Religion dharmique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La famille des religions dharmiques (appelées aussi religions indiennes ; Indic religions en anglais[1]) regroupe les religions nées dans le sous-continent Indien, à savoir l'hindouisme, le bouddhisme, le jaïnisme et le sikhisme, ainsi que d'autres courants religieux qui en ont émergé[2]. Les religions dharmiques sont une des trois plus grandes familles de religions dans le monde, les deux autres étant les religions abrahamiques et les religions taoïques. La théologie et philosophie des religions dharmiques est centrée sur le concept du dharma, terme sanskrit portant le sens de loi, prescription, devoir, et plus particulièrement dans le sens spirituel de loi naturelle et de réalité.

Le symboles de chacune des religions dharmiques. De gauche à droite et de haut en bas : hindouisme, sikhisme, jaïnisme et bouddhisme.

Les religions dharmiques sont surtout influentes dans le sous-continent Indien, l'Asie de l'Est et l'Asie du Sud-Est ; elles sont beaucoup moins présentes en dehors de ces régions. Elles sont également très fortement interconnectées.

Hindouisme[modifier | modifier le code]

Bouddhisme[modifier | modifier le code]

Sikhisme[modifier | modifier le code]

Jaïnisme[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. André Padoux, « Geoffrey Samuel, The Origins of Yoga and Tantra. Indic Religions to the Thirteenth Century. Cambridge, Cambridge University Press, 2008, x + 422 p. », Archives de sciences sociales des religions, no 144,‎ , p. 163–274 (ISSN 0335-5985, lire en ligne, consulté le )
  2. (en) Micah Issitt et Carlyn Main, Hidden Religion: The Greatest Mysteries and Symbols of the World's Religious Beliefs: The Greatest Mysteries and Symbols of the World’s Religious Beliefs, ABC-CLIO, (ISBN 978-1-61069-478-0, lire en ligne), p. 143.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]