Christianisme en Inde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le christianisme image illustrant l’Inde
Cet article est une ébauche concernant le christianisme et l’Inde.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (avril 2016).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

Le christianisme est, statistiquement, la troisième religion de l'Inde, avec approximativement 24 millions de fidèles, qui constituent 2,3 % de la population totale du pays. Le christianisme est une religion minoritaire en Inde.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Chrétiens de saint Thomas.

L'Église de Malabar[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Église de Malabar.

Les premières communautés chrétiennes auraient été fondées il a près de 2000 ans et auraient donné naissance à l'Église de Malabar (première Église chrétienne). Selon une ancienne et solide tradition, la première évangélisation fut l'œuvre de Thomas l'incrédule, l'un des douze apôtres du Christ. Son tombeau, non formellement indentifié, se trouve dans la basilique Saint-Thomas de Mylapore, à Chennai. En 2001, environ 24 millions de chrétiens vivent en Inde[1].

L'Église malankare Mar Thoma compterait 1 million d'adeptes.

La conversion au catholicisme[modifier | modifier le code]

L'histoire de l'Église latine catholique commence avec l'arrivée de Vasco da Gama. Une des premières églises encore debout, de style roman, se trouve à Cochin dans le Kerala. Dans l'ancienne colonie portugaise de Goa, des monastères en ruine sont encore visités.

Situation actuelle[modifier | modifier le code]

L'église catholique romaine regrouperait environ 70 % des chrétiens d'Inde, répartis en 29 archidiocèses et 128 diocèses. En 1991, l'Église catholique syro-malabare comptait 3,5 millions de membres et l'Église catholique syro-malankare, 300 000. Environ 30 % de la population de Goa serait également de confession catholique romaine. Il y avait 14 000 prêtres diocésains catholiques en 2003 ainsi que 704 hôpitaux.

Le protestantisme s'est établi au XIXe siècle. L'Église de l'Inde du Sud est la plus importante dénomination protestante dans le pays. Elle a été créée à partir des dénominations presbytérienne, réformée, congrégationiste, méthodiste et anglicane en 1947. Elle comptait environ 2 200 000 membres en 1995. La Church of North India revendiquait 1 million de membres. En Inde vivaient environ 1 300 000 luthériens, 473 000 méthodistes et 425 000 baptistes en 1995. La plus grande église pentecôtiste autochtone est la India Pentecostal Church of God.

La Véritable Jésus Église, pentecôtiste nontrinitaire fondée à Pékin est également présente en Inde.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Census of India, 2001 », Census Bureau, Government of India.,‎

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Shourie, A. (1994). Missionaries in India: Continuities, changes, dilemmas. New Delhi: ASA Publications.
  • Madhya Pradesh (India)., Goel, S. R., Niyogi, M. B., & Voice of India. (1998). Vindicated by time: The Niyogi Committee report on Christian missionary activities. New Delhi: Voice of India.
  • Panikkar, K. M. (1969). Asia and Western dominance. New York: Collier Books.
  • Goel, S. R. (1996). History of Hindu-Christian encounters, AD 304 to 1996. New Delhi: Voice of India. ISBN 81-85990-35-2

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]