Hakachi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hakachi (波勝)
Image illustrative de l'article Hakachi
Le Hakachi à Aioi, le
Type Kaibokan puis navire cible
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Constructeur IHI
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Décommissionné le
Équipage
Équipage 148 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 93,50 m
Maître-bau 11,30 m
Tirant d'eau 3,81 m
Déplacement 1 641 tonnes
Propulsion 2 hélices
2 chaudières à tubes d'eau Ho-Gō Kampon
2 turbines à engrenages Kampon
Puissance 4 400 ch
Vitesse 19,3 nœuds (35,7 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 4 canons de 13 mm Type 93
Rayon d'action 7 400 km (4000 mi) à 14 nœuds (25,9 km/h)

Le Hakachi (波勝?) était un navire cible de la Marine impériale japonaise en service durant la Seconde Guerre Mondiale. Il était le seul navire de sa classe.

Arrière-plan[modifier | modifier le code]

Le numéro du projet projet était J32. Avant la guerre du Pacifique, la MIJ voulait augmenter l'efficacité de la formation des bombardiers en vue d'une future guerre. Le Yakaze a été converti en navire cible pour des exercices de bombardement. L'exercice est peu fiable en raison du fin blindage du destroyer. En effet, le Yakaze n'a supporter qu'une bombe de 1 kilogramme. 

Le Hakachi a été construit pour résister à une bombe de 10 kilos larguée de 4 000 mètres d'altitude. La classe Ōhama sera la prochaine génération de ce type de navire, le Hakachi étant le seul de sa classe.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Hakachi a été mis en service le . Le 1er décembre, il est affectée à la Flotte combinée. Le 24 décembre, il amarre à Truk et sert de test pour des formations de bombardement. Deux mois plus tard, il est fortement endommagé par un avion américain pendant l'Opération Hailstone. Il s'enfuit à Palaos le et est réparé par le Akashi (en). Le 18 mars, il navigue vers les îles Lingga et le 24 mai, arrive dans le golfe de Davao. Le 1er octobre, il entreprend des opérations d'escorte de convoi. À la fin de la guerre, il se trouve dans la mer intérieure de Seto. Il est plus tard ferraillé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ships of the World special issue Vol.47 Auxiliary Vessels of the Imperial Japanese Navy, Kaijinsha, (Japon), mars 1997
  • The Maru Special, Japanese Naval Vessels No.34, Japanese Auxiliary ships, Ushio Shobō (Japon), décembre 1979
  • Senshi Sōsho Vol.31, Naval armaments and war preparation (1), "Until November 1941", Asagumo Simbun (Japon), novembre 1969