Télérama (consulté le 4 janvier 2021)
  127. Nicolas Hulot, « "Notre civilisation ne devrait plus tolérer la captivité des dauphins. Il est temps d’en finir avec les #delphinariums" », sur Twitter.com,
  128. Tristan Castel, « Opposé à la captivité des animaux, Nicolas Hulot veut lancer une réflexion sur le bien-être animal », sur Daily Geek Show, (consulté le 4 janvier 2021)
  129. Ouest France, « Maltraitance animale. Delphinarium à Port-St-Père : une audience au Conseil d’État le 17 septembre », sur ouest-france.fr,
  130. Ouest France, « Justice. Le Conseil d’État examine le sort des dauphins en captivité », sur ouest-france.fr,
  131. Kate Stent, « Est-ce la fin des delphinariums en France? », sur ouest-france.fr,
  132. « Le Conseil d’Etat annule l’interdiction de la reproduction des dauphins en captivité », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 janvier 2021)
  133. « Barbara Pompili annonce de nouvelles mesures en faveur de la faune sauvage captive », sur Ministère de la Transition écologique (consulté le 4 janvier 2021)
  134. Corine Pelluchon, « Le double mensonge des delphinariums », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 9 septembre 2017)
  135. « Pétition - Sauvons Galéo ! », sur one-voice.fr (consulté le 9 septembre 2017)
  136. « Les causes de la mort du dauphin Aïcko ont été dévoilées. Une association monte au créneau », sur Holidog Times - France, (consulté le 4 janvier 2021)
  137. « Le bébé dauphin du parc Planète sauvage est mort », sur www.20minutes.fr (consulté le 4 janvier 2021)
  138. « Port-Saint-Père, près de Nantes : Planète Sauvage réclame 100 000 euros à l'association One Voice », sur France 3 Pays de la Loire (consulté le 4 janvier 2021)
  139. Anne-Cécile Beaudoin, « Femke, un dauphin en détresse au Parc Astérix? », Paris Match,‎ (lire en ligne, consulté le 9 septembre 2017)
  140. « Femke : », sur one-voice.fr (consulté le 4 janvier 2021)
  141. « L'un des dauphins du parc Astérix est à l'agonie. Brigitte Bardot interpelle les politiques », sur Holidog Times - France, (consulté le 4 janvier 2021)
  142. « Dans les bassins du Parc Astérix : Femke une mère-dauphin au cœur brisé », sur one-voice.fr (consulté le 4 janvier 2021)
  143. « Captivité des dauphins : pour Femke, des militants perturbent un spectacle du Parc Astérix », sur France 3 Hauts-de-France (consulté le 4 janvier 2021)
  144. « Nageoire affaissée, dépression, prise de poids : l'état alarmant d'un dauphin "agonisant" au Parc Astérix inquiète les associations (VIDEO) », sur Gentside, (consulté le 4 janvier 2021)
  145. « Femke 23 juillet 2020 », sur one-voice.fr (consulté le 4 janvier 2021)
  146. MesOpinions.com, « Pétition : #UnSanctuairePourFemke Pour le transfert de Femke du Parc Astérix vers un sanctuaire marin. », sur https://www.mesopinions.com/ (consulté le 4 janvier 2021)
  147. « Selon One Voice, deux dauphins du parc Astérix sont déjà au delphinarium Kolmårdens en Suède », sur France 3 Hauts-de-France (consulté le 4 février 2021)
  148. (en-US) « DFE open letter to CEO Park Asterix – Dolphinaria-Free Europe » (consulté le 4 février 2021)
  149. « INFO RTL - Le parc Astérix a transféré ses dauphins dans d’autres delphinariums en Europe », sur RTL.fr (consulté le 4 février 2021)
  150. « FERMETURE DU DELPHINARIUM DU PARC ASTÉRIX | Delphinarium du Parc Astérix », sur dauphins.parcasterix.fr (consulté le 4 février 2021)
  151. « Loopsider | La douloureuse vie et triste mort de la dauphin femelle Femke », sur loopsider.com (consulté le 4 février 2021)
  152. Nice Premium, « L'association One Voice organise un rassemblement pour l'orque Inouk », sur Nice Premium, (consulté le 4 janvier 2021)
  153. « Marineland, un combat de longue haleine contre la captivité que l'on vous résume en 5 dates clés », sur Nice-Matin, (consulté le 4 janvier 2021)
  154. (en) « Tooth damage in captive orcas (Orcinus orca) », Archives of Oral Biology, vol. 84,‎ , p. 151–160 (ISSN 0003-9969, DOI 10.1016/j.archoralbio.2017.09.031, lire en ligne, consulté le 4 janvier 2021)
  155. « Donnons une vie à Inouk », sur one-voice.fr (consulté le 4 janvier 2021)
  156. MesOpinions.com, « Pétition : #UneViePourInouk ! », sur https://www.mesopinions.com/ (consulté le 4 janvier 2021)
  157. John Hargrove, « Orlando Sentinel - "Imprisoning animals is cruel, whether it’s tigers or orcas" », sur www.tribpub.com (consulté le 4 janvier 2021)
  158. « Un ancien soigneur accuse Marineland d'avoir tué Valentin », sur Nice-Matin, (consulté le 4 janvier 2021)
  159. Nice Premium, « L'association One Voice organise un rassemblement pour l'orque Inouk », sur Nice Premium, (consulté le 4 janvier 2021)
  160. « "À Marineland, les orques vivent l’enfer en captivité": ancien soigneur devenu militant, il livre un témoignage choquant », sur Nice-Matin, (consulté le 4 janvier 2021)
  161. One Voice, « Témoignage de John Hargrove, ancien dresseur à SeaWorld et au Marineland d'Antibes, 1ère partie #StopDelphinarium », (consulté le 4 janvier 2021)
  162. One Voice, « Témoignage de John Hargrove, ancien dresseur à SeaWorld et au Marineland d'Antibes, 2ème partie #StopDelphinarium », (consulté le 4 janvier 2021)
  163. One Voice, « Témoignage de John Hargrove, ancien dresseur à SeaWorld et au Marineland d'Antibes, 3ème partie #StopDelphinarium », (consulté le 4 janvier 2021)
  164. One Voice, « Témoignage de John Hargrove, ancien dresseur à SeaWorld et au Marineland d'Antibes, 4ème partie #StopDelphinarium », (consulté le 4 janvier 2021)
  165. « Manifestation "Debout pour la Liberté", 15ème édition », sur www.facebook.com (consulté le 4 janvier 2021)
  166. « Une centaine de manifestants devant le Marineland d'Antibes pour dénoncer la captivité des animaux », sur France Bleu, (consulté le 4 janvier 2021)
  167. « Les quatre orques de Marineland transférées en Chine ? Le parc dément », sur www.20minutes.fr (consulté le 4 janvier 2021)
  168. « Manifestation "Debout pour la Liberté", 15ème édition », sur www.facebook.com (consulté le 4 janvier 2021)
  169. « About », sur www.orcasuperpod.com (consulté le 4 janvier 2021)
  170. « Superpod 6 (2018) - YouTube », sur www.youtube.com (consulté le 4 janvier 2021)
  171. « Inouk, tragédie à ciel ouvert », sur Noé, (consulté le 4 janvier 2021)
  172. « La Russie promet de libérer des dizaines d'orques et bélugas », sur lexpress.fr
  173. « Le Kremlin cerné par des baleines prisonnières », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 janvier 2021)
  174. « La prison des baleines, c'est fini ! », sur one-voice.fr (consulté le 4 janvier 2021)
  175. AFP, « Les orques libérés par la Russie en route vers la mer d'Okhotsk », sur Geo.fr, (consulté le 4 janvier 2021)
  176. La Relève et la Peste, « Victoire, la prison des baleines a fermé et a relâché les cétacés »
  177. « ►One Voice - La Boutique du Savon », sur laboutiquedusavon.com (consulté le 16 septembre 2017)
  178. « Les Français et l'expérimentation animale », sur politique-animaux.fr
  179. « Nos compagnons chiens et chats torturés dans les laboratoires ! », sur one-voice.fr (consulté le 3 janvier 2021)
  180. « Pétition - Chiens et chats : notre famille », sur one-voice.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  181. MesOpinions.com, « Pétition : Errance féline en France : il faut un plan national d’urgence ! #UrgenceErranceFéline », sur https://www.mesopinions.com/ (consulté le 21 janvier 2021)
  182. « Pétition - Condamner toutes les violences quelle que soit la victime », sur one-voice.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  183. « Les », sur one-voice.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  184. Elisa Gorins, « Chatipi : un magnifique projet de médiation animale pour réunir chats errants et personnes âgées », sur Wamiz, (consulté le 21 janvier 2021)
  185. « L'année du chat : One Voice », sur Europe 1 (consulté le 21 janvier 2021)
  186. « La protection des chats en France », sur one-voice.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  187. MesOpinions.com, « Pétition : Errance féline en France : il faut un plan national d’urgence ! #UrgenceErranceFéline », sur https://www.mesopinions.com/ (consulté le 21 janvier 2021)
  188. Par Le Parisien avec AFP Le 15 septembre 2017 à 20h37, « Le tueur du chat Chevelu, à Draguignan, condamné à six mois de prison ferme », sur leparisien.fr, (consulté le 21 janvier 2021)
  189. « 6 mois de prison pour l'auteur des coups mortels sur le chat Chevelu à Draguignan », sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur (consulté le 21 janvier 2021)
  190. « Rapport sur l'errance en 2018 », sur one-voice.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  191. « Collectif chats 100 % stérilisation obligatoire », sur Collectif chats 100 % stérilisation obligatoire (consulté le 21 janvier 2021)
  192. Centre France, « Animaux - Un Chatipi en Corrèze, un abri pour la protection des chats errants », sur www.lamontagne.fr, (consulté le 21 janvier 2021)
  193. « Création du premier refuge pour chats errants en Corrèze », sur France 3 Nouvelle-Aquitaine (consulté le 21 janvier 2021)
  194. « Chats errants, le phénomène explose à Poix-Terron », sur Journal L'Ardennais abonné, (consulté le 21 janvier 2021)
  195. « Un chalet pour les chats est installé à Poix-Terron », sur Journal L'Ardennais abonné, (consulté le 21 janvier 2021)
  196. Par Bertr et Fizel Le 11 décembre 2020 à 11h36, « Une ville du Calvados place les animaux au cœur des préoccupations municipales », sur leparisien.fr, (consulté le 21 janvier 2021)
  197. « Quand un maire propose aux chasseurs… de tirer sur les chats errants ! », sur Ohmymag, (consulté le 21 janvier 2021)
  198. « Le sort des chats errants sèment la discorde dans un village du Tarn », sur France Bleu, (consulté le 21 janvier 2021)
  199. « L'abattage des chiens errants ne sera pas autorisé en Saône-et-Loire », sur www.20minutes.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  200. « Ethics For Animals - Bienvenue », sur www.ethicsforanimals.org (consulté le 21 janvier 2021)
  201. Ethics For Animals, « Protection animale: tous solidaires », sur Club de Mediapart (consulté le 21 janvier 2021)
  202. « Accueil », sur Tousunispourlesanimaux (consulté le 21 janvier 2021)
  203. « Montélimar : un agent de propreté filmé en train de jeter un chat vivant dans une poubelle », sur CNEWS (consulté le 21 janvier 2021)
  204. Salomee, « Atroce : la vidéo d'un agent jetant un chat à l'agonie dans une poubelle scandalise ! », sur Tribunal Du Net, (consulté le 21 janvier 2021)
  205. « Affaire du chat jeté aux ordures à Montélimar : le droit animal au cœur d'une audience reportée en septembre 2021 », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le 21 janvier 2021)
  206. « One Voice conteste le plan de lutte contre l’errance animale du préfet », sur Zinfos 974, l'actualité de l'île de La Réunion (consulté le 21 janvier 2021)
  207. « Tribune libre de l'association One Voice : "Crime en Réunion : la chasse aux chats est ouverte" », sur Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, (consulté le 21 janvier 2021)
  208. Soe Hitchon, « Abattage de chats sauvages: Le recours de One Voice examiné ce mercredi », sur Zinfos 974, l'actualité de l'île de La Réunion (consulté le 21 janvier 2021)
  209. « Chiens errants : une louveterie à La Réunion en 2018 », sur Réunion la 1ère (consulté le 21 janvier 2021)
  210. « Vers une campagne d'abattage des chiens errants sur l'île de La Réunion ? », sur ConsoGlobe, (consulté le 21 janvier 2021)
  211. « Lutte contre les chiens errants: recrutement de lieutenants de louveterie », sur Linfo.re (consulté le 21 janvier 2021)
  212. « Chiens errants abattus par un éleveur: la plainte classée sans suite », sur Linfo.re (consulté le 21 janvier 2021)
  213. « L'association One Voice s'insurge : Le préfet "ne prend pas les bonnes mesures" contre l'errance animale », sur Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, (consulté le 21 janvier 2021)
  214. « Errance animale: Milit’ Activ’ 974 interpelle les touristes et les voyageurs de l'aéroport Roland Garros », sur Réunion la 1ère (consulté le 21 janvier 2021)
  215. OK, « Lutte contre l'errance animale : le préfet et la DAAF font table ronde avec les associations », sur Clicanoo.re (consulté le 21 janvier 2021)
  216. « Les mesures du préfet contre l’errance animale à La Réunion », sur Réunion la 1ère (consulté le 21 janvier 2021)
  217. « Accueil RSP Martinique », sur RSP Martinique (consulté le 21 janvier 2021)
  218. « biodiversite-prefet-cree-louveterie-reunion »
  219. (en) « Darjeeling Goodwill Animal Shelter (DGAS) | Working for Animals », sur www.workingforanimals.org.au, (consulté le 21 janvier 2021)
  220. « One Voice combat pour les chiens au Congo », sur one-voice.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  221. « video »
  222. « A Sotchi, des milliers de chiens errants promis à l'abattage », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 21 janvier 2021)
  223. Pauline Moullot, « Des milliers de chiens errants ont-ils été abattus en Russie avant la Coupe du monde ? », sur Libération.fr, (consulté le 21 janvier 2021)
  224. « Association B.C.H.E , جمعية ب.ر.ء.ة », sur fbchedz.blogspot.com (consulté le 21 janvier 2021)
  225. « Dans les animaleries, chats et chiens ne sont que des biens de consommation ! #AnimaleriesJeRefuge », sur one-voice.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  226. « Twitter »
  227. « Montpellier : les militants de ONE VOICE appellent à "adopter mieux" », sur actu.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  228. « Toulouse : chiens et chats ne sont pas des objets », sur ladepeche.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  229. « Ce samedi dans La Provence : les animaux, la face sombre d'une passion française », sur LaProvence.com, (consulté le 21 janvier 2021)
  230. Centre France, « Animaux - Adoption d'animaux de compagnie : un certificat de sensibilisation qui laisse de marbre », sur www.lepopulaire.fr, (consulté le 21 janvier 2021)
  231. « One Voice lance une campagne contre l'achat compulsif d'animaux à Noël », sur Holidog Times - France, (consulté le 21 janvier 2021)
  232. (en) « Oxford Centre for Animal Ethics », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  233. (en) « Andrew Linzey », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  234. (en-US) « The Link Between Animal Abuse and Human Violence », sur Oxford Centre for Animal Ethics (consulté le 21 janvier 2021)
  235. « Le Lien entre violences sur les animaux et les humains », sur one-voice.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  236. « Pétition - Condamner toutes les violences quelle que soit la victime », sur one-voice.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  237. « Découverte d'un enfant de 3 ans, au Havre, seul au milieu de détritus et d'animaux morts », sur actu.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  238. « Elle laisse seul son enfant de 3 ans dans un appartement insalubre », sur www.20minutes.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  239. « Nice : deux ans de prison pour le tortionnaire de Griffin le chat », sur CNEWS (consulté le 21 janvier 2021)
  240. « Chat brûlé vif: le condamné fait appel, sa famille contre-attaque », sur Nice-Matin, (consulté le 21 janvier 2021)
  241. « Pour Léa », sur one-voice.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  242. « Question n° - Assemblée nationale », sur questions.assemblee-nationale.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  243. (en) « Animal Abuse Links | European Link Coalition », sur europelinkcoalition (consulté le 21 janvier 2021)
  244. « Video YouTube »
  245. « Interdiction des enfants à la chasse et reconnaissance de la sensibilité des animaux sauvages : 12 parlementaires signent la tribune », sur www.politique-animaux.fr (consulté le 21 janvier 2021)
  246. « Cellule Zoé, l’antidote à la cruauté », sur one-voice.fr (consulté le 16 septembre 2017)
  247. « Petition - Condamner toutes les violences quelle que soit la victime », sur one-voice.fr (consulté le 16 septembre 2017)
  248. « Jo le veau ne souffrira plus ! », Changeons notre vie,‎ (lire en ligne, consulté le 16 septembre 2017)
  249. « Veau tombé d'un camion à Vannes : des peines aggravées en appel », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 16 septembre 2017)
  250. « Le tueur du chat Chevelu, à Draguignan, condamné à six mois de prison ferme », leparisien.fr,‎ 2017-09-15cest20:32:18+02:00 (lire en ligne, consulté le 16 septembre 2017)
  251. « 6 mois de prison pour l'auteur des coups mortels sur le chat Chevelu à Draguignan », France Info,‎ (lire en ligne, consulté le 16 septembre 2017)
  252. « Les Français et la chasse », sur IFOP (consulté le 23 juillet 2019)
  253. Par Emilie TorgemenLe 28 novembre 2018 à 11h11 et Modifié Le 28 Novembre 2018 À 11h28, « Le terrible élevage des animaux «sauvages» destinés à la chasse », sur leparisien.fr, (consulté le 23 juillet 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]