Classe Hatsuharu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Classe Hatsuharu
Image illustrative de l’article Classe Hatsuharu
Ariake en 1935
Caractéristiques techniques
Type Destroyer
Longueur 109,5 m
Maître-bau 10 m
Tirant d'eau 3,38 m
Déplacement 1 510 t (standard)
Propulsion 2 turbine à gaz Parsons Kampon
3 chaudières Kampon
Puissance 42000 ch
Vitesse 34 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement Origine :
Rayon d’action 4 000 miles nautiques à 14 nœuds (500 tonnes de fuel)
Autres caractéristiques
Équipage 212
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Commanditaire Japon
Période de
construction
1931 - 1935
Période de service 1933-1945
Navires construits 6
Navires prévus 6
Navires perdus 6

La classe Hatsuharu (初春型駆逐艦, Hatsuharugata kuchikukan?) est une série de 6 destroyers de 1e classe de la Marine impériale japonaise construite après 1930.

Contexte[modifier | modifier le code]

En conformité du Traité naval de Londres de 1930 la classe Hatsuharu est construite un peu plus petite que la précédente classe Fubuki avec un armement légèrement plus faible en fonction de la diminution du déplacement.

Une douzaine de destroyers ont été autorisés en 1931 dans le cadre du Plan de réarmement japonais (Maru Ichi Keikaku).
Trois unités ont été fixées en 1931 et les trois suivantes en 1933. Les six autres unités à construire prendront le nom de classe Shiratsuyu et seront fixées de la fin de 1933 jusqu'au milieu de 1935.

Conception[modifier | modifier le code]

La classe Hatsuharu a été conçue pour accompagner la flotte principale mais en pouvant mener des attaques à la torpille de jour comme de nuit. Le système anti-incendie est plus moderne que sur les classes présédentes et adapté à la lutte antiaérienne. Les tubes lance-torpilles sont aussi équipés de bouclier les protégeant contre le mitraillage des avions.

Au cours de la Guerre du Pacifique les navires survivants eurent un renforcement de lutte anti-aérienne. Une tourelle fut retirée pour être remplacée par 14 canons automatiques AT/AA de 25 mm, le rajout de deux autres mitrailleuses Hotchkiss de 13.2 mm et de 18 autres depth charges. Un radar fut aussi installé.
De 1941 à 1942, les destroyers sont réaménagés. Deux des quatre canons de 120 mm sont retirés pour être remplacé par 10 canons automatiques AT/AA de 25 mm. L'équipement de mouillage et de déminage est retiré et remplacé par 4 lanceurs de grenade anti-sous-marine avec une réserve de 36 charges.

En juin 1944, les navires survivants passent à 20 canons automatiques AT/AA de 25 mm et un ajout de 4 mitrailleuses Hotchkiss de 13.2 mm

Service[modifier | modifier le code]

Les unités[modifier | modifier le code]

Nom Chantier naval Quille Lancement Service Fin de carrière Photo
Hatsuharu Arsenal naval de Sasebo détruit le Japanese destroyer Hatsuharu 1934.jpg
Nenohi Compagnie des docks d'Uraga coulé le Nenohi II.jpg
Wakaba Arsenal naval de Sasebo détruit le Wakaba II.jpg
Hatsushimo Compagnie des docks d'Uraga coulé le Hatsushimo-1.jpg
Ariake Kawasaki Shipbuilding Corporation Kobe coulé le Ariake II.jpg
Yugure Arsenal naval de Maizuru coulé le Yugure II.jpg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]