Classe Type D

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Classe Type D
Image illustrative de l’article Classe Type D
L'I-361 à Hikari le .
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin de transport
Histoire
Constructeurs Arsenal naval de Kure
Arsenal naval de Yokosuka
Mitsubishi Heavy Industries
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Période de
construction
1943-1945
Période de service 1944-1945
Navires construits 13
Navires prévus 18
Navires annulés 5
Navires perdus 9 + 1 (après la fin de la guerre)
Navires démolis 3

La classe I-361 (伊三百六十一型潜水艦, I-san-byaku-roku-jū-ichi-gata Sensuikan?), aussi appelé sous-marin Type-D (丁型/潜丁型潜水艦, Tei-gata/Sen-Tei-gata sensuikan?) ou type Sen'yu/Sen'yu-Dai (潜輸型/潜輸大型潜水艦, Sen'yu-gata/Sen'yu-Ōgata sensuikan?)[1] est une classe de sous-marins de 1re classe en service dans la marine impériale japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale.

Construction[modifier | modifier le code]

Après la bataille de Midway, la marine planifie immédiatement un sous-marin de transport, basé d'après le design du Deutschland. Ses tâches consistaient à transporter des troupes (110 hommes, 10 tonnes de fret et 2 péniches de débarquement) dans les zones où l'ennemi avait la supériorité aérienne. Initialement, ils n'étaient pas équipés de torpilles. Mais suite à de nombreuses demandes, les sous-marins transportaient uniquement 65 tonnes de fret dans la coque et 25 tonnes sur le pont supérieur ; tout en embarquant plusieurs torpilles pour leur propre défense.

La classe I-372 a été conçue comme sous-marin pétrolier basé sur la classe I-361. Ils n'étaient pas équipés de torpilles.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1944, leurs missions consistait à transporter des vivres du Japon continental vers des îles éloignées du Pacifique. Ils subirent de lourdes pertes en n'ayant pas eu le succès escompté. Sur les 13 sous-marins mis en service, seuls 4 ont survécu à la guerre.

Missions Kaiten[modifier | modifier le code]

Sous-marin équipé de trois Kaiten avant un départ en mission (1945).

En 1945, 7 submersibles ont été convertis en navire porteur de Kaiten et affectés aux opérations d'attaque suicide. La totalité de leurs canons furent enlevés afin de stocker cinq Kaiten sur le pont supérieur.

  • I-361
    • Assigné au groupe Todoroki (轟隊?) le , aucun succès.
  • I-363
    • Assigné au groupe Todoroki le , un navire à moteur coulé (ou endommagé) le .
    • Assigné au groupe Tamon (多聞隊?) le , aucun succès.
  • I-366
  • I-367
  • I-368
    • Assigné au groupe Chihaya (千早隊?) le , aucun succès.
  • I-370
  • I-372
    • Aucune mission.

Variantes[modifier | modifier le code]

Les sous-marins de Type D ont été divisés en quatre sous-classes:

  • Type-D/Sen'yu (丁型/潜輸(伊三百六十一型, Tei-gata/Sen'yu, classe I-361?)
  • Type-D/Sen'yu Mod. (丁型/潜輸改(伊三百七十二型, Tei-gata/Sen'yu-Kai, classe I-372?)
  • Type D Mod. (丁型改(伊三百七十三型, Tei-gata Kai, classe I-373?)
  • Type D Mod.2/Type D 2 (Type S60) (丁型改2/潜丁2型(第2968号艦型), Tei-gata Kai-2/Sen-Tei-2-gata, classe 2968e navire (Dai-2968-Gō kan-gata)?). La classe de sous-marin "2968e navire" n’a pas été construite et est restée à l'état de conception.

Classe I-361[modifier | modifier le code]

Navires de la classe
Numéro de coque Nom Constructeur Pose de la quille Lancement Mise en service Fait
5461 I-361[2] Arsenal naval de Kure Converti en porteur de Kaiten le . Coulé par des avions de l'USS Anzio à l'est d'Okinawa (22° 22′ N, 134° 09′ E) le .
5462 I-362 Mitsubishi Heavy Industries, Kobe Coulé par l'USS Fleming dans les îles Carolines (12° 08′ N, 130° 28′ E) le .
5463 I-363 Arsenal naval de Kure Converti en porteur de Kaiten le . Coulé par une mine à Miyazaki le . Renfloué puis ferraillé le .
5464 I-364 Mitsubishi Heavy Industries, Kobe Coulé par l'USS Sea Devil dans la péninsule de Bōsō (34° 30′ N, 145° 23′ E) le .
5465 I-365 Arsenal naval de Yokosuka Coulé par l'USS Scabbardfish dans la baie de Tokyo (34° 44′ N, 141° 01′ E) le .
5466 I-366 Mitsubishi Heavy Industries, Kobe Converti en porteur de Kaiten le . Retiré du service le . Coulé comme cible dans les îles Gotō le .
5467 I-367 Mitsubishi Heavy Industries, Kobe Converti en porteur de Kaiten le . Retiré du service le . Coulé comme cible dans les îles Gotō le .
5468 I-368 Arsenal naval de Yokosuka Converti en porteur de Kaiten au début de 1945. Coulé par des avions de l'USS Anzio à l'ouest d'Iwo Jima (24° 07′ N, 140° 19′ E) le .
5469 I-369 Arsenal naval de Yokosuka Converti en sous-marin pétrolier en juin 1945 ; retiré du service le . Reddition aux américain à Yokosuka, ultérieurement démoli.
5470 I-370 Mitsubishi Heavy Industries, Kobe Converti en porteur de Kaiten au début de 1945. Coulé par l'USS Finnegan au sud d'Iwo Jima (22° 45′ N, 141° 27′ E) le .
5471 I-371 Mitsubishi Heavy Industries, Kobe Coulé par l'USS Lagarto dans le détroit de Bungo (32° 40′ N, 132° 33′ E) le .

Classe I-372[modifier | modifier le code]

Numéro de projet S51B. Initialement prévu pour devenir navire de tête des sous-marins de type D modifiés (classe I-373). Cependant, par manque de temps, le sous-marin pétrolier fut conçu d'après le design de la classe I-361.

Navires de la classe
Numéro de coque Nom Constructeur Pose de la quille Lancement Mise en service Fait
2961 I-372 Arsenal naval de Yokosuka Converti en porteur de Kaiten le . Coulé par un avion d'un porte-avions de la Task Force 38 à Yokosuka le . Renfloué, remorqué en eaux profondes puis sabordé en août 1946.

Classe I-373[modifier | modifier le code]

Numéro de projet S51C. Modèle amélioré de la classe I-361. En outre, la marine prévoyait un futur design amélioré de la classe I-373[3], cependant tous les navires furent annulés.

Navires de la classe
Numéro de coque Nom Constructeur Pose de la quille Lancement Mise en service Fait
2962 I-373 Arsenal naval de Yokosuka Converti en sous-marin pétrolier en juin 1945. Coulé par l'USS Spikefish en mer de Chine orientale (29° 02′ N, 123° 53′ E) le .
2963 I-374 Arsenal naval de Yokosuka Construction stoppée le (40% achevé), ultérieurement démoli.
2964 I-375 Annulés le .
2965 - 2967

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Type Type-D/Sen'yu (I-361) Type-D/Sen'yu Mod. (I-372) Type-D Mod. (I-373)
Déplacement Surface 1 463 tonnes 1 463 tonnes 1 687 tonnes
Immersion 2 251 tonnes 2 251 tonnes 2 276 tonnes
Longueur (hors-tout) 73,50 mètres 73,50 mètres 74,00 mètres
Faisceau 8,90 mètres 8,90 mètres 8,90 mètres
Tirant d'eau 4,76 mètres 4,76 mètres 5,05 mètres
Centrale électrique et arbre 2 × Kampon Mk. 23B Model 8 diesels
2 hélices
2 × Kampon Mk. 23B Model 8 diesels
2 hélices
2 × Kampon Mk. 23B Model 8 diesels
2 hélices
Puissance Surface 1 850 chevaux-vapeur 1 850 chevaux-vapeur 1 750 chevaux-vapeur
Immersion 1 200 chevaux-vapeur 1 200 chevaux-vapeur 1 200 chevaux-vapeur
Vitesse Surface 13,0 nœuds (24 km/h) 13,0 nœuds (24 km/h) 13,0 nœuds (24 km/h)
Immersion 6,5 nœuds (12 km/h) 6,5 nœuds (12 km/h) 6,5 nœuds (12 km/h)
Rayon d'action Surface 15 000 milles marins (27 800 km) à 10 nœuds (19 km/h) 15 000 milles marins (27 800 km) à 10 nœuds (19 km/h) 5 000 milles marins (9 300 km) à 13 nœuds (24 km/h)
Immersion 120 milles marins (200 km) à 3 nœuds (6 km/h) 120 milles marins (200 km) à 3 nœuds (6 km/h) 100 milles marins (200 km) à 3 nœuds (6 km/h)
Profondeur d'essai 75 mètres 75 mètres 100 mètres
Capacité 85 tonnes de fret
100 tonnes d'essence (I-369, juin 1945)[4]
90 tonnes d'essence 110 tonnes de fret
200 tonnes d'essence (juin 1945)[4]
Équipage 55 55 55
Armement Initial • 2 × tubes lance-torpilles avant de 533 mm
• 2 × torpilles Type 95
• 1 × canon de 14 cm/40 Type 11e année[5]
• 2 × canons de 25 mm Type 96
• 1 × canon de 14 cm/40
• 2 × canons de 25 mm Type 96
• 2 × mortiers d'infanterie type 97 de 81 mm
• 7 × canons de 25 mm Type 96
Transporteur de Kaiten • 2 × tubes lance-torpilles avant de 533 mm
• 2 × torpilles Type 95
• 5 × Kaiten
• 2 × tubes lance-torpilles avant de 533 mm
• 2 × torpilles Type 95
• 5 × Kaiten
Radar • 1 × radar de recherche de surface de type 22
1 × radar d'alerte de type 13
• 1 × radar de recherche de surface de type 22
1 × radar d'alerte de type 13
• Aucune donnée

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The 潜輸大 (?) read as "Sen'yu-Dai", but the 潜輸大型 (?) read as "Sen'yu-Ō-gata" in Japanese.
  2. 伊号第361潜水艦 (I-Gō Dai-361 Sensuikan?).
  3. Project Number S60, Type D II submarine (潜丁2型, Sen Tei Ni-Gata?)
  4. a et b Senshi Sōsho Vol.88 (1975), p.272–273
  5. Campbell, John Naval Weapons of World War Two

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Erminio Bagnasco, Submarines of World War Two, Annapolis, Maryland, Naval Institute Press, (ISBN 0-87021-962-6)
  • Dorr B. Carpenter et Norman Polmar, Submarines of the Imperial Japanese Navy 1904–1945, London, Conway Maritime Press, (ISBN 0-85177-396-6)
  • Conway's All the World's Fighting Ships 1922–1946, Greenwich, UK, Conway Maritime Press, (ISBN 0-85177-146-7)
  • The Maru Special, Japanese Naval Vessels No.43 Japanese Submarines III, Ushio Shobō (Japan), September 1980, Book code 68343-43
  • Senshi Sōsho Vol.88, Naval armaments and war preparation (2), "And after the outbreak of war", Asagumo Simbun (Japan), October 1975

Liens externes[modifier | modifier le code]