Lakshadweep

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Îles Laquedives.

Lakshadweep
Blason de Lakshadweep
Emblème
Lakshadweep
Localisation du territoire en Inde.
Administration
Pays Drapeau de l'Inde Inde
Capitale Kavaratti
Création
Langue officielle Malayalam
Administrateur H. Rajesh Prasad
Démographie
Population 64 473 hab. (2011[1])
Densité 2 015 hab./km2
Rang 35e
Géographie
Superficie 32 km2
Rang 34e

Le Lakshadweep est un territoire de l'Inde. Situé dans les mers d'Arabie et des Laquedives, il est composé des îles Laquedives, Amindivi et de Minicoy. Constitué en 1956, le territoire prend son nom actuel en 1973. Le nom de l'archipel signifie littéralement « 100 000 îles » (de laksha ou lakh : cent mille et dweep : îles). La forme anglicisée de Laccadives est à rapprocher de Maldives, en sanskrit Maladweepa.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte du territoire de Lakshadweep.

Le territoire se trouve entre 8º et 12º 13" de latitude nord et 71º et 74º de longitude est. Il est composé de 27 îles dont 10 – Kavaratti, Agatti, Amini, Kadmat, Kiltan, Chetlat, Bitra, Andrott, Kalpeni et Minicoy – sont habitées. Kavaratti, la capitale, est située à 322 km de la ville d'Ettikulam au Kerala et à 350 km de Kozhikode, dans ce même État. Quant à Minicoy, 382 kilomètres la séparent d'Alappuzha, sur la côte indienne. Les eaux territoriales du Lakshadweep s'étendent sur 20 000 km2.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population du territoire du Lakshadweep était de 64 473 habitants en 2011[1].

Sur la plupart des îles, les habitants parlent un dialecte issu du Malayalam parlé sur le littoral de l'État du Kerala et descendraient, selon la légende locale, de commerçants naufragés sur ces îles durant une tempête particulièrement violente. Cependant, les habitants de Minicoy, l'atoll le plus méridional, parlent le mahi, un dialecte du divehi, la langue des Maldives. Ils s'appellent eux-mêmes les « Div-i » ou les « Aminidivi ».

Avant le XVe siècle, ils étaient majoritairement animistes et hindouistes, avec une minorité bouddhiste, mais, pour échapper à la traite arabe à laquelle leur insularité les rendait très vulnérables, ils sont devenus musulmans et, depuis le règne de Tipû Sâhib, ils le sont presque tous.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Lakshadweep Population Census data 2011 », Gouvernement de l'Inde (consulté le 15 août 2013)