Shimakaze (1942)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Shimakaze (島風)
Image illustrative de l’article Shimakaze (1942)
Type Destroyer
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Constructeur Arsenal naval de Maizuru
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Coulé le
Équipage
Équipage 267 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 129,5 m
Maître-bau 11,2 m
Tirant d'eau 4,15 m
Déplacement 2 570 tonnes
Propulsion 2 hélices
2 turbines à vapeur à impulsion Kampon
3 chaudières à tubes d'eau Kampon
Puissance 79 240 ch
Vitesse 39 nœuds (72 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 6 canons de 12,7 cm/50 Type 3 à double usage (3 x 2)
6 canons de 25 mm Type 96 (2 x 3)
2 mitrailleuses 13,2 mm (1 x 2)
15 tubes lance-torpilles de 610 mm (3 x 5)
18 grenades anti-sous-marine
En 1944
4 canons de 12,7 cm/50 Type 3 à double usage (2 x 2)
16 canons de 25 mm Type 96 (4 x 3, 2 x 2) (augmenté en juin à 28)
15 tubes lance-torpilles de 610 mm (3 x 5)
36 grenades anti-sous-marine
Rayon d'action 11 000 km (6000 mi) à 18 nœuds (33 km/h)
Localisation
Coordonnées 10° 50′ 00″ nord, 124° 35′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : Philippines

(Voir situation sur carte : Philippines)
Shimakaze (島風)
Shimakaze (島風)

Le Shimakaze (島風) (Vent d'île) était un destroyer de la Marine impériale japonaise lancé en 1942.

Conception[modifier | modifier le code]

Il est commandé en 1939 en vertu du 4e Programme de Supplément d'Armement Naval (en) (Plan de réarmement japonais). Sa quille est posée août 1941 à l'Arsenal naval de Maizuru et est mis en service le .

Le japon avait pour projet de lancer 16 autres navires identiques dans le cadre du 5e Programme de Supplément d'Armement Naval, mais il n'aboutira pas en raison d'une capacité industrielle limitée.

Il était armé de six canons à double usage de 127 mm et d'armes conventionnelles anti-aériennes et anti-sous-marines. Il était le seul destroyer japonais à être armé de 15 tubes lance-torpilles, chacun capable de tirer la redoutable torpille Long Lance de 610 mm. Ses puissantes machines à vapeur développaient 79 240 chevaux, ce qui faisait de lui l'un des destroyers les plus rapides au monde: sa vitesse était de 39 nœuds (72 km/h); lors d'essais, il atteint 40,9 nœuds (75,7 km/h).

Historique[modifier | modifier le code]

En juin 1943, le Shimakaze participe à l'évacuation des troupes japonaises de l'île Kiska vers la fin de la campagne des îles Aléoutiennes. Il participe également à la bataille de la mer des Philippines en juin 1944. En octobre 1944, le destroyer était présent à la bataille du golfe de Leyte, bien qu'il n'ait joué aucun rôle dans la bataille, excepté le sauvetage des survivants du cuirassé Musashi. Tout en servant de navire amiral de l'Escadron Destroyer 2 sous le commandement du contre-amiral Mikio Hayakawa, il est attaqué et coulé par l'Aviation américaine de la Task Force 38 le , pendant la bataille de la baie d'Ormoc (Campagne des Philippines).

Test de vitesse[modifier | modifier le code]

Le Shimakaze était alimenté par un dispositif expérimental de machines à vapeur – qui rendait toute construction d'un sister-ship pratiquement impossible – lors d'un test de vitesse le , où il passe la barre des 40 nœuds avec une puissance de 79 240 cv.

Découverte de l'épave[modifier | modifier le code]

Début janvier 2018, le navire océanographique de Paul Allen RV Petrel a identifié le destroyer Shimakaze en même temps que les destroyers Wakatsuki et Naganami attaqués lors de la bataille de la baie d'Ormoc.

Navires de la classe[modifier | modifier le code]

Navire Numéro de coque Fait
Shimakaze (島風) 125 Radié des registres le
16 destroyers
(Classe Super Shimakaze (en))
733 à 748 Annulé et converti le en:

8 destroyers de classe Yūgumo (Navire # 5041-5048)
7 destroyers de classe Super Akizuki (en) (Navire # 5077-5083)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]