Kamoi (transport d'hydravions)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kamoi
Photo en noir et blanc d'un transport d'hydravions
Le Kamoi en 1937.
Type Transport d'hydravions
Pétrolier
Tender
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Constructeur New York Shipbuilding Corporation
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Décommissionné le
Équipage
Équipage Pétrolier
181 hommes
Transport d'hydravions
324 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 148,89 m
Maître-bau 20,42 m
Tirant d'eau 8,53 m
Déplacement Pétrolier (1922)
17 273 tonnes
Tender (1939)
15 628 tonnes
Propulsion Pétrolier (1922)
1 turbine General Electric/Curtiss-Wright Corporation
2 générateurs électriques General Electric
4 chaudières à charbon Babcock & Wilcox
2 hélices
Tender (1939)
1 turbine General Electric/Curtiss-Wright Corporation
2 générateurs électriques General Electric
4 chaudières Kampon
2 hélices
Puissance 8 000 ch
Vitesse 15 nœuds (28 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement Pétrolier (1922)
2 mitrailleuses 76,2 mm
2 canons navals 140 mm
Transport d'hydravions (1933)
2 mitrailleuses 76,2 mm
Tender (1939)
2 mitrailleuses 76,2 mm
2 canons navals 140 mm
10 canons 20 mm
Rayon d'action 15 000 km (8000 mi) à 7 nœuds (13 km/h)
Aéronefs Transport d'hydravions (1933)
22 Nakajima E4N ou 12 Yokosuka E5Y (en)

Le Kamoi (神威) était un pétrolier, Tender et un transport d'hydravions utilisé par la Marine impériale japonaise pendant les années 1920 jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Il est nommé d'après le cap Kamui, au Japon, et commandé comme pétrolier en 1920 sous le concept de la Flotte huit-huit.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Kamoi est mis en service le comme navire pétrolier. Le 27 septembre, il amarre à Yokosuka, où il effectua environ 25 voyages entre le Japon et le continent.

Le Kamoi à Yokosuka en 1926.

Fin 1932, il est converti en transport d'hydravions pour la bataille de Shanghai par la société Uraga Dock Company, refonte qui sera terminée en février 1933. À sa reconversion, il sera affecté à la Flotte combinée.

Le , le Kamoi est reclassifié comme navire de guerre (transport d'hydravions). Le , il est affecté à la Third Carrier Division (en). En juillet 1937, il participe aux recherches de l'aviatrice américaine Amelia Earhart.

En 1939, le navire est de nouveau révisé et des installations de transport d'hydravions ont été ajoutées. Le , le Kamoi fut réaffecté à la 24th Air Flotilla (en). Le , la 24th Air Flotilla est affectée à la 4e flotte.

En janvier 1942, il soutient les invasions de Rabaul et Kavieng. Le , la 24th Air Flotilla est affectée à la 11th Air Fleet (en). Le , elle a été affectée à la Southern Expeditionary Fleet (en) (Southwest Area Fleet). Le , le Kamoi est gravement endommagé lors d'une attaque par le sous-marin USS Bowfin, au large de Makassar. Au cours des réparations qui eurent lieu à Singapour, ses installations aéronautiques ont été enlevés et il fut reclassifié en pétrolier le . Les réparations ont été achevées le 29 août. Le 24 septembre, il est légèrement endommagé par les avions de la Task Force 38 dans la baie de Coron. Trois jours plus tard, il subit de lourds dégâts lors d'une attaque menée par un sous-marin de la Marine américaine à l'extérieur de la baie de Manille. À une date inconnue, il est réparé à l'Arsenal naval de Yokosuka. Les réparations ont été achevées le 31 décembre, date à laquelle il rejoint le convoi Hi-87 de Moji à Singapour. Le , il est de nouveau gravement endommagé lors d'un raid aérien à Hong Kong. Le , il est de nouveau endommagé par un raid aérien et coule en eaux peu profondes. Le Kamoi est décommissionné le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]