Saka saka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Saka saka
Description de cette image, également commentée ci-après
Saka saka.
Catégorie Cuisine africaine
Pileuse de saka-saka (timbre émis en 1967 en république du Congo).

Le saka saka (ou sakasaka, saka-saka) est un plat d'Afrique centrale, d'Afrique de l’Ouest et des Comores (Afrique de l’Est) à base de feuilles de manioc pilées puis bouillies[1]. L’appellation de ce plat varie d'un pays à l’autre, d'une langue africaine à l’autre.

Préparation[modifier | modifier le code]

La façon de cuisiner le saka saka varie selon les pays, voire selon les ethnies. Le plat peut être préparé avec de l'huile de palme, de la pâte d'arachide, de la poudre d'arachide, de l'huile, du maïs, de la papaye ou encore du lait de coco et peut être consommé avec du manioc, du pain, de la banane plantain, de l'igname ou encore avec du riz.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Omer Massoumou, Ambroise Queffélec, « Sakasaka », in Le français en République du Congo : sous l'ère pluripartiste (1991-2006), Archives contemporaines, 2007, p. 388 (ISBN 9782914610421)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]