Classe I-351

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Classe I-351
Image illustrative de l’article Classe I-351
L'I-352 à Kure en janvier 1948.
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin soutien, ravitailleur d'avions
Longueur 364,2 pieds (111 m)
Maître-bau 33,6 pieds (10,2 m)
Tirant d'eau 20 pieds (6,1 m)
Déplacement 3 512 t (en surface)
4 290 t (en plongée)
Propulsion 2 x moteurs diesel à 4 temps
2 × machines électriques
2 propulseurs à hélices
Puissance 3 700 cv (moteurs diesel)
1 200 cv (machines électriques)
Vitesse 15,75 nœuds (29,2 km/h) (en surface)
6,3 nœuds (11,7 km/h) (en plongée)
Profondeur 90 m
Caractéristiques militaires
Armement 3 × mortiers d'infanterie de 81 mm Type 97
7 × canons AA de 25 mm Type 96
4 × tubes lance-torpilles AV de 21 pouces (533 mm)
4 × torpilles
Rayon d’action 13 000 milles marins (24 100 km) à 14 nœuds (26 km/h) en surface
100 milles marins (200 km) à 3 nœuds (6 km/h) en plongée (33 heures d'autonomie)
Autres caractéristiques
Équipage 77 + 13 aviateurs
Histoire
Constructeurs Arsenal naval de Kure
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Période de
construction
1943-1945
Période de service 1945
Navires construits 1
Navires prévus 6
Navires annulés 4
Navires perdus 2

La classe I-351 est une classe de sous-marins construits pour la Marine Impériale japonaise au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Aussi connues sous l'appellation de type SH, pour Sen Ho ou encore sous-marin-soutien, ravitailleur d'avions (essence, bombes, torpilles); ces bâtiments était l'équivalent du Milchkûhe (« vache à lait »). 

Conception[modifier | modifier le code]

Les sous-marins de la classe furent commandés dans le cadre du programme de réapprovisionnement de la 5e flotte de 1942. Ils bénéficiaient d'une triple coque qui permettait le stockage de 600 tonnes de kérosène pour ravitailler jusqu'à trois hydravions à coque en plus des approvisionnements, des munitions et des équipages de relève. Un seul sous-marin de ce type entra en service.

Unités de la classe[modifier | modifier le code]

Numéro de coque Nom Constructeur Lancement Mise en service Fait
655 I-351 Arsenal naval de Kure 1944 28 janvier 1945 Coulé par l'USS Bluefish le 14 juillet 1945
656 I-352 23 avril 1944 Coulé par un raid aérien le 22 juin 1945
657 I-353 Annulé en 1943
730, 731, 732 Annulé en 1942

Historique[modifier | modifier le code]

L'I-351 en 1945.

Seules les constructions des I-351 et I-352 furent lancées, les quatre autres sous-marins furent annulés avant la pose de leurs quilles.

Face à la demande croissante de ravitaillement, l'I-351 fut modifié en tant que sous-marin pétrolier avant son achèvement.

Le submersible fit un aller-retour à Singapour, transportant 132 000 gallons US (500 000 litres) de carburant d'aviation, au cours duquel il fut coulé au retour de son deuxième voyage en mer de Chine méridionale (4° 30′ N, 110° 00′ E), par le sous-marin américain Bluefish le .

L'I-352 fut fini à 90% lorsqu'il fut détruit lors d'un raid aérien de bombardiers lourds Boeing B-29 le 22 juillet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dorr Carpenter et Norman Polmar, Submarines of the Imperial Japanese Navy 1904–1945, London, Conway Maritime Press, (ISBN 0-85177-396-6)
  • Hansgeorg Jentschura, Dieter Jung et Peter Mickel, Warships of the Imperial Japanese Navy, 1869–1945, Annapolis, Maryland, United States Naval Institute, (ISBN 0-87021-893-X)
  • Mark Stille, Imperial Japanese Navy Submarines 1941-45, vol. 135, Botley, Oxford, UK, Osprey Publishing, (ISBN 978-1-84603-090-1)
  • Gunzō Rekishi, History of [the] Pacific War, vol. 17, Tokyo, Gakken, (ISBN 4-05-601767-0, lire en ligne), « I-Gō Submarines »
  • Gunzō Rekishi, "Perfect guide, The submarines of the Imperial Japanese Forces", Tokyo, Gakken, (ISBN 4-05-603890-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (ja) « Japanese Naval Vessels No.43, "Japanese Submarines III" », The Maru Special, Japan, Ushio Shobō,‎
  • Classe I-351 sur u-boote.fr
  • Classes I-361, I-373 et I-351 sur encyclopedie-des-armes.com