Panthère de Ceylan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Panthera pardus kotiya)
Aller à : navigation, rechercher

Panthera pardus kotiya

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Léopard (animal) et Panthère.
image illustrant un félin
Cet article est une ébauche concernant un félin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La Panthère de Ceylan (Panthera pardus kotiya), aussi appelée léopard du Sri Lanka, est une sous-espèce du léopard dont l'aire de répartition se situe uniquement au Sri Lanka.

Description[modifier | modifier le code]

Elle est de taille moyenne et sa robe est orangée foncée avec des taches foncées et des rosettes serrées plus petites que chez les léopard indien. Sept femelles ont été mesurées au début du xxe siècle ; elles avaient en moyenne un poids de 29 kg, une longueur tête-corps de 1,04 m et de queue de 77,5 cm; la plus grande mesurait 1,14 m pour la tête et le corps avec une longueur de queue de 84 cm ; Pour 11 mâles on a trouvé en moyenne un poids de 56 kg, le maximum étant de 77 kg, une longueur tête-corps de 1,27 m (maximum 1,42 avec une queue de 86 cm de long (maximum 97 cm)[1].

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Le léopard du Sri Lanka est le plus grand prédateur du pays. On connait peu de choses à son sujet dans le passé, mais des études en cours dans le cadre du Projet Leopard, géré par la Wilderness and Wildlife Conservation Trust, indiquent qu'il est toujours réparti sur toute l'île à l'intérieur et à l'extérieur des zones protégées. On l'a observé dans une grande variété d'habitats, y compris la forêt de mousson à feuilles persistantes, la jungle aride, la forêt basse et haute des hauts plateaux, la forêt tropicale et les zones humides de forêts intermédiaires.

Une étude récente a montré que le parc national de Yala, au Sud de l'île, a l'une des plus fortes densités connues de léopards au monde, même si cet animal est considéré comme en voie de disparition. Le parc national de Wilpattu est également connu comme un bon endroit pour voir les léopards. Ils ont tendance à être plus facilement observables dans certaines parties du Sri Lanka que dans d'autres.

En 2007, la population totale était estimée entre 700 et 900 individus[2].

Conservation[modifier | modifier le code]

Cette sous-espèce fait l'objet d'un programme européen pour les espèces menacées (EEP) de l'Association européenne des zoos et aquariums (EAZA) coordonné par le CERZA, un parc zoologique français[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pocock, R.I. (1939) The Fauna of British India, including Ceylon and Burma. Mammalia. – Volume 1. Taylor and Francis, Ltd., London. Pp. 228–229.
  2. « Panthera pardus ssp. kotiya », International Union for Conservation of Nature and Natural Resources.
  3. (en) « Sri Lanka Leopard », sur quantum-conservation.org,‎ (consulté le 9 juillet 2013)
  4. (en) « EAZA Activities > Collection Planning > EEPs and ESBs », sur eaza.portal.isis.org (consulté le 15 mai 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :