Dorothy Gish

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dorothy Gish
Description de cette image, également commentée ci-après
En 1954 (photo promotionnelle)
Nom de naissance Dorothy Elizabeth Gish
Naissance
Dayton
Ohio, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 70 ans)
Rapallo
Ligurie, Italie
Profession Actrice
Films notables Les Deux Orphelines (1921)
Romola (1924)
Quadrille d'amour (1946)
Le Cardinal (1963)

Dorothy Gish est une actrice américaine, née Dorothy Elizabeth Gish le à Dayton (Ohio)[1], morte d'une pneumonie le à Rapallo (Ligurie, Italie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Photographiée en 1932 par Carl van Vechten
Peppy Polly (1919)
Boots (1919)
Lillian et Dorothy Gish (à d.) dans Les Deux Orphelines (1921, photo promotionnelle d'Alfred Cheney Johnston.

En 1912, Dorothy Gish[2] et sa sœur aînée, Lillian Gish[3],[4], sont présentées par leur amie d'enfance, Mary Pickford, au réalisateur D. W. Griffith. Commence avec lui une collaboration, dès cette année 1912. Durant la période du cinéma muet, Dorothy Gish tourne de nombreux films, notamment avec sa sœur (ex. : Les Deux Orphelines de Griffith en 1921), jusqu'à un dernier film muet en 1927. Elle met alors quasiment un terme à sa carrière au cinéma (américain et britannique), hormis un premier film parlant en 1930 (Wolves, avec Charles Laughton), et seulement quatre autres ensuite (l'ultime en 1963 étant Le Cardinal d'Otto Preminger).

Il est vrai que Dorothy Gish se consacre beaucoup au théâtre. En particulier, elle joue dans dix-huit pièces produites à Broadway, la première fois en 1928 (Young Love, mise en scène par George Cukor), la dernière fois en 1950.

Elle apparaît également à la télévision dans quelques séries, entre 1951 et 1960.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Dorothy Gish fut mariée à l'acteur James Rennie, de 1920 à 1935, année de leur divorce[5].

Dorothy Gish repose au cimetière de la St. Bartholomew's Episcopal Church (Manhattan) (en)[6].

Prix, distinctions et héritage[modifier | modifier le code]

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

(au cinéma)

Théâtre à Broadway (intégrale)[modifier | modifier le code]

(pièces)

Dédicace[modifier | modifier le code]

Le film de François Truffaut, La Nuit américaine (1973), hommage au cinéma, est spécialement dédié à Dorothy Gish et sa sœur Lillian.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Certaines sources (dont l'IMDb ci-dessus) mentionnent Massillon (Ohio) comme lieu de naissance.
  2. (en) « Dorothy Gish | American actress », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 13 mars 2020)
  3. (en-US) « Gish, Dorothy (1898–1968) and Lillian (1893–1993) | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 11 mai 2020)
  4. (en-US) « Massillon History: Lillian Gish », sur Massillon Museum (consulté le 11 mai 2020)
  5. (en-US) « Dorothy Gish », sur www.nndb.com (consulté le 11 mai 2020)
  6. (en-US) « Dorothy Gish (1898-1968) - Mémorial Find a Grave », sur fr.findagrave.com (consulté le 11 mai 2020)
  7. (en-US) « Dorothy Gish », sur Hollywood Walk of Fame, (consulté le 11 mai 2020)
  8. (en) « Dorothy Gish », sur latimes.com (consulté le 11 mai 2020)
  9. (en-US) « The Prize | The Dorothy & Lillian Gish Prize » (consulté le 11 mai 2020)
  10. (en-GB) Brian Baxter, « Obituary: Ingmar Bergman », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 11 mai 2020)
  11. (en-US) « Robert Wilson », sur The American Theatre Wing (consulté le 11 mai 2020)
  12. (en-US) Greil Marcus et Greil Marcus, « Bob Dylan: He Has Raised the Stakes of Life All Around Himself », sur Rolling Stone, (consulté le 11 mai 2020)
  13. (en-US) Paz Rodríguez Zaninovic et Chile Today, « Isabel Allende, winner of the National Book Foundation´s Medal », sur Chile Today, (consulté le 11 mai 2020)
  14. (en-US) « Ornette Coleman », sur NEA, (consulté le 11 mai 2020)
  15. (en-US) « Peter Sellars », sur Polar Music Prize (consulté le 11 mai 2020)
  16. (en-US) « Arup Barua, Stress, 2012 », sur Guggenheim, (consulté le 11 mai 2020)
  17. (en) « Laurie Anderson | Experimental Media and Performing Arts Center (EMPAC) », sur empac.rpi.edu (consulté le 11 mai 2020)
  18. (en) « Robert Redford to receive Gish Prize », sur UPI (consulté le 11 mai 2020)
  19. (en-US) « Pete Seeger Taught Me We Only Move Forward When We All Pull Together: A Centennial Birthday Tribute », sur Billboard, (consulté le 11 mai 2020)
  20. (en-US) September 24 et 2010 Media contact: Deborah Baum 401-863-2476, « Chinua Achebe to receive 2010 Gish Prize », sur news.brown.edu (consulté le 11 mai 2020)
  21. (en) « Vue sur les marches - Trisha Brown » (consulté le 11 mai 2020)
  22. (en-US) « Anna Deavere Smith wins $300,000 Dorothy and Lillian Gish Prize », sur Los Angeles Times, (consulté le 11 mai 2020)
  23. (en-US) « Tisch Film Professor Spike Lee Receives Gish Prize », sur New York University
  24. (en-US) « Maya Lin Wins $300,000 Gish Prize », sur artnet News, (consulté le 11 mai 2020)
  25. (en-US) Reggie Ugwu, « Meredith Monk Wins the Gish Prize », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 11 mai 2020)
  26. (en-US) « Gustavo Dudamel to receive Dorothy and Lillian Gish Prize for his work in the arts », sur Los Angeles Times, (consulté le 11 mai 2020)
  27. (en-US) Gabe Cohn, « Walter Hood Wins the Gish Prize », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 11 mai 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :