Christianisme en Somalie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le christianisme en Somalie est très marginal. La majorité des chrétiens de Somalie sont des fidèles de l’Église éthiopienne orthodoxe, et une centaine de catholiques vivent dans le diocèse de Mogadiscio. Quelques membres de l'Église anglicane, de la Somalia Believers Fellowship, de la Somalia Mennonite Mission et des Adventistes du Septième Jour sont aussi présents en Somalie[1]. Les Adventistes du Septième Jour de Somalie appartiennent au East-Central Africa Division of Seventh-day Adventists.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le pays a connu un épisode d’évangélisation, à la fin du XIXe siècle, sous l’impulsion d’une mission catholique française et d’une mission luthérienne suédoise. Cette implantation a été contestée au début du XXe siècle par le mouvement de Sheik Sayid Mohammed.

En Somalia, des établissements religieux accompagnaient l'occupation italienne. Après l'indépendance, le gouvernement militaire de Mahamed Siyaad Barre, arrivé au pouvoir en 1969, a confisqué les écoles et hôpitaux des missions. Dans les années 2010, les membres d'Al-Shabbaab appellent au meurtre de tous les chrétiens[2].

Situation actuelle[modifier | modifier le code]

Sheikh Nur Barud, un des dirigeants du mouvement islamique Kulanka Culimada, a déclaré que tous les chrétiens somaliens devraient être tués[3]. Par ailleurs, les lieux de culte chrétiens sont proscrits en Somalie et les chrétiens somaliens méprisés. Entre 1996 et 2006, plus de 500 chrétiens somalis ont été tués et des tombes chrétiennes ont été vandalisées[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]