Chandigarh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chandigarh
ਚੰਡੀਗੜ੍ चण्डीगढ़
Sceau
Sceau
Image illustrative de l'article Chandigarh
Administration
Pays Drapeau de l'Inde Inde
Statut Territoire
Capitale Chandigarh
Langues Panjâbî, hindî
Démographie
Population 900 635 hab. (2001)
Densité 7 900 hab./km2
. Rang Classé 29e
. % Inde 0,09 %
Géographie
Coordonnées 30° 44′ 07″ N 76° 47′ 28″ E / 30.735277777778, 76.791111111111 ()30° 44′ 07″ Nord 76° 47′ 28″ Est / 30.735277777778, 76.791111111111 ()  
Superficie 114 km2
. Rang Classé 33e
. % Inde 0,0032 %
Palais des Assemblées du Pendjab et de l'Haryana
Haute Cour de Chandigarh
La main ouverte, symbole de la ville (Le Corbusier)

Chandigarh (panjâbî : ਚੰਡੀਗੜ੍ਹ, hindî : चंडीगढ़ Caṇḍīgaṛh) est une ville nouvelle en Inde qui est la capitale de deux États : le Pendjab et l'Haryana. Cependant, la ville ne fait partie ni de l'un ni de l'autre ; Chandigarh est un territoire d'union administrée par le gouvernement fédéral, représenté localement par un Administrateur.

Le premier architecte officiel de la ville était l'Américain Albert Mayer, associé à Mathew Novicki. À la mort accidentelle de ce dernier en 1950, Albert Mayer renonce au projet. Le Pandit Jawâharlâl Nehrû, Premier ministre, fait alors appel à l'architecte franco-suisse Le Corbusier, connu pour son imagination. C'est lui, associé à Maxwell Fry, Jane B Drew et Pierre Jeanneret (cousin de Le Corbusier), qui réalise le projet pour la nouvelle capitale du Pendjab en 1951. Son équipe, composée également de jeunes architectes indiens (M.N. Sharma, U.E. Chowdhary, Aditya Prakash...) réalise le plan d'urbanisme tandis qu'il élabore lui-même les bâtiments du Capitole : le Palais de justice, le Secrétariat et le Palais des Assemblées (ainsi que les plans du palais du Gouverneur qui ne sera jamais construit). Chandigarh est aujourd'hui la plus importante concentration d'œuvres de Le Corbusier sur la planète, la seconde étant Firminy, dans la Loire, en France.

La ville possède le niveau de vie le plus élevé dans toute l'Inde avec un IDH à 0,860.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avec la partition de l'Inde en 1947, l'État du Pendjab est divisé entre le Pakistan et l'Inde. Le Pendjab indien a alors besoin d'une nouvelle capitale pour remplacer Lahore, devenue pakistanaise. Transformer une ville préexistante en capitale aurait été délicat et de gros enjeux politiques et religieux auraient pesé ; Shimla (actuelle capitale de l'Himachal) devient capitale provisoire du Pendjab. Nehru décide alors la construction d'une "ville nouvelle, symbole de la liberté de l'Inde libérée des traditions et du passé... qui soit une expression de la confiance de la Nation en son avenir."

Le nom de la ville dérive de Chandi Mandir, un temple dédié à la déesse Chandi, situé dans le district voisin de Panchkula. Le mot Chandigarh signifie littéralement "le fort de Chandi".

En 1966, le gouvernement indien créé l'État de l'Haryana qui est soustrait du Pendjab. Chandigarh en devient la capitale. Chandigarh accueille donc les administrations des deux États ainsi que celle du territoire d'Union.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est divisée en plusieurs secteurs, désignés par un numéro de 1 à 60 (Le Corbusier fit omettre le 13). Chaque secteur est un rectangle de 800 × 1200 mètres de côté.

Le Corbusier élabore un système de circulation très sophistiqué "Les 7 voies de circulation" hiérarchisant 7 niveaux de circulation dans la ville visant à fluidifier le trafic et préserver les zones d'habitation de ses nuisances. Prévue pour 500 000 habitants, la ville en compte aujourd'hui près du double et est une des rares villes indiennes où il est encore facile de circuler.

Chaque secteur est composé de zones d'habitations (bourgeoise et sociale), d'un centre commercial, de zones de travail, d'équipements sportifs, de lieux de culte et d'espaces verts. On peut notamment traverser Chandigarh du Sud au Nord en empruntant uniquement des jardins encore très bien entretenus.

Économie[modifier | modifier le code]

Le secteur 17 est au cœur du centre-ville ; c'est le centre principal de commerces, de restaurants, de hôtels et de bars.

Le secteur 35 est un autre secteur commercial.

Dans tous les autres secteurs, on retrouve des magasins répartis de façon équilibrée. Cette répartition équitable se retrouve également concernant les écoles.

Démographie[modifier | modifier le code]

Le calcul de la densité de population de Chandigarh place cette entité géographique au troisième rang mondial, derrière Macao et Monaco, avec 7 900 hab/km².

La population de Chandigarh est environ à 56 % sikh, 40 % hindoue et 4 % musulmane.

Culture[modifier | modifier le code]

Chandigarh est connue pour son taux d'alphabétisation élevé, qui atteint 97 %. Elle dispose d'un bon nombre de collèges, comme par exemple Bal Bhavan School, DAV College, certains prestigieux (Pendjab Engineering College par exemple). La ville abrite également le Government Museum and Art Gallery une école d'architecture et un remarquable institut de recherche en microbiologie (IMTECH)

Tourisme[modifier | modifier le code]

Chandigarh est connue pour :

  • l'œuvre construite par Le Corbusier (les bâtiments du Capitole et ne pas manquer ses tapisseries originales dans les 9 salles du palais de Justice et celles, monumentales (deux copies, les originales étaient détériorées) dans le hall des assemblées et à l'intérieur de l'assemblée de l'Haryana.
  • son Jardin de pierres, le Rock Garden, construit par Padam Shri Nek Chand à partir d'objets de récupération.
  • Le Jardin des roses dans le secteur 16.
  • Le lac Sukhna dans le secteur 1.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :