Classe Etorofu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Classe Etorofu
Image illustrative de l’article Classe Etorofu
Etorofu en 1943
Caractéristiques techniques
Type Escorteur
Longueur 77,7 m
Maître-bau 9,1 m
Tirant d'eau 3,05 m
Déplacement 884 t (standard)
Port en lourd 1 020 t (pleine charge)
Propulsion 2 moteurs diesel
Puissance 4200 ch
Vitesse 19.7 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement
Rayon d’action 8 000 miles nautiques à 16 nœuds (150 tonnes de fuel)
Autres caractéristiques
Électronique 1 Sonar, 2 radars
Équipage 147
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Commanditaire Japon
Période de
construction
1942 - 1943
Période de service 1943-1947
Navires construits 14
Navires perdus 8

La Classe Etorofu (択捉型海防艦, Etorofu-gata kaibōkan) est une classe d'escorteurs de la Marine impériale japonaise construite en début de la Seconde Guerre mondiale.
Les japonais appelaient ces navires Kaibōkan "navires de défense en haute mer", (Kai = mer, océan, Bo = défense, Kan = navire), navire initialement conçu pour la protection de la pêche, le déminage et l'escorte de convois.


Conception[modifier | modifier le code]

La classe Etorofu a d'abord été désignée comme Amélioration de type A de la classe Shimushu. Elle a reçu plus d'armement de lutte anti-sous-marine lors de son lancement : 36 charges de profondeur, avec 6 lanceurs et un mortier de 80 mm. Son armement anti-aérien a très vite atteint les 15 mitrailleuses de Type 96 25 mm AT/AA Gun. Entre 1943 et 1944, la classe est équipée de deux radars (type 13 et 22) et d'un sonar (type 93).


Service[modifier | modifier le code]

Les unités[modifier | modifier le code]

Nom Chantier naval Quille Lancement Service Fin de carrière
Etorofu Hitachi Zosen Sakurajima Osaka décommissionné le
Détruit en 1947
Oki Uraga Dockyard Tokyo décommissionné le
Transfert à la Chine (1947-1982)
Sado Nihon Kōkan Corporation Tsurumi-ku coulé le
Matsuwa Mitsui Engineering & Shipbuilding Tamano coulé le
Fukue Uraga Dockyard Tokyo décommissionné le
Détruit en 1947
Tsushima Nihon Kōkan Corporation Tsurumi-ku décommissionné le
Transfert à la Chine (1947-1963)
Mutsure Hitachi Zosen Sakurajima Osaka coulé le
Wakamiya Mitsui Engineering & Shipbuilding Tamano coulé le
Kanju Uraga Dockyard Co. Tokyo coulé le
Hirado Hitachi Zosen Sakurajima Osaka coulé le
Amakusa Hitachi Zosen Sakurajima Osaka coulé le
Manju Mitsui Engineering & Shipbuilding Tamano endommagé le
Kasado Uraga Dockyard Tokyo endommagé le
Iki Mitsui Engineering & Shipbuilding Tamano coulé le

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]