Classe Ise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Ise
Image illustrative de l'article Classe Ise
Schéma classe Ise
Caractéristiques techniques
Type cuirassé
Longueur 206 m
Maître-bau 28,6 m
Tirant d'eau 8,8 m
Déplacement 29 980 tonnes
Port en lourd 35 800
Propulsion 4 machines à turbine
(8 chaudières Kampon)
Puissance 45 000 cv
Vitesse 23 nœuds maxi
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture = 100-300 mm
pont = 51 mm
kiosque = 305 mm
barbette = 200-305 mm
tourelle = 200-305 mm
Armement Au lancement :
12(6X2) canons de 356 mm
16 canons en casemate de 140 mm
8(8X1) canons antiaériens de 127 mm
20 canons antiaériens de 25 mm
tubes lance-torpilles de 533 mm
Aéronefs 3 hydravions, 1 catapulte
Rayon d’action 8 000 miles à 14 nœuds
(1 411 tonnes de mazout et 4 706 de charbon)
Autres caractéristiques
Équipage 1.370
Histoire
Constructeurs Drapeau du Japon Japon
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Période de
construction
1915-1918
Période de service 1917-1945
Navires construits 2
Navires prévus 2
Navires perdus 2
Précédent Classe Fusō Classe Nagato Suivant

La Classe Ise fut la seconde classe de cuirassés de 1e classe de type Dreadnought de la Marine impériale japonaise. La première étant la classe Fusō.

Conception[modifier | modifier le code]

Représentation des cuirassés de la classe Ise, après leur première reconstruction

Initialement conçu comme une classe jumelle de la classe Fusō, les deux cuirassés furent suffisamment différents pour justifier d'une classification distincte.
Le gaillard d'avant était plus court et la disposition de l'artillerie principale, au calibre de 356 mm, différait en ce que les deux tourelles centrales étaient groupées, superposées, en arrière de second cheminée, alors qu'elles étaient installées de part et d'autre de la seconde cheminée, pour la classe Fuso.

Cette classe bénéficia, comme tous les grands bâtiments cuirassés japonais, d'une modernisation, en 1934-1936, pour le Hyuga et en 1935-1937, pour l'Ise. L'artillerie secondaire perdit les deux casemates avant, qui étaient peu utilisables par gros temps, et reçut huit pièces de 127 mm Type 89[1], à double usage et 20 canons antiaériens de 25 mm Type 96. Une nouvelle motorisation porta la puissance installée de 45 000 chevaux à 80 000 chevaux et la vitesse passa à 25 nœuds.

Conversion en porte-hydravions[modifier | modifier le code]

Reconversion -1944

Après la bataille de Midway, comme ils étaient un peu plus rapides que les cuirassés de la classe Fuso, ils furent choisis pour être transformés en bâtiments hybrides, cuirassés-porte-avions. Les deux tourelles arrières furent remplacées par un hangar surmonté d'un pont d'envol et doté d'un ascenseur. Une deuxième catapulte fut ajoutée. Placées sur chaque bord et accessibles depuis le toit du hangar, ces catapultes étaient prévues à l'usage des hydravions dont ils devaient être dotés.
Les canons en casemate furent débarqués et 8 canons antiaériens de 127 mm en affut double furent ajoutés, pour un total de 16. Le nombre de canons antiaériens de 25 mm Type 96 fut lui aussi augmenté.
Ils pouvaient embarquer 22 avions : 14 bombardiers en piqué Yokosuka D4Y Suisei et 8 hydravions biplace Aichi E16A Zuiun.

Service[modifier | modifier le code]

En 1941, l'Ise et le Hyuga constituaient, avec les deux cuirassés de la classe Fuso, la 2de Division de la 1reFlotte de bataille, et à ce titre participèrent à la couverture de la force qui alla attaquer les Îles Aléoutiennes, au moment de la bataille de Midway.
Cependant, après leur transformation en hybrides de cuirassés et porte-avions, le manque d'avions et de pilotes ne leur permit que d'être rattachés à la Flotte Mobile du vice-amiral Ozawa, lorsque celle-ci servit d'appât, dans le but d'attirer la Task Force des Porte-avions rapides américains pour laisser le champ libre aux cuirassés qui devaient attaquer les navires de la VIIeFlotte en train de débarquer dans le golfe de Leyte. Aux ordres du contre-amiral Chiaki Matsuda (en), et alors qu'ils n'avaient embarqué aucun avion, ils ont réchappé à la bataille du Cap Engaño le 25 octobre 1944, mais, avariés, ils retournèrent au chantier naval de Kure (Opération Kita).
Ils furent coulés au mouillage, devant Kure, lors des attaques des avions américains de la IIIe Flotte américaine, fin juillet 1945.

Les unités de la classe[modifier | modifier le code]

Nom Quille Lancement Armement Chantier naval Fin de carrière Photo
Ise Kawasaki Heavy Industries
Kōbe
Drapeau du Japon Japon
coulé le
détruit en 1947
Ise05cropped.jpg
Hyūga Mitsubishi Heavy Industries
Nagasaki
Drapeau du Japon Japon
coulé le
détruit en
Battleship-carrier Ise.jpg

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Navweaps Japan 5"/40 Type 89

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]