Rufus Wainwright

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un chanteur image illustrant canadien
Cet article est une ébauche concernant un chanteur canadien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wainwright.
Rufus Wainwright
Description de cette image, également commentée ci-après

Rufus Wainwright en 2010

Informations générales
Naissance (43 ans)
Rhinebeck, État de New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Chanteur, musicien
Genre musical Pop, piano rock
Instruments Piano, guitare
Années actives Depuis 1993
Labels Geffen Records
DreamWorks Records
Influences Freddie Mercury
Sœurs McGarrigle
Burt Bacharach [1]
Site officiel www.rufuswainwright.com
Rufus Wainwright

Rufus Wainwright, né le à Rhinebeck (New York), est un auteur-compositeur-interprète canado-américain qui chante en anglais et en français, ayant habité presque toute son enfance à Montréal, où il a d'ailleurs toujours une résidence[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses parents sont les chanteurs de musique folk Loudon Wainwright III et Kate McGarrigle. Sa sœur Martha Wainwright est également chanteuse et musicienne. Il commence à jouer du piano à l'âge de 6 ans et fait des tournées avec sa famille dès l'âge de 13 ans. Déjà à cet âge, il compose la chanson du film canadien Les Aventuriers du timbre perdu, intitulée I’m a-runnin’[3]. Il joue d'ailleurs dans ce film son propre rôle.

À l'été 2009, à Manchester, se joue pour cinq soirs le premier opéra écrit et composé par Rufus Wainwright, "Prima donna"[4]. Le spectacle devait commencer une tournée au Canada à l'été 2010. Un spectacle visuel et musical adapté de cet opéra, Prima Donna: A Symphonic Visual Concert, est joué en 2015.

Il revendique très tôt son homosexualité[5]. Il a eu une fille en 2011, en coparentalité, avec Lorca Cohen, la fille de Leonard Cohen. Le compagnon de Rufus Wainwright, Jörn Weisbrodt (ils se sont mariés en août 2012[6]), est le « père-adjoint » (Deputy dad).

La même année, il reprend le classique de Serge Gainsbourg, Je suis venu te dire que je m'en vais, pour le premier album de Lulu Gainsbourg.

Discographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Anecdote[modifier | modifier le code]

Rufus Wainwright est un descendant direct de Pieter Stuyvesant[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « allmusic.com - Rufus Wainwright »
  2. Geneviève Lamothe, « Un moment unique avec Rufus Wainwright », Le Journal des Pays-d'en-Haut La Vallée,‎ (lire en ligne)
  3. [vidéo] Rufus Wainwright - I'm a-runnin' sur YouTube
  4. http://www.lintermede.com/prima-donna-par-rufus-wainwright.php
  5. « The Wainwright Stuff - Metro Weekly », sur www.metroweekly.com (consulté le 16 novembre 2016)
  6. PageSix com Staff, « Vows, then clams », sur Page Six,‎ (consulté le 16 novembre 2016)
  7. Allmusic

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :