Cuisine malienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cuisine malienne
Description de cette image, également commentée ci-après
Riz wolof aux légumes et œuf bouilli
Catégorie Cuisine africaine

Peu connue mais pourtant très riche et très variée, se rapprochant beaucoup de celle des pays d'Afrique de l'Ouest, la cuisine malienne est essentiellement préparée à base de riz ou de mil avec des sauces préparée auxquels on y ajoute selon la recette de la viande, des légumes, du poisson et sans oublier les épices et huiles.

Ingrédients[modifier | modifier le code]

Légumes[modifier | modifier le code]

Fruits courants[modifier | modifier le code]

Viandes[modifier | modifier le code]

Fines herbes et assaisonnements[modifier | modifier le code]

Pas de safran, ni de cardamome au Mali mais du soumbala condiment extrait des graines de néré, Saalén (poisson capitaine fumé, séché et salé en poudre) ainsi que d’autres poissons séchés en poudre sont fréquemment utilisés. Ail, oignons, persil, et cive sont utilisés quotidiennement. La coriandre fraîche est peu utilisée car peu aromatique. Le basilic est plutôt utilisé en décoction médicinale.

Recettes[modifier | modifier le code]

Mafé
  • Mafé ou Tiguadèguè na: Du riz blanc avec une sauce à la pâte d'arachide.
  • Soupe kandia ou Gambura: La soupe kandia est un ragoût aux gombos et à l'huile de palme accompagné de riz.
  • Fakoye: Une sauce originaire du Nord du Mali. Elle est préparée à partir de feuilles de corète potagère, appelé aussi Mloukhiya dans les pays arabes, séchées et pilées.
  • Les pastels sont des sortes de petits beignets plats farcis avec du poisson et des épices accompagnés d'une sauce à la tomate souvent servis comme gouter ou amuse-gueules.
  • Le Widjila : Des boules de pain cuites à la vapeur dans un couscoussier.
  • Borokhé : Feuilles de manioc et de pâte d’arachides.
  • Couscous Fonio
  • Djouka de Fonio : Le Djouka est un plat d’origine malienne à base de fonio et d’arachides broyées.
  • Riz wolof
  • Thieb au Poulet appelé zaamin au Mali
  • Saka Saka : est un plat à base de feuilles de manioc pilées.
  • Bassi ou encore Couscous de mil est le plat de base dans la culture Soninké
  • Gnugubala yèlèn : est également un couscous de mil agrémenté d’herbes fraîches, d’huile et d’épices façon taboulé mais se consomme chaud
  • Lafiri ou soumbala Lafiri : est une sauce typique malienne à base de soumbala servi avec du riz blanc
  • Le est un incontournable de la cuisine malienne c’est le plat de base de certaines ethnies comme les Bambaras ou les dogons, deux grandes variantes existent le tô de mil et de maïs. Dans les familles les plus aisées on le consomme avec deux sauces, une sauce rouge à base d’oignons, de tomates, de viande ou poisson et une sauce gluante à base de gombo ou de feuilles de Baobab

Dessert[modifier | modifier le code]

  • Dégué : est un dessert à base de lait caillé et de semoule de mil que nous pouvons trouver dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest sous d’autres noms.
  • Moni : est un dessert fait à partir des petites billes de farine de mil (plus répandue), de maïs ou de sorgho qu’on fait bouillir, puis qu’on mélange éventuellement avec du sucre et du lait (certaines familles le consomment le matin accompagné de gnomi ou Frou Frou)
  • Sanglé: est un dessert d’origine sénégalaise dont la présence est recensée au Mali au XVII. C'est une bouillie de mil épaisse accompagnée de lait caillé sucré

Boisson[modifier | modifier le code]

  • Dableni : Cette boisson est réalisé à partir de fleur d’hibiscus. Boisson rafraîchissante mais pas seulement, la feuille d’hibiscus est une plante médicinale.
  • Gnamankoudji : Ce jus de gingembre est préparé à partir des rhizomes du gingembre.
  • Tomi dji : C’est un jus fait à base de tamarin
  • Kinkeliba : Est une boisson rafraîchissante en tisane fait à partir d’infusées de feuilles de kinkeliba.
  • Zira dji : jus de baobab, faite à partir de son fruit appelé Zira (pain de singe), est très consommé par les maliens.
  • Moukou dji : jus de mil, faite avec du mil et du pain de singe

D’autres jus existent également avec des plantes et fruits typiques du mil comme les jus de goyave, de corossol, etc.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Arditi, Pierre Janin et Alain Marie (dir.), La lutte contre l'insécurité alimentaire au Mali : réalités et faux semblants, Karthala, Paris, 2011, 384 p. (ISBN 978-2-8111-0579-2)
  • Monique Chastanet, Cuisine et société en Afrique : histoire, saveurs, savoir-faire, Karthala, Paris, 2002, 291 p. (ISBN 9782845862784)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]