Varanus acanthurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les reptiles
Cet article est une ébauche concernant les reptiles.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Le Varan à queue épineuse, Varanus acanthurus, ou (Varanus primordius acanthurus - sous espèce de Varanus primordius Mertens, 1942 selon RedList IUCN), est une espèce de sauriens de la famille des Varanidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Répartition

Cette espèce est endémique d'Australie. Elle se rencontre dans le Territoire du Nord, au Queensland, en Australie-Méridionale et en Australie-Occidentale[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

Mon actif que la plupart des autres espèces de varan, Varanus acanthurus vit dans des abris, crevasse ou terriers creusés sous et entre les rochers des régions rocheuse, semi-arides ou semi-désertiques. Parfois dans des terriers abandonnés.

Description[modifier | modifier le code]

Adulte, il peut atteindre 70 cm de long, queue comprise.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Varanus acanthurus se nourrit d'insectes (blattes, scarabées), de lézards, d'oiseaux et rongeur comme des souris.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Varanus acanthurus pond de cinq à une douzaine d’œufs par ponte. L'incubation dure de 3 à 5 mois et demi.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (31 janvier 2014)[2] :

  • Varanus acanthurus acanthurus Boulenger, 1885
  • Varanus acanthurus brachyurus Sternfeld, 1919
  • Varanus acanthurus insulanicus Mertens, 1958

Élevage en captivité[modifier | modifier le code]

Ce varan est élevé par certains terrariophiles[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Boulenger, 1885 : Catalogue of the lizards in the British Museum (Natural History) II. Iguanidae, Xenosauridae, Zonuridae, Anguidae, Anniellidae, Helodermatidae, Varanidae, Xantusiidae, Teiidae, Amphisbaenidae, Second edition, London, vol. 2, p. 1-497 (texte intégral).
  • Mertens, 1958 : Bemerkungen über die Warane Australiens. Senckenbergiana, vol. 39, p. 229-264.
  • Sternfeld, 1919 : Neue Schlangen und Echsen aus Zentralaustralien. Senckenbergiana, vol. 1, p. 76-83 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Reptarium Reptile Database, consulté le 31 janvier 2014
  3. (fr) Philippe Gérard, Le terrarium : manuel d'élevage et de maintenance des animaux insolites, Animalia éditions, , 176 p. (ISBN 2-915740-07-0), p. 102