Parc animalier de Sainte-Croix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc animalier de Sainte-Croix

Image illustrative de l'article Parc animalier de Sainte-Croix
Image illustrative de l'article Parc animalier de Sainte-Croix
La ferme du parc.

Date d'ouverture 1980
Situation Moselle, Drapeau de la France France
Superficie 120 hectares
Latitude
Longitude
48° 46′ nord, 6° 54′ est
Nombre d'animaux 1 500 revendiqués[1]
Nombre d'espèces 130 revendiquées[1]
Accréditations EAZA

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Parc animalier de Sainte-Croix

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Parc animalier de Sainte-Croix

Géolocalisation sur la carte : Moselle

(Voir situation sur carte : Moselle)
Parc animalier de Sainte-Croix

Le Parc animalier de Sainte-Croix est un parc zoologique français situé au cœur du parc naturel régional de Lorraine, à Rhodes. Principalement spécialisé dans la faune européenne, il est conçu comme un parc de vision. Créé en 1980 par Gérald Singer, ce sont maintenant ses fils, Laurent et Pierre, qui assurent la gestion du parc.

Couvrant une superficie de 120 hectares, il présente plus de 1 500 animaux de 130 espèces, à travers trois sentiers passant dans de grands espaces, notamment des cerfs, des ours, des lynx, des bisons, plusieurs meutes de loups, des vautours, mais aussi des lémuriens, des pandas roux et des gibbons à favoris roux.

Le Parc animalier de Sainte-Croix dispose également d'une offre hôtelière de 22 hébergements insolites.

Le parc est membre du réseau des Grands sites de Moselle. Il a enregistré 325 239 entrées en 2016. Il fait partie des cinq zoos les plus vastes de France[Note 1].

Historique[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez pour voir d'autres modèles.
Cette section contient une ou plusieurs listes. Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.   (février 2017).

En octobre 1967, Gérald Singer alors agriculteur, acquiert le domaine où il travaille. C’est dans ce cadre naturel et soutenu par sa femme Liliane qu’il va avoir pour projet d’accueillir des espèces animales[2]. Quelques années plus tard, le 10 juin 1980, le Parc ouvre ses portes au public.

1999 : ouverture de La Vallée des Ours avec l'arrivée de quatre ours bruns.

2000 : ouverture d'un nouveau bâtiment d'accueil qui inclut la présentation Logigrouille, la Maison des Sales Bestioles, safari nocturne à la découverte des petites bêtes habitant nos maisons.

2001 : ouverture de L'Espace nordique avec des harfangs des neiges, des chouettes lapones, des chouettes de l'Oural, des rennes, des renards polaires et une meute de loups blancs.

2002 : création du spectacle Bubo le hibou, le grand conseil des animaux.

2003 : ouverture du circuit Le Peuple Invisible de nos Forêts avec la faune des sous-bois.

2004 : création d'une nouvelle zone Le Monde des Étangs avec divers oiseaux aquatiques et des castors.

2005 : arrivée des vautours fauves et des marmottes des Alpes.

2006 : ouverture de L'Arche de Noé, exposition à propos des amphibiens européens et vaste aire de jeux.

2007 : aménagement d'une nouvelle zone : les Animaux importés.

2008 : création d'un nouveau bâtiment d'accueil selon une conception bioclimatique (en remplacement de l'ancien bâtiment détruit intégralement au cours d'un incendie en août 2005).

2009 : ouverture du Parcours pieds nus.

2010 : anniversaire des 30 ans du Parc Animalier de Sainte-Croix. Création d'hébergements insolites et d'une nouvelle zone "Mission biodiversité, le Voyage de Néo", à la découverte de la fragilité de notre planète, de la Lorraine à l'île de Madagascar.

2011 : arrivée de trois espèces de lémuriens pour enrichir Le Voyage de Néo, rénovation du sentier pédagogique des loups gris européens et construction d'hébergements insolites supplémentaires.

2012 : rénovation et restructuration de l'enclos des lynx boréal et ajout d'une passerelle d'observation au niveau de La Place de Brame, ainsi que de plusieurs points de vision des enclos des carnivores européens.

2013 : arrivée des loups noirs Timberwolf. Création de 2 nouveaux hébergements insolites associés aux loups noirs. Création de la nouvelle volière des étangs. Agrandissement de l’île aux lémuriens. Agrandissement de la Cabane du Trappeur.

2014 : réaménagement de l’enclos des ours bruns côté animaux et côté visiteurs, « terres des ours » est née. Le voyage de Néo évolue avec l’arrivée des Sentinelles de la Nature qui vous fait découvrir les insectes et autres arthropodes !

2015 : anniversaire des 35 ans du Parc Animalier de Sainte-Croix. Arrivée des pandas roux au cœur de la grande aventure "Mission biodiversité, le Voyage de Néo". Arrivée également des renards polaires et d'une nouvelle meute de loups arctiques. Quatre nouveaux hébergements insolites sont créés pour profiter de façon privilégiée de la Plaine des Cerfs.

2016 : arrivée d'un couple de gloutons, des varis noir et blanc, des muntjacs de Reeves et des pies ibériques. Plus nouveau parcours pied nus, nouvelle activités a la ferme, nouvelle volière des hiboux grand duc et grands corbeaux et un nouveau film "La nuit des grands loups".

2017 : arrivée d'un couple de gibbons à favoris roux et réaménagement des enclos des harfangs des neiges, renards polaires et renards roux. Création d'un fonds de dotation Sainte-Croix biodiversité qui permet de gérer plus efficacement les projets de conservation. Il donne la possibilité aux particuliers et entreprises qui souhaitent s’engager pour la préservation de la biodiversité et soutenir les actions du Parc de faire des dons défiscalisés à 66 %. 

Installations et espèces présentées[modifier | modifier le code]

Sentier bleu, sur la piste des animaux d'Europe[modifier | modifier le code]

Le sentier bleu est le plus grand du parc, il permet de traverser quatre zones : le grand Nord, Terres de ours, le monde des étangs et la place de brame.

Sentier vert, pôle l'Animal et l'Homme[modifier | modifier le code]

Ce sentier présente les animaux disparus de nos contrées (bisons européens, chevaux de Przewalski, aurochs), plusieurs sous-espèce de loups gris, des espèces introduites en Europe (porcs-épics, daims, hydropotes, ragondins...) et des animaux difficilement observables (grand tétras, hiboux, martres...).

Sentier rouge, le voyage de Néo, mission biodiversité[modifier | modifier le code]

Le sentier rouge est le plus petit des trois, il est agrémenté de missions ludiques et pédagogiques pour comprendre les enjeux environnementaux actuels. Des lémuriens (lémurs catta, varis roux...), des gibbons à favoris roux, des pandas roux, des grues de Mandchourie, des muntjacs de Chine et des pélicans y sont présentés.

Services[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Expériences insolites[modifier | modifier le code]

En été, le Parc organise « L'appel nocturnes du loup », des visites nocturnes en petits groupes au cours desquelles on peut avoir la chance de voir et d'entendre les loups hurler.

En automne, le Parc propose d'assister aux « matinales ou nocturnes du brame du cerf ». Le Parc est un lieu unique pour l’observation de ce phénomène ; il est d’ailleurs cité parmi les 10 meilleurs sites d’observation du brame en France[réf. nécessaire]. Depuis 2010, le Parc a mis en place un véritable campement Bivouac pour s’endormir au son des amours des cervidés.

Il est également possible durant une demi-journée d’être accompagné par un soigneur animalier et de participer à leur travail.

Hébergements[modifier | modifier le code]

Une des cabanes dans les arbres.

En 2010, le Parc Animalier de Sainte-Croix a créé une nouvelle offre d’hébergements insolites « dormir au cœur d’un grand Parc Animalier, au plus près de la Nature et des animaux ».

En 2017, le Parc compte ainsi 22 hébergements insolites : 7 tentes au bivouac du brame du cerf, 2 yourtes, la cabane du Trappeur, 5 cabanes perchées dans les arbres, la Tanière, la Yellowstone lodge, la Jack London lodge et les 4 lodges des grands cerfs.

Pédagogie et conservation[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Agriculteur et passionné par la faune de nos régions, Gérald Singer a voulu faire partager au plus grand nombre son amour de la nature en convertissant ses terres agricoles en un parc animalier. Le Parc avant tout un lieu pour apprendre à connaître la faune européenne souvent mal connue. Le Parc s’est ouvert aux écoles pour faire découvrir aux enfants cette richesse. Chaque année, ce sont plus de 30 000 scolaires qui viennent visiter le Parc avec leur école[réf. nécessaire].

C’est aussi un projet citoyen. Le Parc Animalier de Sainte-Croix a toujours milité en faveur du respect que l’on doit aux animaux, à la Nature et à l’Homme. Le Parc Animalier de Sainte-Croix agit au quotidien[précision nécessaire] pour préserver et protéger la Biodiversité[réf. nécessaire].

En plus de ces actions[Lesquelles ?], le Parc participe à l’élevage d’espèces en voie de disparition, au recueil d’espèces invasives, à des programmes de recherche et à la protection des populations sauvages de nos régions[précision nécessaire][réf. nécessaire].

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Il a enregistré 325 239 entrées en 2016[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les cinq zoos les plus vastes de France sont la Réserve africaine de Sigean (300 ha), le Parc zoologique de Thoiry (150 ha), le Parc animalier de Sainte-Croix (120 ha), la Réserve zoologique de la Haute-Touche (100 ha) et le Parc zoologique de Montpellier (80 ha)

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :