Université Brandeis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université Brandeis
Devise אמת
Emet, « Vérité » en hébreu
Nom original Brandeis University
Informations
Fondation 1948
Type Université privée
Dotation 467,8 millions de $
Localisation
Coordonnées 42° 21′ 56″ N 71° 15′ 35″ O / 42.36566, -71.25974 ()42° 21′ 56″ Nord 71° 15′ 35″ Ouest / 42.36566, -71.25974 ()  
Ville Waltham (Massachusetts)
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction
Président Frederick M. Lawrence
Chiffres clés
Enseignants 326 à plein temps
139 à mi-temps
Undergraduates 3 158
Postgraduates 1 872
Divers
Mascotte Ollie le Hibou
Site web www.brandeis.edu/

Géolocalisation sur la carte : Massachusetts

(Voir situation sur carte : Massachusetts)
Université Brandeis

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Université Brandeis
Carl J Shapiro Science Center, Brandeis University, Waltham MA.jpg

L'université Brandeis (en anglais : Brandeis University) est une université privée américaine située à Waltham dans le Massachusetts, à 16 km à l'ouest de Boston.

Fondée en 1948 sur le site de l'ancienne « Middlesex University », elle tient son nom de l'ancien juge à la Cour suprême des États-Unis, Louis Dembitz Brandeis (auteur en particulier du fameux « There is no general federal common law »). Notons qu'elle a failli s'appeler université Albert Einstein, mais le célèbre physicien a décliné l'offre.

Brandeis est la première université financée par la communauté juive aux États-Unis. Bien que multiconfessionnelle, elle compte dès ses débuts une forte proportion d'étudiants et d'enseignants juifs (80 % au cours des années 1950), et c'est toujours le cas aujourd'hui (50 % environ).

Depuis sa création, l'université est un foyer de contestation et de militantisme, autant de la part des étudiants que de la part des enseignants.

Bien que petite par la taille, Brandeis est aujourd'hui l'une des universités les mieux cotées aux États-Unis, et l'un des centres de recherche les plus renommés. De plus, dans la même enceinte se trouve The Heller School, fondée en 1959, et remarquable pour son programme en politique sociale ainsi qu'en développement international[réf. nécessaire].

Description générale[modifier | modifier le code]

À partir de l'année 2005, l'université compte environ 3 158 undergraduate élèves, 1 872 graduate élèves et 460 enseignants.

Les différentes écoles de l'université comprennent :

  • La faculté des arts et des sciences (niveau undergraduate et graduate) ;
  • The Heller School pour la politique sociale et le management ;
  • l'École de business international de Brandeis (International Business School).

La faculté des arts et des sciences comprend 24 départements ainsi que 22 programmes interdépartementaux, qui offrent un choix de 38 matières majeures (spécialisations) et 42 matières mineures.

Les fraternités sont officiellement interdites par l'université, car elles sont contraires à l'étiquette centrale de l'Université, qui est que les organisations d'élèves soient ouvertes à tous les élèves, et que leurs membres soient déterminés par leurs compétences ainsi que par leurs intérêts. Les sociétés secrètes et exclusives ne sont pas en cohérence avec les principes sociaux auxquels l'université a adhéré.

Concernant l'ambiance générale, Brandeis a la réputation d'être une université de « bosseurs ». Woody Allen dit un jour que 90 % des filles juives étaient belles, les 10 % restants étant à Brandeis[réf. nécessaire].

Accords internationaux[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, l'université entretient des accords avec différentes écoles ou universités françaises : Dauphine, l'ESSEC, l'ESC Rouen et Euromed Marseille École de Management.

Professeurs et étudiants célèbres[modifier | modifier le code]

Professeurs[modifier | modifier le code]

On peut mentionner plusieurs célébrités parmi le corps professoral des premières années, notamment Herbert Marcuse (auteur de L'Homme unidimensionnel), Lewis Coser, Irene Pepperberg et Abraham Maslow. Parmi les professeurs, Cyrus Gordon enseigna l'histoire des civilisations anciennes de la Mésopotamie, et Serge Doubrovsky la littérature française.

Étudiants[modifier | modifier le code]

Parmi les étudiants, on trouve notamment Sidney Blumenthal (futur conseiller du président Bill Clinton), ou encore, Abbie Hoffman (l'une des figures de la contestation étudiante dans les années 1960). Dans un tout autre registre, l'acteur américain Steven Culp (qui incarne Robert Kennedy dans le film Thirteen Days) ou encore les créateurs de Friends, Marta Kauffman et David Crane. L'un des bars du campus a d'ailleurs inspiré le Central Perk bien connu de la série.

Leslie Lamport, lauréat du prix Turing 2013 (le "prix Nobel de l'informatique")[1], a obtenu son PhD dans cette université[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prix Turing 2013
  2. (en) Leslie Lamport sur le site du Mathematics Genealogy Project

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :