Attentat de Damas du 10 mai 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir attentat de Damas.

Attentat de Damas

Localisation Damas (Syrie)
Coordonnées 33° 30′ 44″ nord, 36° 17′ 54″ est
Date
Type Attentat-suicide au véhicule piégé
Morts 55 à 112[1],[2]
Blessés 372[1]
Auteurs 2 kamikazes[1]
Organisations Flag of Jabhat al-Nusra.jpg Front al-Nosra
Mouvance Terrorisme islamiste

Géolocalisation sur la carte : Syrie

(Voir situation sur carte : Syrie)
Attentat de Damas du 10 mai 2012

L'attentat de Damas du a lieu lors de la guerre civile syrienne.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le matin du , deux voitures piégés explosent devant un siège de la Sécurité, dans le quartier de Qazaz, au sud de Damas. Selon le ministère syrien de l'Intérieur, les véhicules contenaient plus d'une « tonne d'explosifs », ils ont explosé à une minute d'intervalle, et étaient conduits par des kamikazes. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, la plupart des victimes sont « des agents de sécurité »[1].

Revendication[modifier | modifier le code]

L'attentat est revendiqué le 12 mai par le Front al-Nosra, qui affirme avoir mené, « en réponse au bombardement du régime des quartiers résidentiels des provinces de Damas, d'Idleb, de Hama, de Deraa, et autres », une « opération militaire à Damas contre les repaires du régime, ayant visé la branche Palestine des services de sécurité »[3],[2]. L'Armée syrienne libre nie toute implication et le Conseil national syrien va jusqu'à accuser le régime d'avoir mis en scène les attentats en déclarant que : « Le régime vole ainsi les dépouilles de martyrs et les placent sur les lieux des attaques »[1].

Bilan humain[modifier | modifier le code]

L'attentat fait 55 morts et 372 blessés selon un bilan donné le jour même de l'attaque par la télévision d'État syrienne[4],[1]. Cependant en 2016, l'AFP rapporte que l'attentat avait fait 112 morts[2].

Références[modifier | modifier le code]