Bob Wilson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robert Wilson et Wilson.
Bob Wilson
2014-01-19 Luebeck Wachter Wilson (cropped - Robert Wilson).jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (77 ans)
WacoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Représenté par
Paula Cooper Gallery (en), Albert Baronian Gallery (d), Electronic Arts Intermix (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinctions
Violetta se meurt, La traviata, mise en scène par Robert Wilson, Linz 2015

Robert Wilson, né le [1] à Waco au Texas, est un metteur en scène et plasticien américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au Texas, où il a grandi[2] et à Brooklyn, Robert Wilson partage son temps entre Paris et l'Arizona pour suivre un double enseignement de peintre et architecte d'intérieur.

Installé à New York à partir de 1962, notamment pour fuir son père qui se montre hostile à son homosexualité, il y suit des cours au Pratt Institute[2]. Il rencontre en 1966 Andy de Groat au Bleecker Street Cinema dans Greenwich Village où ce dernier travaille à mi-temps pour payer ses études de peinture[3]. Cette rencontre majeure, tant sur le plan personnel – il partagera sa vie de nombreuses années avec Andy de Groat –, que professionnel, pousse les deux artistes à créer des spectacles théâtraux et dansés ; Wilson s'occupant de la partie théâtrale et de Groat de la danse et des chorégraphies[3]. Ensemble, ils créent leurs premiers spectacles à New York : The King of Spain, The Life and Times of Sigmund Freud mais le véritable premier grand succès et la consécration internationale vient en 1971, au festival de Nancy, avec Le Regard du sourd[3].

Bob Wilson, qui a fondé la Byrd Hoffman School of Byrds en 1965[4], collabore notamment avec Philip Glass pour Einstein on the Beach, Satyagraha et Akhnaten. Il fait de nombreuses mises en scène dans les opéras les plus prestigieux tel que le Metropolitan Opera, la Scala, l'Opéra Bastille. Il signe généralement lui-même les décors et les lumières de ses spectacles. Encensé par Aragon, qui le revendique en 1970 comme son héritier « surréaliste »[4],[3], il collabore avec William S. Burroughs et Tom Waits pour donner naissance à la pièce Black Rider, entre autres.

Il réside actuellement au Watermill Center de Long Island.

Principales mises en scène[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Barney Hoskyns, Tom Waits, une Biographie : Swordfishtrombones et chiens mouillés, Rivages, , 456 p. (ISBN 978-2743624675)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]