Cuisine des pays du Maghreb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cuisine des pays du Maghreb
Description de cette image, également commentée ci-après

Couscous au poulet

Catégorie Cuisine africaine

La cuisine des pays du Maghreb, regroupe les variétés de cuisines régionales et le style culinaire de la partie septentrionale de l'Afrique, le long de la mer Méditerranée, appelée Maghreb. Il comprend les pays suivants : Algérie, Maroc, Tunisie, Mauritanie et la Libye, ainsi que le territoire contesté du Sahara occidental. La région dispose d'un haut degré de diversité géographique, politique, sociale, économique et culturelle qui l'influencent.

Au cours des siècles les commerçants, voyageurs, envahisseurs, les migrants et les immigrants ont tous influencé la cuisine du Maghreb. Les Phéniciens, au cours du Ier siècle, apportent les saucisses , les Carthaginois introduisent le blé et ses sous-produits comme la semoule. Les Berbères, l'adaptent en couscous, l'un des principal aliment de base au Maghreb. Les olives et l'huile d'olive sont introduits avant l'arrivée des romains. À partir du VIIe siècle, les Arabes introduisent une variété d'épices, comme le safran, la muscade, la cannelle, le gingembre et les clous de girofle, qui ont contribué et ont influencé la culture culinaire du Maghreb. Les ottomans apportent des pâtisseries et autres produits de boulangerie tandis que du nouveau Monde, l'Afrique du Nord reçoit les pommes de terre, tomates, les courgettes et les piments.

Aliments courants et plats[modifier | modifier le code]

Les cuisines du Maghreb[modifier | modifier le code]

Algérie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cuisine algérienne.

Maroc[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cuisine marocaine.

La cuisine marocaine est très variée : les plats sont souvent relevés à l'aide d'épices comme le safran, le cumin, la cannelle, le piment et le gingembre. Le plat le plus connu est le couscous, composé de grains de semoule, de légumes tels que des carottes, des courgettes, des pommes de terre et de la viande comme du mouton ou du bœuf.

Tunisie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cuisine tunisienne.

La cuisine tunisienne se caractérise par des plats épicés, riches en saveurs, et des pâtisseries sophistiquées, résultant d'un mélange de la cuisine berbéro-punique/phénicienne native avec les cuisines romaine, arabe, turque et italienne. Le condiment le plus utilisé est sans doute la harissa préparée à base de piment, d'ail, de cumin, de coriandre et de carvi.

Elle utilise abondamment l'huile d'olive, les légumes méditerranéens, la semoule et les pâtes. Contrairement à ses voisines maghrébines, elle accorde une grande part aux produits de la mer (surtout le long des côtes), ainsi le couscous ou les pâtes sont agrémentés avec du poisson ou des fruits de mer grillés ou frais (calmar, poulpe, thon, rouget, sparidés, daurade et loup de mer), qui font partie de la diète tunisienne, avec pour assaisonnement juste un filet de citron. Les fruits, tels que les agrumes, les figues, les grenades, les figues de Barbarie, les raisins et les dattes, sont abondamment consommés ou utilisés pour la production de divers jus, et liqueurs.

Les produits lactés, comme le leben, les yaourts ou les fromages, sont également consommés, mais jamais utilisés en tant qu'ingrédients pour les plats locaux.

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cuisine du Maghreb - Éditeur: Éditions Artémis - 2005 - (ISBN 978-2-84416-401-8) (Site gallica.bnf.fr) Consultation en ligne
  • Manger au Maghreb: Approche pluridisciplinaire des pratiques de table en méditerranée du Moyen-âge à nos jours Mohamed Oubahli - Horizons Maghrebins - Le droit à la mémoire n° 55/2006 En ligne sur Google books