Conseil départemental de la Haute-Garonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Conseil départemental de la Haute-Garonne
{{{alternative textuelle}}}
Situation
Pays France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Siège Toulouse
Exécutif
Président Georges Méric (PS)



Groupes politiques
  •      PS et alliés
  • 48 / 54
  •      UMP et alliés
  • 6 / 54
    Budget
    Budget total 1 430 M€
    Budget d'investissement 317 M€
    Budget de fonctionnement 1 113 M€
    Site internet http://www.haute-garonne.fr/

    Le conseil départemental de la Haute-Garonne est l'assemblée délibérante du département français de la Haute-Garonne, collectivité territoriale décentralisée. Son siège se trouve à Toulouse.

    Composition de l'assemblée départementale[modifier | modifier le code]

    Composition politique[modifier | modifier le code]

    Parti Sigle Élus
    Majorité (48 sièges)
    Parti socialiste PS 43
    Parti radical de gauche PRG 2
    Divers gauche DVG 3
    Opposition (6 sièges)
    Union pour un mouvement populaire UMP 3
    Union des démocrates et indépendants UDI 1
    Mouvement démocrate MoDem 1
    Divers droite DVD 1
    Président du Conseil départemental
    Georges Méric (PS)

    À la suite du renouvellement de mars 2015, le conseil départemental de la Haute-Garonne voit sa majorité à gauche renforcée, par 48 sièges sur 54.

    Le doyen du conseil départemental est Alain Julian (71 ans), et le benjamin est Victor Denouvion (23 ans).

    Le président[modifier | modifier le code]

    Le président du conseil départemental de la Haute-Garonne est Georges Méric (PS). Il succède en 2015 à Pierre Izard, qui achève la même année la plus longue présidence du Conseil.

    Liste des présidents depuis 1945 :

    Les vice-présidents[modifier | modifier le code]

    • Arnaud Simion, chargé de l'Action Sociale : Enfance et Jeunesse
    • Véronique Volto, chargée de l'Action Sociale : Séniors
    • Alain Gabrieli, chargé de l'Action Sociale : Handicap
    • Marie-Claude Leclerc, chargée de l'Éducation et de l'Enseignement
    • Patrick Pignard, chargé de l'Action Sociale : Insertion, Economie Sociale et Solidaire
    • Maryse Vezat-Baronia, chargée du Développement Territorial, de l'Aménagement du Territoire et du Tourisme
    • Christian Sans, chargé des Routes, des Infrastructures et Réseaux
    • Line Malric, chargée des Transports
    • Jean-Jacques Mirassou, chargé des Sports, de l'Éducation Populaire et des Anciens Combattants
    • Sandrine Floureusses, chargée de l'Emploi et de la Diversification Economique
    • Patrice Rival, chargé de l'Agriculture, de la Ruralité, de la Montagne et du Thermalisme
    • Anne Boyer, chargée de la Culture
    • Jean-Michel Fabre, chargé du Logement, du Développement Durable et du Plan Climat
    • Annie Vieu, chargée de l'Innovation et du Numérique
    • Jean-Louis Llorca, chargé de la Politique de la Ville

    Les conseillers départementaux[modifier | modifier le code]

    • Roselyne Artigues
    • Bernard Bagneris
    • Antoine Bonilla
    • Pascal Boureau
    • Jérome Buisson
    • Ghislaine Cabessut
    • Christine Courade
    • Didier Cujives
    • Victor Denouvion
    • Sandrine Duarte
    • Jean-Yves Duclos
    • André Ducap
    • Zora El Kouacheri
    • Marie-Claude Farcy
    • Dominique Fouchier
    • Sabine Geil-Gomez
    • Vincent Gibert
    • Gilbert Hébrard
    • Serban Iclanzan
    • Alain Julian
    • Julien Klotz
    • Marion Lalanne de Laubadère
    • Sophie Lamant
    • Céline Laurenties
    • Sébastien Lery
    • Emilienne Poumirol
    • Camille Pouponneau
    • Muriel Pruvot
    • Jean-Luc Raysseguier
    • Isabelle Rolland
    • Paulette Salles
    • Jean Baptiste de Scoraille
    • Elisabeth Sere
    • Arnaud Simion
    • Christine Stebenet
    • Marie-Dominique Vezian
    • Sébastien Vincini
    • Jacqueline Winnepenninckx-Kieser
    • Président du groupe socialiste : Sébastien Vincini
    • Président du groupe de droite : Marion Lalanne de Laubadère

    Budget[modifier | modifier le code]

    Budget d'investissement[modifier | modifier le code]

    45 % éducation, formation, enseignement, 35 % transports (TER, Gare_routière_de_Toulouse ...), ...

    Identité visuelle[modifier | modifier le code]

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    Voir aussi[modifier | modifier le code]

    Articles connexes[modifier | modifier le code]

    Liens externes[modifier | modifier le code]