Conseil départemental d'Indre-et-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Conseil départemental d'Indre-et-Loire
{{{alternative textuelle}}}
Situation
Pays France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Siège Conseil départemental d'Indre-et-Loire
Place de la Préfecture
37927 Tours Cedex 9
Exécutif
Président Jean-Gérard Paumier (LR)



Groupes politiques
30 / 38
8 / 38
Budget
Budget total 584,5 M€
Budget d'investissement 71 M€
Budget de fonctionnement
« Domaine des solidarités » 282 M€
« Bien vivre ensemble » 34,6 M€
Site internet http://www.touraine.fr/

Le conseil départemental d'Indre-et-Loire (anc. conseil général) est l'assemblée délibérante du département français d'Indre-et-Loire, collectivité territoriale décentralisée, elle comprend 38 conseillers départementaux élus chacun dans l'un des 19 cantons d'Indre-et-Loire. Il siège à Tours.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le conseil départemental d'Indre-et-Loire à Tours.

Les départements sont créés en 1789, suite à la Révolution Française. Ceux-ci sont dotés d'un conseil départemental qui désigne son Président et un directoire exécutif permanent.

En 1800 cette organisation est remaniée : dans chaque département est mis en place un conseil départemental, un préfet et un conseil de préfecture. Dans cette organisation du pouvoir, c'est le préfet qui détient le pouvoir exécutif, alors que le conseil départemental n'a qu'un rôle consultatif.

Le 10 aout 1871, les départements, qui étaient alors des circonscriptions administratives de l'État, deviennent des collectivités territoriales. 

En 1982, en vertu de la loi de décentralisation du 2 mars, l'exercice du pouvoir départemental du préfet est transféré au président du conseil départemental. Le conseil départemental peut ainsi exercer pleinement ses attributions, et ses compétences sont accrues, voire nouvelles. Ainsi, aujourd'hui, les compétences des conseils départementaux sont vastes : 

  • aide sociale : protection de l'enfance, insertion des personnes en difficulté, RSA, aide aux personnes handicapées, aide aux personnes âgées, prévention sanitaire… ;
  • voirie : gestion des routes départementales (et anciennes routes nationales), des transports scolaires… ; 
  • éducation : gestion du matériel et du personnel technique des collèges ;
  • culture : archives départementales, bibliothèque départementale, patrimoine architectural, musées ;
  • développement local : aide aux associations, aide aux communes… ; 
  • financement des SDIS (service départemental d'incendie et de secours) ;
  • logement : gestion du fonds de solidarité logement (FSL) et du fonds d'aide à l'énergie.

En 2008, une loi oblige tout candidat aux élections cantonales à se présenter avec un candidat suppléant du sexe opposé. L'objectif est alors de féminiser les conseillers départementaux

En 2015, les conseils départementaux deviennent des conseils départementaux. Dans le même temps le scrutin binominal est introduit. Il oblige les candidats à se présenter au sein d'un binôme femme-homme, faisant qu'à la suite des élections de 2015, les conseils départementaux sont composés à 50 % de femmes.

Organisation du conseil départemental[modifier | modifier le code]

Élus[modifier | modifier le code]

Conseil départemental d'Indre-et-Loire (mandature 2015-2021)
Groupe Composition Effectif Statut
Majorité départementale de droite Les Républicains, UDI 30 Majorité
Minorité départementale de gauche Parti socialiste 8 Opposition

Présidence[modifier | modifier le code]

Le président du conseil départemental d'Indre-et-Loire est Jean-Gérard Paumier, élu le .

Liste des présidents du conseil départemental[modifier | modifier le code]

Période Identité Étiquette Qualité
    Prudent-Jean Bruley Modérés Maire de Tours
Député d'Indre-et-Loire
         
1834   Alexandre Goüin Droite conservatrice Député d'Indre-et-Loire
Ministre du Commerce et de l'Agriculture
Sénateur d'Indre-et-Loire
    M. de Thoré    
    Charles Guinot   Député d'Indre-et-Loire
Sénateur d'Indre-et-Loire
Les données manquantes sont à compléter.
1958 1970 Marc Desaché UNR-UDR Sénateur d'Indre-et-Loire
1970 1992 André-Georges Voisin UDR-RPR Député d'Indre-et-Loire
Sénateur d'Indre-et-Loire
1992 2001 Jean Delaneau DL Président du conseil régional du Centre
Député d'Indre-et-Loire
Sénateur d'Indre-et-Loire
2001 Marc Pommereau    
Claude Roiron PS Inspectrice générale de l'Éducation nationale
[N 1] Marisol Touraine PS Ministre des Affaires sociales et de la Santé
Député d'Indre-et-Loire
[N 2] Frédéric Thomas    
[N 3] Jean-Yves Couteau    
[N 4] en cours Jean-Gérard Paumier LR  
  1. Démissionnaire.
  2. Intérim du 29 juin au 13 juillet 2012.
  3. Décès.
  4. Intérim du 9 au 23 février 2016.

Vice-présidence[modifier | modifier le code]

Le président du conseil départemental est assisté de onze vice-présidents :

  • Pierre Louault, premier vice-président chargé des finances, de l'administration générale, du développement territorial, de l'économie ;
  • Nadège Arnault, deuxième vice-présidente chargée des affaires sociales ;
  • Isabelle Raimond-Pavero, troisième vice-présidente chargée du numérique et de la communication ;
  • Alexandre Chas, quatrième vice-président chargé de l'économie, du tourisme, de l'innovation et de la recherche ;
  • Céline Ballesteros, cinquième vice-présidente chargée de la culture et du sport ;
  • Judicaël Osmond, sixième vice-président chargé des collèges, de la politique éducative et de la jeunesse ;
  • Pascale Devallée, septième vice-présidente chargée de l'habitat ;
  • Xavier Dateu, huitième vice-présidente chargée de la vie associative ;
  • Jocelyne Cochin, neuvième vice-présidente chargée des bâtiments ;
  • Patrick Michaud, dixième vice-président chargé des infrastructures et des transports ;
  • Fabrice Boigard, onzième vice-président chargé de l'environnement et des relations avec la Métropole de Tours-Val de Loire.

Commission permanente[modifier | modifier le code]

La commission permanente du conseil départemental d'Indre-et-Loire réunit la totalité des conseillers généraux de la majorité comme de l’opposition.

Organisation administrative[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Compétences et interventions[modifier | modifier le code]

  • L'action sociale et la santé : aide à l'enfance, aux personnes âgées et aux personnes handicapées, l'insertion, les missions de solidarité.
  • Les routes et transports : développement et entretien des routes, le transport scolaire, le transport collectif (Fil vert).
  • Les collèges et l’éducation : construction, entretien et informatisation des collèges, soutien à l'université et à la recherche.
  • Le développement économique : accueil, accompagnement, conseil aux entreprises, soutien au monde agricole et au milieu rural, animation et promotion touristique de la Touraine.
  • Le sport et la culture : aide aux mouvements sportifs et à la réalisation d'équipements, gestion des musées et du patrimoine départemental, soutien à la création et valorisation du patrimoine.
  • L’environnement et le cadre de vie : préservation des milieux vivants et des paysages, gestion des déchets ménagers, l'enfouissement des réseaux, sensibilisation du public.

Directions[modifier | modifier le code]

Données financières[modifier | modifier le code]

Dépenses et recettes totales en Indre-et-Loire[1]
Dette par habitant en Indre et Loire[1]
Domaine d'investissement Investissement
Social et médico-social xxx millions d'euros
Subventions aux communes xxx millions d'euros
Voirie départementale xxx millions d'euros
Opérations financières en capital xxx millions d'euros
Enseignement et transports scolaires xxx millions d'euros
Moyens généraux et frais financiers xxx millions d'euros
Environnement, transports,
développement économique et touristique,
agriculture
xxx millions d'euros
Entretien des réseaux et voirie xxx millions d'euros
Collèges xxx millions d'euros
Sécurité xxx millions d'euros
Culture, sports et loisirs xxx millions d'euros
Autres équipements xxx millions d'euros

Données sociales[modifier | modifier le code]

En 2010, les services administratifs du conseil général d'Indre-et-Loire employaient 2 200 agents[réf. souhaitée].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Finances locales - Départements », sur www.collectivites-locales.gouv.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]