Classe I-121

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Classe I-121
Image illustrative de l’article Classe I-121
L'I-121 en 1930.
Type Kiraisen
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin mouilleur de mines
Longueur 279,6 pieds (85,2 m)
Maître-bau 24,8 pieds (7,6 m)
Tirant d'eau 14,6 pieds (4,5 m)
Déplacement 1 160 t (en surface)
1 796 t (en plongée)
Propulsion 2 x moteurs diesel Rauschenbach Mk.1 à 4 temps
2 propulseurs à hélices
Puissance 2 400 cv (en surface)
1 100 cv (en plongée)
Vitesse 14,9 nœuds (27,6 km/h) (en surface)
6,5 nœuds (12 km/h) (en plongée)
Profondeur 75 m
Caractéristiques militaires
Armement 4 × tubes lance-torpilles de 21 pouces (533 mm) (2 tubes pour mouillage de mines)
12 × torpilles Type 6e année
1 × canon de 140 mm Type 11e année
42 × mines marine
Rayon d’action 10 500 milles marins (19 400 km) à 8 nœuds (15 km/h) en surface
40 milles marins (100 km) à 4,5 nœuds (8 km/h) en plongée
20 tonnes de gazole
Histoire
Constructeurs Kawasaki Shipbuilding Corporation à Kobe
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Période de
construction
1924-1928
Période de service 1927-1945
Navires construits 4
Navires prévus 6
Navires annulés 2
Navires perdus 3
Navires démolis 1

La classe I-121 est une classe de sous-marin de la Marine Impériale japonaise construite dans les années 1920.

Construction[modifier | modifier le code]

L'Empire du Japon reçut six U-boots en tant qu'indemnité de guerre après la Première Guerre mondiale. La classe I-21 (plus tard rebaptisée classe I-121) fut basée sur le design du U-125. Construits par l'entreprise de construction navale japonaise Kawasaki Shipbuilding Corporation à Kobe, six submersibles furent commandés, dont quatre furent achevés et deux annulés.

Historique[modifier | modifier le code]

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, les navires de la classe furent considérés comme obsolètes et utilisés comme mouilleur de mines, fournissant également des provisions pour les hydravions à coque opérant dans le Pacifique. Trois sous-marin de la classe furent perdus lors de la guerre du Pacifique. Le navire de tête, l'I-121, survécut à la guerre et fut coulé comme cible par les américains après la guerre.

Unité de la classe[modifier | modifier le code]

Nom Pose de la quille Lancement Mise en service Succès Fait
I-121

(ex-I-21)
(ex-sous-marin n°48)

en tant que sous-marin n°48 en tant que I-21 A coulé le navire marchand néerlandais Bantam le Renommé I-21 le ; renommé I-121 le . Retiré du service le . Coulé comme cible au large de Maizuru le par l'United States Navy.
I-122

(ex-I-22)
(ex-sous-marin n°49)

en tant que I-22 Renommé I-122 le . Coulé par l'USS Skate dans la péninsule de Noto (37° 29′ N, 137° 25′ E) le .
I-123

(ex-I-23)
(ex-sous-marin n°50)

en tant que I-23 Renommé I-123 le . Coulé par l'USS Gamble dans les Salomon le .
I-124

(ex-I-24)
(ex-sous-marin n°52)

en tant que I-24 A coulé le RMS Hareldawins le Renommé I-124 le . Coulé par les HMAS Deloraine, HMAS Katoomba et HMAS Lithgow à Port Darwin (12° 05′ N, 130° 06′ E) le .
Sous-marin n°53?

Sous-marin n°63?

Annulé en 1924.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Rekishi Gunzō », Gakken (Japon)
    • L'histoire de la Guerre du Pacifique, Vol. 17, I-Gō sous-marins, janvier 1998, (ISBN 4-05-601767-0)
    • L'histoire de la Guerre du Pacifique, en sus, guide Parfait, Les sous-marins de l'empire des Forces Japonaises, Mars 2005, (ISBN 4-05-603890-2)
  • Le Maru Spécial, Ushio Shobō (Japon)
    • Navires de la Marine japonaise N ° 43, des sous-marins Japonais III, septembre 1980
    • Navires de la Marine japonaise N ° 132, des sous-marins Japonais I (Nouvelle édition), février 1988
    • Navires de la Marine japonaise N ° 133, des sous-marins Japonais II (Nouvelle édition), Mars 1988

Liens externes[modifier | modifier le code]