Cuisine ougandaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cuisine ougandaise
Description de cette image, également commentée ci-après

Spécialités ougandaises : ugali, chapati, matooke, haricots, mboga et ragoût de chèvre servi dans des feuilles de bananier

Catégorie Cuisine africaine

La cuisine ougandaise est une cuisine traditionnelle et moderne qui est influencée par les cuisines anglaise, arabe, asiatique et plus spécifiquement indienne.

Comme les cuisines de la plupart des pays, la cuisine ougandaise varie en complexité, du plus élémentaire plat de féculents accompagné d'une sauce de haricots ou de viande, aux repas à plusieurs plats, servis dans les maisons de la classe supérieure et les restaurants haut de gamme.

La plupart des groupes ethniques ont leurs propres spécialités. L'alimentation en Ouganda comprend divers légumes, les pommes de terre, l'igname, les bananes et autres fruits tropicaux. Le poulet, porc, poisson (généralement frais mais aussi séché et reconstitué pour en faire du ragoût)[1] le bœuf, la chèvre[1] et le mouton sont couramment consommés, bien que dans les zones rurales pauvres, ces viandes sont moins consommées : la viande de brousse y est préférée.

Les plats principaux[modifier | modifier le code]

Les plats principaux sont généralement centrées sur une sauce ou un ragoût d'arachide, les haricots ou la viande. L'amidon vient traditionnellement de l'ugali (à base de farine de maïs) ou du matooke (bananes verte bouillies servies en purée) dans le Sud du pays, ou un plat ressemblant à l'ugali[1] (posho ou kawunga) fait de mil au Nord. L'ugali est cuit en une épaisse bouillie pour le petit déjeuner.

Pour les repas principaux, la farine blanche est ajoutée à la casserole et mélangée à l'ugali jusqu'à ce que la consistance devienne ferme. Elle est ensuite retournée sur une assiette de service et coupée en tranches individuelles. Le manioc, l'igname[1] et la patate douce africaine sont également consommés. Les plus riches intègrent la pomme de terre blanche (souvent appelée « irlandaise ») et le riz dans leur régime alimentaire. Le soja est également un aliment de base sain depuis les années 1970, également consommé au petit-déjeuner. Le chapati, un pain plat d'origine indienne, fait également partie de la cuisine ougandaise.

Les fruits et légumes[modifier | modifier le code]

Divers légumes verts à feuilles sont cultivés en Ouganda. Ceux-ci peuvent être bouillis dans les ragoûts ou servis en accompagnement dans les maisons chics. L'amarante (dodo), le nakati et le borr sont des exemples de légumes régionaux. Les fruits tels que les bananes et les ananas[1] sont abondants et couramment consommés. Ils peuvent être cuits dans les aliments, consommés comme collations ou en tant que desserts.

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ken Albala, « Uganda », in Food Cultures of the World Encyclopedia, vol. 1, Africa, Middle East, ABC-CLIO, 2011, p. 203-208 (ISBN 9780313376276)
  • (en) Jolly Gonahasa, Taste of Uganda: Recipes for Traditional Dishes, Fountain Publisher, Kampala, 2002, 180 p. (ISBN 9789970021680)
  • (en) Kefa M. Otiso, « Cuisine and ceremony », in Culture and customs of Uganda, Greenwood Press, Westport, Conn., 2006, p. 74-79 (ISBN 978-0-313-33148-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :