Conseil départemental du Gard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Conseil départemental du Gard
Gard (30) logo 2015.svg
Histoire
Fondation
Prédécesseur
Conseil général du Gard (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Cadre
Sigle
CD du GardVoir et modifier les données sur Wikidata
Zone d'activité
Type
Siège social
Pays
Organisation
Président
Denis Bouad (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Direction
Virginie Paquien (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Identifiants
Annuaire du service public

Le conseil départemental du Gard est l'assemblée délibérante du département français du Gard, collectivité territoriale décentralisée. Son siège se trouve à Nîmes.

Rôle[modifier | modifier le code]

Le conseil départemental du Gard impulse une action globale de développement économique, social, éducative et culturel en intervenant dans différents secteurs. Chef de file de l'action sociale, il est responsable de la protection maternelle infantile (PMI) et met en œuvre des actions en faveur de la famille et l'enfance. Il est l'interlocuteur unique pour le revenu de solidarité active (RSA), l'insertion professionnelle, les personnes âgées et les personnes handicapées. Ses responsabilités et ses choix d'intervention participent à l'amélioration de la qualité de vie des gardois dans différents domaines : infrastructures routières, emploi, économie, habitat, environnement et prévention des risques, éducation, sport, culture, aides aux communes.

Historique[modifier | modifier le code]

Ère Alary[modifier | modifier le code]

En 2001, Alain Journet cède sa place à son jeune dauphin Damien Alary et se retire de la vie politique.

En 2010, lors des primaires au sein du groupe socialiste au conseil régional, Damien Alary se porte candidat à la succession de Georges Frêche. Il est cependant battu par Christian Bourquin. Mais, si Alary était sorti vainqueur de cette primaire, le conseil général aurait changé de main et aurait certainement échu à William Dumas, alors député-maire de Fons et 1er vice-président du conseil général.

Le 31 mars 2011, Damien Alary est réélu président du conseil général ; à cette occasion, Jean Yannicopoulos passe le relai à Léopold Rosso pour la tête de l'Intergroupe républicain et libéral.

En septembre 2011, Léopold Rosso souhaitant se concentrer sur ses autres mandats, l'IRL disparaît au profit des deux sous-groupes, UMP et centriste, qui deviennent des groupes indépendants.

Ère Denat[modifier | modifier le code]

Le 29 septembre 2014, Damien Alary est élu président du conseil régional du Languedoc-Roussillon. Après un intérim assuré par le 1er vice-président Lucien Affortit[1], Jean Denat est élu à la présidence le 16 octobre 2014[2].

Ère Bouad[modifier | modifier le code]

Le , lors de la séance inaugurale du conseil, présidée par la doyenne d'âge Joëlle Murré, c'est Denis Bouad qui, au troisième tour de scrutin, prend à son tour la tête du département[3],[4].

Organisation[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Directeurs généraux des services[modifier | modifier le code]

Directeurs généraux des servicesVoir et modifier les données sur Wikidata
IdentitéPériodeDurée
DébutFin
Simon Sutour
(né en )
8 ans
Jean Bouet (d)5 ans
Roland Lazerges (d)4 ans
René Beaupoil (d)2 ans
Didier Bacqueville (d)11 ans
Yvan Ferrier (d)2 ans
Virginie Paquien (d)En coursmoins d’un an

Membres[modifier | modifier le code]

Budget[modifier | modifier le code]

Le budget 2011 a un montant total de 887 millions d'euros.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]