Classe Katori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la classe de croiseurs légers de la Seconde Guerre mondiale. Pour la classe de Pré-Dreadnought du même nom, voir classe Kashima.

Classe Katori
Image illustrative de l’article Classe Katori
Schéma classe Katori
Caractéristiques techniques
Type croiseur léger
Longueur 133.5 m
Maître-bau 15.95 m
Tirant d'eau 5.75 m
Déplacement 5.890 tonnes
Port en lourd 6.279 tonnes
Propulsion 2 turbines à vapeur (3 chaudières)
Puissance 8.000 cv
Vitesse 18 nœuds maxi
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture = 64 mm
pont = 29 mm
Armement principal :
(2X2) x 140 mm
secondaire:
(1x2) x 127 mm
(2X2) x 25 mm
(2X2) tubes lance-torpilles (533 mm)
mines
Aéronefs 1 Hydravion sur catapulte
Rayon d’action miles à nœuds
9.900 miles à 12 nœuds
(600 tonnes de mazout)
Autres caractéristiques
Équipage 590 hommes
Histoire
Constructeurs Mitsubishi Heavy Industries Yokohama Drapeau du Japon Japon
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg
Commanditaire Marine impériale japonaise
Période de
construction
1938-1940
Période de service 1940-1945
Navires construits 3
Navires prévus 4
Navires annulés 1
Navires perdus 3

La classe Katori fut une classe de croiseurs légers de la Marine impériale japonaise construite conjointement au chantier naval Mitsubishi Heavy Industries de Yokohama.

Au cours de la guerre du Pacifique ils ont servi comme navire-amiral ou comme navire de commandement de sous-marins ou de flottilles d'escorte.

Conception[modifier | modifier le code]

Cette classe de croiseur léger a été initialement prévue dans le budget supplémentaire de la marine de 1937-39 pour devenir des navires de formation.

Au cours de la guerre du Pacifique ils ont servi comme navire-amiral ou comme navire de commandement de sous-marins ou de flottilles d'escorte.

Leur armement a été amélioré par un supplément de canons antiaériens et par des grenades anti-sous-marine.

Les unités de la classe[modifier | modifier le code]

Nom Lancement Armement Chantier naval Fin de carrière Photo
Katori Mitsubishi Heavy Industries


à Yokohama
Drapeau du Japon Japon

coulé le
rayé le
Japanese cruiser Katori 1940.jpg
Kashima Mitsubishi Heavy Industries


à Yokohama
Drapeau du Japon Japon

rayé le
détruit en 1947
IJN Kashima 1940 at Shanghai.jpg
Kashii Mitsubishi Heavy Industries


à Yokohama
Drapeau du Japon Japon

coulé le
rayé le
Japanese cruiser Kashii 1941.jpg

Histoire[modifier | modifier le code]

Trois unités de cette classe ont été construites sur les quatre originellement prévues. La dernière, le Kashiwara n'a pas été terminé.

Les trois unités de cette classe ont participé à de nombreuses actions pendant la Seconde Guerre mondiale et seul le Kashima survécut à la guerre.

Katori :

Dès son lancement il fut affecté à la 6e Flotte, responsable des opérations sous-marines et basé à l'atoll Kwajalein dans les îles Marshall.

Le 1er février 1942 il a été attaqué par les bombardiers torpilleurs du porte-avion USS Enterprise et fut endommagé. Il subit des réparations au port de Yokosuka.

Au cours de l'opération Hailstone sur Truk des 17-18 février 1944, il a été coulé par un obus de 16 pouces (410 mm) du cuirassé USS Iowa. Aucun survivant n'a été récupéré et le navire fut rayé des listes le 31 mars 1944.

Kashima :

En décembre 1941 il devient le navire-amiral de la 4e Flotte basée à Truk. Puis il sert à divers débarquements de troupes japonaises à Rabaul, Kavieng Tulagi et Port Moresby.

En fin 1943 il rejoint la division de formation à Kure. Mis en cale-sèche il est modifié pour servir dans la lutte anti-sous-marine en 1944. Il est rayé du service le 5 octobre 1945. Utilisé après comme transport de rapatriement il sera démoli en 1947.

Kashii :

Il est d'abord affecté à l'invasion de la Thaïlande puis de la Malaisie en 1941. En 1942 il participe à l'invasion de Sumatra et de la Birmanie.

En 1943, il devient transporteur de troupes, puis il est modifié en 1944 pour la lutte anti-sous-marine. Le 12 janvier 1945 il est attaqué par l'aviation de l'US Navy et coulé par une torpille. Seuls 19 membres d'équipage sur 621 seront sauvés.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Eric LaCroix - Linton Wells II : Any Ship Class Does Have As Building Cost Per Ship A Pound Sterling (1997) (ISBN 0-87021-311-3)

Sources[modifier | modifier le code]