Yokosuka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Yokosuka-shi
横須賀市
Yokosuka
Vue de Yokosuka depuis le parc Verny
Drapeau de Yokosuka-shi
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kantō
Préfecture Kanagawa
Maire Katsuaki Kamiji
Code postal 〒238-8550
Démographie
Population 394 698 hab. (octobre 2018)
Densité 3 915 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 15′ 26″ nord, 139° 40′ 28″ est
Superficie 10 082 ha = 100,82 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : préfecture de Kanagawa

Voir sur la carte administrative de Préfecture de Kanagawa
City locator 13.svg
Yokosuka-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 13.svg
Yokosuka-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 13.svg
Yokosuka-shi
Liens
Site web Yokosuka

Yokosuka (横須賀市, Yokosuka-shi?) est une ville du Japon située sur la péninsule de Miura, dans la préfecture de Kanagawa.

La ville abritait une base navale et un chantier naval de la marine impériale, qui laissa sa place à l'un des plus grands ports militaires, partagé entre l'US Navy et la marine japonaise.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue de Yokosuka et du Mont Fuji.

Situation[modifier | modifier le code]

Yokosuka est située dans la partie nord de la péninsule de Miura, bordée par la baie de Tokyo à l'est et la baie de Sagami à l'ouest.

Démographie[modifier | modifier le code]

En , la population de Yokosuka était de 394 698 habitants[1], répartis sur une superficie de 100,82 km2.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site de Yokosuka avait été choisi en 1865 par François-Léonce Verny, polytechnicien français et ingénieur du génie maritime, pour être le premier arsenal japonais, parce qu'il avait la même forme, en plus petit, que la rade de Toulon. Il y installa la première cale sèche et la première fonderie moderne du pays. C'est toujours une base navale à l'heure actuelle, utilisée par les marines japonaise et américaine.

Les villages de Yokosuka et Uraga fusionnent en 1876 pour former le nouveau port. La ville fusionne en 1907 avec Toshima pour former la commune actuelle de Yokosuka.

Yokosuka obtient le statut de ville noyau en 2001.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Le musée des Arts de Yokosuka a été inauguré en 2007.

Le cuirassé Mikasa est exposé à Yokosuka.

Education[modifier | modifier le code]

La ville abrite depuis 1953 l'Académie de défense nationale du Japon, qui forme les futurs officiers des Forces japonaises d'autodéfense.

Transports[modifier | modifier le code]

Yokosuka est desservie par la ligne Yokosuka de la JR East, ainsi que les lignes Keikyū et Kurihama de la Keikyū.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Le jeu vidéo Shenmue (1999) sur Dreamcast et sa version remasterisée (2018) sur Windows, Playstation 4 et Xbox One prend pour décor la ville de Yokosuka. La ville est reproduite de façon très réaliste dans le jeu.

La série Hai-Furi se déroule dans un lycée militaire de Yokosuka.

Jumelages et partenariats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) Mairie de Yokosuka, « 横須賀市推計人口 » [« Population estimée de la ville de Yokosuka »] (consulté le 29 août 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]