Emmanuelle Haïm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Emmanuelle Haïm, née le [1],[2],[3] à Paris, est une claveciniste et chef d'orchestre française. Spécialiste de la musique baroque, elle a créé en 2000 et dirige l’ensemble Le Concert d'Astrée. En parallèle, elle développe une carrière de chef invité auprès des plus prestigieux orchestres modernes : New York Philharmonic, Los Angeles Philharmonic, Berliner Philharmoniker, Wiener Staatsoper, etc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une formation de pianiste, avec Yvonne Lefébure et d’organiste, elle étudie l'écriture musicale et l'harmonie avec Jean-Claude Raynaud[4], et le clavecin auprès de Kenneth Gilbert et de William Christie dont elle devient l'assistante aux Arts florissants ; elle obtient cinq premiers prix au Conservatoire national supérieur de musique de Paris.

Sa passion pour l’expression vocale la pousse à se consacrer à la direction du chant au Centre de musique baroque de Versailles. Elle enseigne au Conservatoire national supérieur de musique de Paris de 1990 à 2002, où elle donne des cours d’écriture, de musique vocale et de répertoire baroque. Elle travaille également auprès de William Christie, Daniel Harding et Claudio Abbado, tout en accompagnant en récital plusieurs chanteuses : Cecilia Bartoli, Patricia Petibon, Sandrine Piau, etc. Mais c'est avec Simon Rattle qu'elle décide définitivement de devenir cheffe d'orchestre.

On la retrouve ainsi à la direction des plus prestigieuses scènes internationales en tant que cheffe invitée pour diriger des formations de renom. En 2001, elle connaît un succès retentissant au Glyndebourne Touring Opera, avec Rodelinda puis Theodora de Haendel en 2003. Elle est la première femme à diriger la compagnie du Chicago Lyric Opera dans Giulio Cesare in Egitto, en 2007. En mars 2008, Emmanuelle Haïm est pour la première fois à la tête de l’Orchestre philharmonique de Berlin et est invitée à s’y produire. Artiste fidèle du Glyndebourne Festival Opera, elle y présente à l’été 2008, L'incoronazione di Poppea de Claudio Monteverdi. Par ailleurs, elle dirige régulièrement l'Orchestra of the Age of Enlightenment, l'Orchestre symphonique de Birmingham (CBSO), le Scottish Chamber Orchestra, le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin ainsi que le Hessischer Rundfunk Orchestra de Francfort.

En 2000, Emmanuelle Haïm fonde son propre ensemble de musique baroque, Le Concert d'Astrée, et rencontre vite le succès, tant en France qu’à l’étranger. L’orchestre se produit aussi bien dans Rameau ou Lully que dans Monteverdi, Purcell, Haendel ou encore Mozart. De Paris à New York et dans de nombreux festivals en France et à l’étranger — Londres, Berlin, Salzbourg, Amsterdam —, Le Concert d’Astrée enchaîne les représentations. Ce succès est couronné en 2003 par une Victoire de la musique classique récompensant le meilleur ensemble de l’année. En 2004, l’orchestre s’installe en résidence à l’opéra de Lille. Emmanuelle Haïm et Le Concert d’Astrée y donnent les représentations scéniques de Tamerlano de Haendel, puis L'Orfeo de Monteverdi.

En 2005, pour poursuivre son projet avec Le Concert d’Astrée, elle crée le chœur du Concert d’Astrée qui se joint à l’orchestre sur de nombreux projets. Lors des productions lyriques scéniques, Emmanuelle Haïm et Le Concert d’Astrée collaborent avec de grands noms de la mise en scène comme Jean-François Sivadier, Jean-Louis Martinoty, Bob Wilson, Robert Carsen, David McVicar, Giorgio Barberio Corsetti, Sandrine Anglade. Parmi les versions scéniques dirigées par Emmanuelle Haïm, citons le Couronnement de Poppée, Thésée de Lully, Hippolyte et Aricie de Rameau, Giulio Cesare de Händel, Orfeo de Monteverdi, Les Noces de Figaro de Mozart, The Fairy Queen de Purcell…

En 2001, Le Concert d’Astrée signe un contrat d’exclusivité avec le label Virgin Classics. Les enregistrements sont abondamment récompensés par la critique : en France, par les Victoires de la musique classique (Lamenti, meilleur enregistrement en 2009, Carestini, The Story of a Castrato, meilleur enregistrement en 2008) comme à l’étranger. L’enregistrement de référence Dido and Aeneas reçoit, en 2003, le célèbre Echo Deutscher Musikpreis (Allemagne).

En 2010, Emmanuelle Haïm dirige notamment Philippe Jaroussky et Sandrine Piau lors de deux exceptionnelles soirées de gala consacrées à Haendel au théâtre des Champs-Élysées. Elle s'y rend de nouveau en novembre 2010 pour interpréter Orlando de Haendel.

En 2011, elle dirige son orchestre dans une autre œuvre de Haendel, Giulio Cesare in Egitto, dans une mise en scène de Laurent Pelly, à l’Opéra Garnier, avec Natalie Dessay ou Jane Archibald dans le rôle de Cleopatra.

En 2012, elle dirige Le Concert d'Astrée dans Médée de Marc-Antoine Charpentier au théâtre des Champs-Élysées.

Pour la saison 2013-2014, elle dirige La finta giardiniera de Mozart dans une mise en scène de David Lescot. Lors de la saison 2014-2015, dans une mise en scène de Barrie Kosky, elle dirige[5] Castor et Pollux de Jean-Philippe Rameau. En 2015-2016, elle présente[5] Mithridate de Mozart dans une mise en scène de Clément Hervieu-Léger avec Patricia Petibon, Sabine Devieilhe, Michael Spyres, Cyrille Dubois.

En 2016 est créé[5] au festival d'Aix-en-Provence, dans une mise en scène de Krzysztof Warlikowski, Il Trionfo del Tempo e del Disinganno de Händel, avec Sabine Devieilhe, Franco Fagioli, Michael Spyres.

En 2017, à l'opéra de Lille, elle présente[5] Cosi Fan Tutte dans une mise en scène de Christophe Honoré.

La saison 2018-2019 voit la création[5] à Lille dans une mise en scène de Jean Bellorini de Rodelinda (Haendel) et de Les Boréades (Rameau) dans une mise en scène de Barrie Kosky à Dijon.

En octobre 2019, elle présente[5] le semi-opéra The Indian Queen de Henry Purcell dans une mise en scène de Guy Cassiers.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Victoires de la musique classique 2009 avec le Concert d'Astrée : Lamenti, meilleur enregistrement
  • Victoires de la musique classique 2008 avec le Concert d'Astrée : Carestini, The Story of a Castrato, meilleur enregistrement
  • Victoires de la musique classique 2003 avec le Concert d’Astrée : meilleur ensemble de l'année
  • Echo Deutscher Musikpreis (Allemagne) 2003 avec le Concert d’Astrée pour Dido and Aeneas

Honneurs[modifier | modifier le code]

  • Honorary Membership de la Royal Academy of Music d'Angleterre

Décorations[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

CD[modifier | modifier le code]

  • Haendel : Italian Cantatas. avec Sabine Devieilhe et Lea Desandre. Erato Warner-Classics, novembre 2018.
  • Haendel : Le Messie. Avec Lucy Crowe, Andrew Staples, Tim Mead, Christopher Purves, Le Concert d'Astrée. Erato, 2014
  • Une fête Baroque !. Enregistrement live du concert du 19 décembre 2011 au Théâtre des Champs-Élysées à Paris. Avec Philippe Jaroussky,Natalie Dessay, Patricia Petibon, Rolando Villazón, Karine Deshayes, Anne Sofie von Otter, Sandrine Piau, Ann Hallenberg, Sara Mingardo, Marijana Mijanovic, Topi Lethipuu, Magali Léger, Salomé Haller, Aurélia Legay, Pascal Bertin, Sonia Yoncheva, Renata Pokupic, Lorenzo Regazzo, Delphine Haidan, Jaël Azzaretti, Laura Claycomb, Christopher Purves, Françoise Masset, Le Concert d'Astrée. Virgin Classics, 2012.
  • Haendel : Cleopatra, airs de Jules César. Avec Natalie Dessay, Le Concert d'Astrée. Virgin Classics, 2011
  • Caldara. Avec Philippe Jaroussky, Concerto Köln. Virgin Classics, 2010
  • Haendel : La Résurrection. Avec Camilla Tilling, Kate Royal, Sonia Prina, Toby Spence, Luca Pisaroni, Le Concert d'Astrée. Virgin Classics, 2009
  • Lamenti. Avec Rolando Villazón, Philippe Jaroussky,Natalie Dessay, Véronique Gens, Christopher Purves, Joyce DiDonato, Topi Lehtipuu, Patrizia Ciofi, Laurent Naouri, Marie-Nicole Lemieux, Le Concert d'Astrée. Virgin Classics, 2008
  • Bach : Cantates BWV 51, 82a,199. Avec Natalie Dessay, Le Concert d'Astrée. Virgin Classics, 2008
  • Carestini, The Story of a Castrato. Avec Philippe Jaroussky, Le Concert d'Astrée. Virgin Classics, 2007
  • Haendel : Il trionfo del Tempo e del Disinganno. Avec Natalie Dessay, Ann Hallenberg, Sonia Prina, Pavol Breslik, Le Concert d'Astrée. Virgin Classics, 2007
  • Bach : Magnificat, Haendel : Dixit Dominus. Avec Natalie Dessay, Karine Deshayes, Philippe Jaroussky, Toby Spence, Laurent Naouri, Le Concert d'Astrée. Virgin Classics, 2007
  • Monteverdi : Il combattimento di Tancredi e Clorinda. Avec Rolando Villazón, Patrizia Ciofi, Topi Lehtipuu, Le Concert d'Astrée. Virgin Classics 2006
  • Haendel : Delirio. Avec Natalie Dessay, Le Concert d'Astrée. Virgin Classics, 2005
  • Monteverdi : L'Orfeo. Avec Ian Bostridge, Patrizia Ciofi, Alice Coote, Natalie Dessay, Véronique Gens, European Voices, Le Concert d'Astrée. Virgin Classics, 2004
  • Haendel : Aci, Galatea e Polifemo. Avec Sandrine Piau, Sara Mingardo, Laurent Naouri, Le Concert d'Astrée. Virgin Classics, 2004
  • Purcell : Didon et Enée. Avec Susan Graham, Ian Bostridge, Camilla Tilling, Felicity Palmer, David Daniels, Le Concert d'Astrée. Virgin Classics, 2003
  • Haendel : Duos arcadiens. Avec Natalie Dessay, Véronique Gens, Patricia Petibon, Claycomb, Lascarro, Sara Mingardo, Marijana Mijanović, Panzarella, Asawa, Paul Agnew, Le Concert d'Astrée. Virgin Classics, 2002

DVD[modifier | modifier le code]

  • Georg Friedrich Haendel : Rodelinda. Avec Jeanine de Bique, Tim Mead, Benjamin Hulett, Avery Amereau, Jakub Jozef Orlinski, Andrea Mastroni. Le Concert d'Astrée. Mise en scène : Jean Bellorini. Opéra de Lille. Erato, 2019.
  • Georg Friedrich Haendel : Il trionfo del tiempo e del Disinganno. Avec Sabine Devieilhe, Franco Fagioli, Michael Spyres, Sara Mingardo, Le Concert d'Astrée. Mise en scène : Krzysztof Warlikowski. Erato, 2017
  • Monteverdi : Il ritorno d'Ulisse in patria. Avec Rolando Villazón, Magdalena Kožená, Katherine Watson, Kresimir Spicer. Production du Théâtre des Champs-Élysées. Erato, 2017
  • Monteverdi : Le couronnement de Poppée. Avec Sonya Yoncheva, Max Emanuel Cencic, Ann Hallenberg, Tim Mead, Amel Brahim-Djelloul, Le Concert d'Astrée. Lille, mise en scène Jean-François Sivadier. Erato, 2013
  • Georg Friedrich Haendel : Giulio Cesare. Avec Natalie Dessay, Lawrence Zazzo, Isabel Leonard, Varduhi Abrahamyan, Christophe Dumaux, Nathan Berg, Dominique Visse, Aimery Lefèvre, Le Concert d'Astrée. Palais Garnier, Paris, 2011, mise en scène de Laurent Pelly. Virgin Classics, 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bibliothèque nationale de France », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le ).
  2. « Identifiants et référentiels pour l'enseignement supérieur et la recherche », sur idref.fr, (consulté le ).
  3. (en) « The librairy of Congress », sur id.loc.gov, (consulté le ).
  4. « Une ambition baroque », sur Les Échos, (consulté le ).
  5. a b c d e et f Emmanuelle Haïm et Le Concert d'Astrée.
  6. Décret du 2 mai 2017 portant promotion et nomination

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Presse[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]