Club sportif Sedan Ardennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
CS Sedan Ardennes
Logo du CS Sedan Ardennes
Généralités
Nom complet Club Sportif Sedan Ardennes
Surnoms Les Sangliers, les Verts et Rouges
Noms précédents UA Sedan Torcy (1919-1966)
RC Paris Sedan (1966-1970)
Fondation 1919
Statut professionnel 1953-1976, 1985-1996, 1998-2013
Couleurs Vert et rouge ("le vert de ma forêt, le rouge de mon coeur")
Stade Stade Louis-Dugauguez
(23 189 places)
Siège Château de Montvillers - BP 40
08140 Bazeilles
Championnat actuel National
Président Drapeau : France Marc Dubois/ Gilles Dubois délégué
Entraîneur Drapeau : France Farid Fouzari
Joueur le plus capé Drapeau : France Max Fulgenzy (349)
Meilleur buteur Drapeau : France Célestin Oliver (90)
Site web www.cssedan.com
Palmarès principal
National[1] Coupe de France (2)
Championnat de France de Ligue 2 (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Le Club Sportif Sedan Ardennes (CSSA) est un club français de football fondé le 2 novembre 1919 et basé à Sedan. Il connaît son âge d'or dans les années 50 et 60, lorsqu'il passe seize saisons consécutives dans l'élite. Le club remporte alors deux Coupes de France, en 1956 et 1961.

En 2013, le club est placé en liquidation judiciaire puis rétrogradé en CFA 2 (cinquième division). Il est présidé depuis par les frères Marc et Gilles Dubois, et évolue actuellement en CFA (quatrième division) sous la direction de Farid Fouzari. Il évoluera pour la saison 2015-2016 dans le championnat National (troisième division)

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts de l'Athlétique Sedan-Torcy[modifier | modifier le code]

Fondé en 1919 par Marcel Schmitt, l'Union Athlétique Sedan-Torcy connaît des débuts difficiles. Évoluant sur un terrain sans tribune ni gazon, les affluences rarement supérieures à quelques centaines d'unités ne permettent aucune folie financière. À la Libération, M. Trubert, ex-gardien de but du club en 1927, en devient l'homme à tout faire : de la comptabilité au traçage des terrains. Il remplace même, au pied levé, le gardien de but blessé, à l'occasion d'une rencontre de Coupe des Ardennes à Mohon. Par tradition, il quitte toujours le stade le dernier, les maillots sous le bras afin de les laver.

1950-1970 : L'âge d'or du club[modifier | modifier le code]

En 1947, M. Trubert sollicite les directeurs des Draperies sedanaises : les frères Lucien et Maurice Laurant. Ils prennent en main les destinées du club pour un bail de 28 ans, mais Trubert reste au club jusqu'à son décès en 1960. Autre pilier sedanais : Louis Dugauguez, au club de 1948 à 1974. C'est le bâtisseur du succès sportif des « Sangliers ». Arrivé en 1948 alors que l'équipe évolue en DH, il la mène en D1. Il est de plus entraîneur-joueur jusqu'en 1953. Il dirige des entraînements matinaux afin que les « footballeurs-ouvriers » puissent rejoindre ensuite leur travail. « Monsieur Louis » devient même sélectionneur national de 1967 à 1969. L'ascension sedanaise est fulgurante. Champion de D.H. en 1950, Sedan (maillot bleu, culotte blanche, bas rouges et écusson vert et rouge) enlève le titre de Champion de France Amateurs dès 1951. À nouveau champion de leur groupe en 1952 et 1953, les hommes de Dugauguez échouent dans la conquête d'une deuxième couronne nationale amateurs. En 1953, Sedan est admis au sein des pros, en Division 2. En 1956 sous les ordres de Luis Dugaugez et emmené par des joueurs comme Eloy, Fulgenzy ou encore Brény, l'équipe de Sedan bat ses voisins de l'Aube,Troyes par 3-1 à Colombes après avoir dans ce même stade éliminé Lyon le tour précédent. Sedan ayant acquis l'année précédente le titre de champion de division 2 avec plus de 100 buts inscrits est assez logiquement le vainqueur de la coupe de France. Les glorieuses années du club commencent. En 1960-1961, Sedan participe à l'éphémère Coupe anglo-franco-écossaise, battant le Celtic 6-3 en score cumulé[2].

1999 : Retour parmi l'élite et finaliste de la Coupe de France[modifier | modifier le code]

À l'été 1999, le CS Sedan Ardennes retrouve la première division après 25 ans d'attente. La saison précédente, les Sangliers de Patrick Remy, pourtant fraîchement promus de National, terminent à la seconde place, et disputent également la finale de la coupe de France 1999 (perdue 1-0 face à Nantes sur un pénalty très litigieux). Dès leur premier match à domicile, ils battent Nancy 3-1, grâce notamment à un excellent Pierre Deblock. Pour leur première saison parmi l'élite, les Ardennais finissent 7e. La saison 2000-01 commence par une victoire sur la pelouse d'Auxerre (0-1, but de Quint). Durant cette saison, Sedan est un véritable rouleau compresseur à domicile, d'abord au stade Émile-Albeau, puis au nouveau stade Louis-Dugauguez. Ils battent par exemple l'OM 2-0, le PSG 5-1 (après ce match, l'entraineur parisien, Philippe Bergeroo est démis de ses fonctions). Ils sont 2e à la mi-saison; ils quittent le podium sur une défaite à Nantes (4-1) en avril, et la grave blessure de leur meilleur buteur, Cédric Mionnet. Ils accrochent toutefois une place qualificative en coupe de l'UEFA, dont ils sont éliminés dès le 1er tour par le club Tchèque de Pribram (0-4, 3-1)

2001-2003 : Des années délicates[modifier | modifier le code]

Malgré une bonne saison 2001, les Sedanais peinent à retrouver leur niveau de jeu, malgré l'arrivée de joueurs comme Laurent Peyrelade ou Henri Camara. En octobre, Mionnet marque face au PSG lors de son retour de blessure, mais ne peut éviter la défaite du CSSA (1-2). L'équipe atteint les demi-finales de la coupe de France 2002 et s'incline face à Bastia. Lors de l'exercice 2002-03, les résultats seront très décevants, à l'image de la claque reçue à Lyon lors de la 2e journée (1-6). L'entraineur Henri Stambouli est démis de ses fonctions et remplacé par Dominique Bathenay en janvier 2003. Malgré quelques résultats encourageants, celui-ci ne parvient pas à redresser le club, qui est relégué en Ligue 2 à la fin de la saison.

2003-2006 : La descente puis le renouveau avec une finale en Coupe de France en 2005[modifier | modifier le code]

Le CSSA connait une première saison de Ligue 2 en dent de scie. Le manque de régularité, et le nombre non négligeable de points perdus à domicile empêche le club de se positionner parmi le prétendants à la montée. En fin de saison 2003-04, Dominique Bathenay est même limogé, et remplacé par Serge Romano. Cet ancien Troyen va solidifier la défense du club, avec notamment la signature de Jérémy Henin, qui forme avec Johann Charpenet et Hamada Jambay une charnière centrale imperméable; les latéraux David Ducourtioux et Nadir Belhadj, très athlétiques, sont autant rigoureux défensivement que dangereux offensivement. Le club termine à la 5e place en Ligue2, et se qualifie pour une nouvelle finale de coupe de France. Opposés à Auxerre, les Sedanais sont menés 1-0 quand Stéphane Noro décoche une frappe lourde de 35 mètres qui va perforer la lucarne de Fabien Cool. Cependant, dans les arrêts de jeu, Bonaventure Kalou donne la victoire aux Bourguignons; Sedan a perdu ses 3 dernières finales de coupe de France (1965, 1999, 2005). La saison 2005-06 démarre plus fort: les nouvelles recrues se sont très vite intégrées: Mansour Boutabout se révèle être un attaquant efficace, Mickaël Ciani et Romain Sartre vont vite faire oublier Charpenet et Njanka, et Nicolas Marin va affoler les défenses adverses! À la fin d'une saison maitrisée, Sedan peut être promu en Ligue 1 à la suite de la réception de Valenciennes, mais les joueurs d'Antoine Kombouaré créent la surprise et s'imposent 0-3 à Dugauguez, assurant leur promotion parmi l'élite à la même occasion. Le CSSA devra attendre la victoire sur la pelouse du rival rémois pour officialiser sa montée en Ligue 1 (2-1, doublé de Boutabout). La réception de Guingamp lors de la dernière journée, le 12 mai 2006, reste à ce jour le record d'affluence au stade Louis-Dugauguez (23130 spectateurs).

2006-2007 : De nouveau parmi l'élite[modifier | modifier le code]

À la suite de son accession, Sedan se sépare de joueurs pourtant cadres (Laurent Gagnier, Didier Neumann notamment) mais effectue un recrutement de qualité en contrepartie. Malheureusement pour eux, plusieurs de leurs nouvelles recrues défensives vont connaitre des blessures importantes. l'ex-stéphanois Alaeddine Yahia se blesse pendant la coupe du Monde 2006 et sera indisponible 6 mois, Jean-Michel Badiane connaitra le même sort après quelques matchs, Romain Sartre sera absent 2 mois, et Jérôme Le Moigne pour 6 mois également. Pour ne rien arranger, Stéphane Noro se blessera gravement au Parc des Princes, à la suite d'un tacle involontaire mais dangereux de Pierre-Alain Frau. Malgré tous ces pépins, Sedan pratique du beau football, ne s'inclinant que de très peu face à Lyon ou Monaco (0-1), battant Rennes à l'aller comme au retour, mais également le PSG, Lille. Toutefois, le nombre important de points perdus à domicile vaudra à Serge Romano d'être remercié et remplacé par José Pasqualetti le 31 octobre 2006. L'ancien entraineur d'Ajaccio ne parviendra pas à faire sortir Sedan de la zone de relégation, et les Verts et Rouge retrouveront la Ligue 2 un an seulement après l'avoir quitté. C'est pourtant avec lui que le club connaitra ses seules victoire à l'extérieur: à Rennes (2-0), St-Etienne (2-1) et à Nantes (1-0), grâce à une bourde monumentale de Fabien Barthez à la suite d'un centre-tir de Ducourtioux. À la fin de la saison, les attaquants Grégory Pujol et Joseph-Désiré Job sont les meilleurs buteurs du club avec 10 buts chacun.

2008-2011 : Le purgatoire mais une 1/2 finale en Coupe de France et une nouvelle génération[modifier | modifier le code]

Après les départs de plusieurs éléments importants (Pujol, Ducourtioux, Noro), le CSSA se fera prêter 7 joueurs durant la saison 2007-08 (nombre maximal autorisé par la LFP). Parmi ces joueurs, on compte Alexandre Bonnet et Paul Baysse (internationaux espoirs Français), Djamel Abdoun, Moussa Sow (meilleur buteur de Ligue 1 trois ans plus tard), Albert Baning (international Camerounais); tous effectuetont une belle saison et se révèleront au grand public. En revanche, Frédéric Nimani sera peu utilisé, et Alexis Allart arrivera seulement en janvier, avant de signer définitivement (à l'instar de Paul Baysse). La saison 2007-2008 du CSSA s'avère être excellente malgré le fait que le club finira à la 4e place, ratant de peu une remontée directe. Cette saison sera marquée par le très bon parcours du club ardennais en Coupe de France. Celui-ci débute au septième tour face au club amateur du SC Douai (DH) par une victoire 2-1 dans le nord et contre Marcq-en-Barœuil (DHR) au huitième tour qui se solde par une pénible victoire 3-2 des sedanais. Le premier gros coup du CSSA dans cette Coupe de France est cette victoire en Trente-deuxièmes de finale face au 4e actuel de Ligue 1, le Stade Malherbe Caen sur le score de 3-2 avec des buts des jeunes révélation sedanaises Alexandre Bonnet, Moussa Sow et Djamel Abdoun sur pénalty. En seizièmes de finale, le CSSA reçoit un pensionnaire de Ligue 2, le FC Nantes. Les Vert et Rouge battent les Canaris au bout du suspense lors de la séance de tirs au buts à la suite d'un score nul et vierge. En huitièmes de finale, les Sangliers reçoivent une nouvelle fois un club de deuxième division, le SCO d'Angers qu'ils battent 2-0 grâce à des buts de Djamel Abdoun sur un magistral coup-franc et de Moussa Sow dans les tout derniers instants du match. En quarts de finale, la tâche s'annonce compliquée pour les ardennais puisqu'ils se déplacent chez le dauphin de la Ligue 1, les Girondins de Bordeaux. Mais les sedanais ne font aucun complexe face aux Marine et Blanc puisqu'ils se procurent plusieurs occasions d'ouvrir le score. Score nul et vierge, les deux équipes ont alors recours à la séance des tirs au but où le gardien sedanais Patrick Regnault s'illustre en arrêtant les tirs de la star du moment en Ligue 1 Fernando Cavenaghi et de Franck Jurietti. Les sedanais s'imposent 4 à 3 grâce à son gardien emblématique [1]. Dans le dernier carré de la compétition, le CSSA se déplace à Gerland chez le leader de la Ligue 1 l'Olympique lyonnais. Lors de ce match nous verrons de très bons joueurs sedanais faisant presque jeu égal avec les Gones avec notamment les deux gardiens Patrick Regnault et Grégory Coupet qui sont dans un grand soir. Hélas, l'aventure sedanaise en Coupe de France prend fin à la 87e minute à la suite d'un coup-franc de plus de 37 mètres tiré par l'un des plus grands spécialistes de tous les temps dans le domaine, Juninho.

À l'été 2008, Sedan nomme Landry Chauvin à la tête de l'équipe première à la place de José Pasqualetti; ancien responsable du centre de formation de Rennes, il a permis l'émergence de très bons jeunes footballeurs (comme Yoann Gourcuff, Jimmy Briand ou Sylvain Marveaux). Il donnera sa confiance à des jeunes joueurs; durant 3 ans sous sa direction, Sedan aura le plus jeune effectif de Ligue 2. Si les 2 premières saisons sont moyennes (9e en 2008-09, 12e en 2009-10), le club révèle des joueurs comme Yohan Eudeline, Ismaël Traoré ou encore Lossémy Karaboué.

Lors de la saison 2010-11, Sedan est impressionnant à domicile: devant son public, il écrase Clermont 4-0, Istres 5-1, Vannes 4-0, et même le futur promu Ajaccio 4-1. Les prestations de Karaboué lui vaudront même d'êtré élu meilleur joueur de Ligue 2 au mois d'octobre 2010. En revanche, Sedan peine à l'extérieur et perd des points bêtement, notamment à Istres: Sedan, mené 0-2, parvient à prendre l'avantage 3-2 après un but de chacun des joueurs entrés en cours de jeu, mais s'effondre en fin de match et s'incline 3-5. En gagnant ce match, le CSSA aurait pu accéder à l'élite; en effet, le club rate la montée de 3 points, ayant pourtant la meilleure différence de buts de la division (+20). Les victoires face à Nantes (3-1) et Metz (3-1) n'y changeront rien: le CSSA finit cette saison à la 5e place.

2011-2012 : À quelques points de la montée en Ligue 1[modifier | modifier le code]

En 2011-2012, le club termine à la quatrième place du championnat de Ligue 2, à cinq points du premier promu, Troyes. Cette montée était pourtant vitale pour la survie du club, le président Pascal Urano ne souhaitant plus y injecter son argent personnel. Lors du mercato estival, le CSSA se sépare de ses meilleurs éléments afin d'améliorer ses finances.

2012-2013 : Relégation en CFA 2[modifier | modifier le code]

Privé de ses cadres et après une saison assez chaotique, le club ardennais se classe avant-dernier du championnat et se retrouve donc théoriquement relégué en National. Toutefois, compte tenu les finances du club, la Direction nationale du contrôle de gestion décide de reléguer le club ardennais en CFA pour la saison suivante. Faute de possibilité de trouver un repreneur, le club décide de ne pas faire appel de cette décision. Finalement, le 16 juillet 2013, Pascal Urano annonce que le club se retrouve en cessation de paiement avant son audition devant le tribunal de commerceleu 18 juillet. Le club est donc placé en redressement judiciaire jusqu'au 3 octobre 2013 dans l'attente d'un éventuel repreneur.

2013-2015 : La présidence Dubois[modifier | modifier le code]

La reprise du CS Sedan Ardennes semble s’accélérer quand les frères Gilles et Marc Dubois relance de nouveau les négociations. Marc Dubois devrait ainsi remplacer Pascal Urano en tant que président afin d'ouvrir un nouveau chapitre de l'histoire du club ardennais. Le 8 août 2013, le tribunal de commerce prononce une liquidation judiciaire le club et met en délibéré l'offre de reprise de 2,5 millions d'euros des frères Dubois. Le 12 août 2013, le tribunal de commerce de Sedan entérine le rachat, Marc Dubois devenant par conséquent le nouveau dirigeant du CSSA avec son frère Gilles comme président délégué. Le club, finalement relégué en CFA 2 (cinquième division), disposera d'un budget de 1,5 millions d'euros, bien supérieur aux clubs de ce niveau.

Un temps prise en main par le kinésithérapeute du club Teddy Pèlerin, l'équipe première est finalement confiée à un homme du sérail Farid Fouzari, joueur au club au cours des années 1980 et à la fin des années 1990, mais aussi longtemps entraîneur adjoint. Lors du mercato d'hiver le club parvient à recruter Albert Baning (20 matchs de L1, 36 matchs de L2), déjà présent au club en 2007-2008, mais aussi Kévin Goba (39 matchs de national) en provenance de l'USL Dunkerque. Le 26 avril 2014 alors que le club est à la lutte pour la première place de son groupe, la réception du leader l'Iris Croix Football est l'occasion pour le CSSA d'établir la quatrième meilleure affluence de l'histoire du CFA2 (8327 spectateurs[3]) derrière les records strasbourgeois de la saison 2011-2012. Le 24 mai 2014, c'est au Stade Auguste-Delaune que Sedan obtient et fête sa montée en CFA par le biais des meilleurs deuxièmes.

Durant la saison 2014-2015, il s'affirme comme un des premiers clubs de la poule A en CFA. En parallèle, le président Dubois multiplie les contacts pour renforcer le capital, en particulier avec des familles princières d'Arabie saoudite[4], [5], [6], , leur proposant un projet plus large que le sport, et comprenant des volets formation, santé, tourisme et réseau d'affaires[7].

2015 : Remontée en National[modifier | modifier le code]

En 2014-2015, Sedan assure sa remontée en championnat National (D3) à cinq journées de la fin en terminant premier de son groupe devant l'US Quevilly.

Dates clés[modifier | modifier le code]

  • 1919 : fondation de l'Union athlétique Sedan-Torcy.
  • 1953 : section professionnelle.
  • 1966 : fusion avec le RC Paris ; le club est rebaptisé RC Paris-Sedan.
  • 1970 : le club est rebaptisé Club Sportif Sedan Ardennes grâce à l'intermédiaire de Thomas Lambert.
  • 1974 : fusion avec l'Amical Club Mouzon; le club est rebaptisé pour une saison CS Sedan Mouzon Ardennes.
  • 1976 : abandon de la section pro.
  • 1985 : section professionnelle.
  • 1996 : abandon de la section pro.
  • 1997 : section professionnelle
  • 1998 : Montée en ligue 2.
  • 1999 : montée du club en Ligue 1. Finaliste coupe de france.
  • 2000 : Qualification coupe d'intertoto
  • 2001 : Vice-champion d'automne. Qualification coupe UEFA.
  • 2002 : premier tour de la Coupe UEFA 2001-2002.
  • 2003 : Descente en Ligue 2
  • 2005 : Finaliste coupe de france
  • 2006 : remontée du club en Ligue 1.
  • 2007 : retour en Ligue 2.
  • 2013 : dépôt de bilan, rétrogradation en CFA2, redressement puis liquidation judiciaire. Rachat par les frères Dubois.
  • 2014 : montée en CFA
  • 2015 : Champion de France de CFA et montée en National

Palmarès[modifier | modifier le code]

Compétitions nationales Compétitions internationales
Compétitions de jeunes Compétitions régionales
  • Coupe Roger Posty (8) :
    • Vainqueur : 1956, 1963, 1968, 1969, 1973, 1974, 1980, 1986

Trophées et distinctions[modifier | modifier le code]

Officiels UNFP
France football

Records[modifier | modifier le code]

  • 39 matchs consécutifs sans défaite en 1955

Couleurs[modifier | modifier le code]

Vert et Rouge

[modifier | modifier le code]

Maillots du club[modifier | modifier le code]

Joueurs et personnages du club[modifier | modifier le code]

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

  • Le numéro 29 a été retiré en mémoire à David di Tommaso à la suite de son décès le 29 novembre 2005 à De Meem (Pays-Bas) des suites d'un arrêt cardio-circulatoire. David jouait alors au club d'Utrecht depuis le mercato d'été 2004, il participa à 54 rencontres et inscrit un but.

Les Internationaux[modifier | modifier le code]

Neuf sedanais ont joué en équipe de France.

Sélections
Cl Nom Poste Début Fin à Sedan Total
1 Yves Herbet milieu 3 juin 1965 24 avril 1968 11 16
2 Maryan Synakowski défenseur 12 novembre 1961 28 avril 1963 11 13
3 Pierre Michelin défenseur 29 septembre 1963 25 avril 1964 5 5
4 Roger Lemerre milieu 25 septembre 1968 30 avril 1969 4 6
5 Pierre Bernard gardien 11 décembre 1960 2 avril 1961 3 21
6 José Broissart milieu 30 avril 1969   1 10
7 Daniel Carpentier défenseur 30 mai 1954   1 1
Maxime Fulgenzy attaquant 12 novembre 1961   1 1
Michel Watteau attaquant 26 novembre 1966   1 1
Total 9 internationaux 30 mai 1954 30 avril 1969 38 74

Autres grands noms du passé[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Présidents Entraîneurs Faits marquants
Nom Début Fin Nom Début Fin
1919 1946
Maurice Laurant[9] 1946 1947 M Weinstock 1946 1948?
Lucien Laurant 1947 1975 ? Louis Dugauguez juillet 1948 juin 1963 2 coupes de France
1 championnat de D2
Troisième de D1
Jules Vandooren juillet 1963 mars 1964
Louis Dugauguez avril 1964 juin 1974 Finale de coupe de France
Troisième de D1
Pierre Tordo juillet 1974 juin 1975
Roger Pierrot  ?  ? Claude Brény juillet 1975 juin 1976 Relégation en D3
Jacky Nix  ?  ?
{temporaire} Christian Perrin juillet 1976 juin 1978
Yvan Roy juillet 1978 juin 1980
Pierre Tordo juillet 1980 août 1987
Francis Roumy 1989 1999 Michel Le Floch'moan août 1987 juillet 1994 1 championnat de D3
Pascal Urano 1994 2013 Christian Sarramagna août 1994 avril 1995 Relégation en D3
Bruno Metsu mai 1995 juin 1998 Promotion en D2
Patrick Remy juillet 1998 juin 2000 Finale de coupe de France
Promotion en D1
Alex Dupont juillet 2000 août 2001 Cinquième de D1
Henri Stambouli septembre 2001 décembre 2002 Relégation en Ligue 2
Dominique Bathenay janvier 2003 mars 2004
Serge Romano avril 2004 septembre 2006 Finale de coupe de France
Promotion en Ligue 1
José Pasqualetti octobre 2006 mai 2008 Relégation en Ligue 2
Landry Chauvin mai 2008 mai 2011 Échec de la montée en Ligue 1
Laurent Guyot mai 2011 mai 2013 Relégation sportive en National et rétrogradation administrative en CFA2
Marc et Gilles Dubois Depuis 2013 Farid Fouzari Depuis août 2013 Montée en CFA, Montée en National

Effectif actuel 2014-2015[modifier | modifier le code]

Effectif du CS Sedan-Ardennes de la saison 2014-2015
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[10] Nom Date de naissance Sélection[11] Club précédent Contrat
16 G Drapeau de la France Maeyens, WillyWilly Maeyens 6/5/1989 (26 ans)
AJ Auxerre 2013-2015
999 G Drapeau de la France Ndjalkonog, JeanJean Ndjalkonog 2/4/1992 (23 ans)
FC Villefranche 2014-
999 G Drapeau de la France Maurice, CorentinCorentin Maurice 31/8/1994 (20 ans)
US Boulogne CO 2013-
5 D Drapeau de la France Dufour, DamienDamien Dufour Capitaine 30/10/1981 (33 ans)
AJ Auxerre 2013-
999 D Drapeau de la France Vardin, AlexandreAlexandre Vardin 18/9/1989 (25 ans)
US Boulogne CO 2013-
999 D Drapeau de la France Simothé, ClémentClément Simothé 22/2/1993 (22 ans)
CSO Amnéville 2010-
999 D Drapeau de la France Vasseur, OlivierOlivier Vasseur 7/7/1993 (21 ans)
Le Mans FC 2013-
999 D Drapeau de la France Camacho, RudyRudy Camacho 5/3/1991 (24 ans)
AS Lyon-Duchere 2014-
999 D Drapeau de la France Célina, SébastienSébastien Célina 4/1/1985 (30 ans)
FC Martigues 2014-
999 D Drapeau de la France Dibassy, BakayeBakaye Dibassy 11/8/1989 (25 ans)
Stade montois 2014-
999 M Drapeau de la France Rocchi, Jean-JacquesJean-Jacques Rocchi 1/6/1989 (26 ans)
FC Calvi 2013-2014
8 M Drapeau de la France Anziani, BaptisteBaptiste Anziani 3/5/1990 (25 ans)
FC Calvi 2013-
999 M Drapeau de la France Chemali, HoussemHoussem Chemali 22/6/1991 (24 ans)
Cannes-La Bocca (futsal) 2013-2014
6 M Drapeau du Cameroun Baning, AlbertAlbert Baning 19/3/1985 (30 ans) Cameroun PFC Slavia Sofia 2014-
7 M Drapeau de la France Laplace-Palette, LilianLilian Laplace-Palette 16/6/1992 (23 ans)
Pau FC 2014-
999 M Drapeau de la France Leroy, BenoitBenoit Leroy 28/7/1982 (32 ans)
Hyères FC 2014-
999 M Drapeau de la France Durand, VincentVincent Durand 17/5/1984 (31 ans)
USJA Carquefou 2014-
13 M Drapeau de la Nouvelle-Zélande James, ChrisChris James 4/7/1987 (27 ans) Nouvelle-Zélande Kuopion Palloseura 2014-
999 M Drapeau : Sénégal Dabo, ElhadjElhadj Dabo 20/11/1995 (19 ans)
CNEPS Thiès 2014-
999 M Drapeau : Sénégal M'Baye, SoroSoro M'Baye 7/7/1995 (19 ans)
CNEPS Thiès 2014-
999 A Drapeau de la France Fernandes, DavidDavid Fernandes 25/3/1992 (23 ans)
CA Combs-la-Ville 2013-
999 A Drapeau de la France Goba, KevinKevin Goba 6/7/1987 (27 ans)
USL Dunkerque 2014-
999 A Drapeau de la France Guezoui, MedhyMedhy Guezoui 30/3/1989 (26 ans)
Les Herbiers Football 2014-
999 A Drapeau de la France Armand, RomainRomain Armand 27/2/1987 (28 ans)
SR Colmar 2014-
Entraîneur(s)

Drapeau : France Farid Fouzari

Préparateur(s) physique(s)

Drapeau : France Teddy Pellerin

Entraîneur(s) des gardiens

Drapeau : France Régis Roch

Kinésithérapeute

Drapeau : France Yoann Demangeot

Médecin(s)

Drapeau : France Emmanuel Kaeppler


Légende

Consultez la documentation du modèle

Numéro retiré[modifier | modifier le code]

No. Nat. Position Nom du joueur
29 Drapeau de la France D David Di Tommaso (Hommage posthume)

Mascottes[modifier | modifier le code]

  • Comme le département des Ardennes, le CSSA a pour emblème un sanglier, en référence à cet animal qui peuple les forêts du massif. Lors des grandes occasions comme en coupe de France, le club en montre un au public. La mascotte fait alors plusieurs tours de terrain avant la rencontre, précédée par autant de flashs de journalistes qu'une vedette du cinéma.
  • Les sangliers ayant participé aux finales de coupe de France sont Dudule (1956), Dora (1961 et 1965) et Césarine (1999 et 2005). Césarine, mascotte du club depuis 1999 est décédée le 31 mars 2015 à la ferme de Frahan en Belgique (juste de l'autre côté de la frontière)[12].

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Scottish Football Historical Archive
  3. http://www.foot-national.com/foot-sedan-plus-de-8000-spectateurs-face-a-croix-57116.html
  4. Nathan Gourdol, « Sedan aux mains d’un… prince saoudien ?! », RMC Sport,‎ (lire en ligne)
  5. LG / GS, « Le prince Fahd Bin Khalid Faisal en visite à Sedan », France 3 Champagne-Ardenne,‎ (lire en ligne)
  6. Franck Le Dorze et Pascal Rémy, « Un prince saoudien à Sedan », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  7. Solen Cherrier, « Exotique Football Club », Le Journal du dimanche,‎ (lire en ligne)
  8. a et b Équipe réserve
  9. Maurice Laurant est décédé à 86 ans
  10. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  11. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  12. « Césarine, la laie mascotte de Sedan, est décédée », sur L'équipe