Cuisine zambienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Zambie image illustrant la cuisine <adjF>
Cet article est une ébauche concernant la Zambie et la cuisine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Cuisine zambienne
Description de cette image, également commentée ci-après

Le nshima, en haut à droite, accompagnés de trois relish

Catégorie Cuisine africaine

La cuisine zambienne repose sur le maïs qui est mangé en épaisse bouillie, appelée « nshima ». Ce plat est fait à partir de farine de maïs. Dans certaines régions de la Zambie, le nshima est fabriqué à partir de racines séchées de manioc, qui sont ensuite pilées puis tamisées en une farine, qui est fouettée dans l'eau chaude. Cette nshima n'a pratiquement aucune valeur nutritive, mais est très commune dans les villages pauvres des régions du Nord-Ouest, du Nord et de Luapula en Zambie. Le nshima peut être consommé avec différents légumes, des haricots, de la viande, des insectes, du poisson ou du lait caillé en fonction des régions.

La cuisine zambienne comprend, par ailleurs, des plats tels que :

  • le ifisashi[1], des épinards, feuilles de citrouille, de chou ou de patate douce hachés et cuits à la tomate et à l'oignon.
  • le chinaka[2]. Le chinaka est un tubercule qui est cuit avec de la poudre d'arachide et des épices.

Produits[modifier | modifier le code]

Sélection de plats[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Pauline Whitby, Zambian foods and cooking, Public Relations Unit, National Food and Nutrition Commission, Lusaka, 1973, 68 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]