4e flotte (Marine impériale japonaise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 4e flotte.

4e flotte
Création
Dissolution
Pays Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
Branche Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Guerres Guerre russo-japonaise
Deuxième guerre sino-japonaise
Seconde Guerre mondiale
Commandant historique Dewa Shigetō

La 4e flotte (第四艦隊, Dai-yon Kantai?) était une flotte de la Marine impériale japonaise active de 1905 à 1944 et dissoute en 1945.

Historique[modifier | modifier le code]

Guerre russo-japonaise[modifier | modifier le code]

Elle est créée le par le quartier général impérial après la bataille de Tsushima pendant la Guerre russo-japonaise, pour soutenir et couvrir le débarquement des forces japonaises à Sakhaline. La flotte est ensuite envoyé aux États-unis avec la délégation du japon pour négocier le Traité de Portsmouth. À la fin de la guerre, la flotte est dissoute le .

Incident de 1935[modifier | modifier le code]

Participant à des manœuvres de guerre durant l'année 1935, la quatrième flotte fit face à un mauvais temps. Le 26 septembre, la tempête passa au statut de typhon. La coque des destroyers Hatsuyuki et les Yugiri furent arrachés la houle tandis que celles des MyokoMogami, Taigei furent gravement endommagés. Les porte-avions légers Hōshō et Ryujo, le mouilleur de mines Itsukushima et la quasi-totalité des destroyers de la flotte furent légèrement endommagés. Cinquante-quatre membres d'équipage décédèrent dans la tempête.

Seconde guerre sino-japonaise[modifier | modifier le code]

Le , la 4e flotte est reconstituée pendant la bataille de Shanghai dans le cadre du programme de renforcement d'urgence pour la China Area Fleet (en). La nouvelle flotte basée à Tsingtao patrouille dans le golfe de Bohai et en mer de Chine orientale. Cependant, contrairement à la 5e flotte, la 4e flotte ne prendra part à aucun combat pendant cette période. Le , la 4e flotte est absorbée par la 3e flotte expéditionnaire de Chine de la China Area Fleet. Alors que la plupart des navires rejoindront la flotte combinée lors de la guerre du Pacifique un an plus tard, la plupart du personnel de la 4e flotte restera basé en Chine, affecté à la Base Force de Tsingtao pendant toute la durée de la guerre.

Guerre du Pacifique[modifier | modifier le code]

À son absorption dans la China Area Fleet, une nouvelle 4e flotte est créée pour assurer un contrôle administratif des forces navales japonaises dans les territoires insulaires japonais du Pacifique Sud (îles Carolines, îles Marshall, îles Mariannes, Palaos). Cette flotte, sous l'égide de la flotte combinée à partir du , fut nommée Force des mers du Sud. Au moment de l'attaque sur Pearl Harbor, la flotte fut basée à Truk tout en ayant une base secondaire à Kwajalein. Après les premiers succès japonais, des bases supplémentaires furent établies dans le sud des Philippines, à Guam, Wake, aux îles Gilbert, à l'est de la Nouvelle-Guinée, dans l'archipel Bismarck et dans les îles Salomon.

Après la bataille de la mer de corail, la zone couverte par la 4e flotte fut réduite à un "noyau interne" de possessions japonaises, tandis que la nouvelle 8e flotte fut choisie pour affronter les forces américaines avancées dans les îles Salomon et en Nouvelle-Guinée. Cependant, en novembre 1943, la 4e flotte et ses diverses forces de garnison furent en premières lignes lorsque les américains attaquèrent les îles Gilbert.

L'atoll Truk, alors bastion de la 4e flotte, est conquis par les américains au début de 1944, obligeant la force à se repliée sur Palaos puis Saipan en mars 1944. La flotte ne sera inactive qu'après la chute de Saipan en juillet 1944 avant d'être dissoute définitivement à la fin de la guerre.

Commandants de la 4e flotte[modifier | modifier le code]

Commandants en chef
Rang Nom Date
Amiral Dewa Shigetō 14 juin 1905 – 20 décembre 1905
Dissolution 20 décembre 1905 – 20 octobre 1937
Amiral Soemu Toyoda 20 octobre 1937 – 15 novembre 1938
Vice-amiral Masaharu Hibino 15 novembre 1938 – 15 novembre 1939
Vice-amiral Eikichi Katagiri 15 novembre 1939 – 15 novembre 1940
Amiral Shirō Takasu 15 novembre 1940 – 11 août 1941
Amiral Shigeyoshi Inoue 11 août 1941 – 26 octobre 1942
Vice-amiral Tomoshige Samejima 26 octobre 1942 – 1er avril 1943
Vice-amiral Masami Kobayashi (en) 1er avril 1943 – 19 février 1944
Vice-amiral Chūichi Hara 19 février 1944 – 2 septembre 1945
Chefs d'État-major
Rang Nom Date
Amiral Yamaya Tanin 14 juin 1905 – 20 décembre 1905
Dissolution 20 décembre 1905 – 20 octobre 1937
Vice-amiral Masami Kobayashi (en) 20 octobre 1937 – 1er septembre 1938
Vice-amiral Arata Oka 1er septembre 1938 – 15 novembre 1939
Vice-amiral Fukuji Kishi 15 novembre 1939 – 10 octobre 1941
Vice-amiral Shikazo Yano 10 octobre 1941 – 1er novembre 1942
Contre-amiral Shunsaku Nabeshima 1er novembre 1942 – 6 janvier 1944
Contre-amiral Michio Sumikawa 6 janvier 1944 – 30 mars 1944
Vice-amiral Kaoru Arima (en) 30 mars 1944 – 12 août 1944
Contre-amiral Michio Sumikawa 12 août 1944 – 2 septembre 1945

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en-GB) Andrieu D'Albas, Death of a Navy: Japanese Naval Action in World War II, Devin-Adair Pub, (ISBN 0-8159-5302-X)
  • (en-GB) Paul S. Dull, A Battle History of the Imperial Japanese Navy, 1941-1945, Annapolis, MD, US Naval Institute Press, (ISBN 0-87021-097-1)
  • (en-GB) Eric Lacroix et Linton Wells, Japanese Cruisers of the Pacific War, Annapolis, MD, US Naval Institute Press, (ISBN 0-87021-311-3)

Liens externes[modifier | modifier le code]