Bataille de Bosra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille de Bosra
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue en 2007 des ruines antiques de Bosra.
Informations générales
Date 20
Lieu Bosra
Issue Victoire des rebelles
Belligérants
Drapeau de la Syrie République arabe syrienne
InfoboxHez.PNG Hezbollah
Flag of Syria 2011, observed.svg Armée syrienne libre Flag of Jabhat al-Nusra.jpg Front al-Nosra
Flag of Ahrar ash-Sham.svg Ahrar al-Cham
Harakat al-Muthanna
Forces en présence
inconnuesinconnues
Pertes
inconnues21 morts[1]

Guerre civile syrienne

Coordonnées 32° 31′ 05″ nord, 36° 28′ 54″ est

Géolocalisation sur la carte : Syrie

(Voir situation sur carte : Syrie)
Bataille de Bosra

La bataille de Bosra a lieu du 20 au lors de la guerre civile syrienne. Elle s'achève par la prise de la ville de Bosra par les rebelles syriens.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le , les rebelles syriens du Front du Sud attaquent la ville antique de Bosra, inscrite au Patrimoine mondial de l'UNESCO et célèbre pour son théâtre romain et des ruines paléochrétiennes[2],[3]. Le même jour, l'armée de l'air syrienne lâche 12 barils d'explosifs sur les quartiers conquis par les rebelles[4]. Les assaillants se heurtent également des miliciens des Forces de défense nationale et des Comités de défense populaire défendant les quartiers chiites qui représentent près de la moitié de la ville[2]. Le matin du 25 mars, après quatre jours de combats, les rebelles s'emparent de la totalité de Bosra[2].

Les pertes[modifier | modifier le code]

Les pertes rebelles sont de 21 morts selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH)[1].

Suites[modifier | modifier le code]

Les rebelles poursuivent leur progression dans la jours qui suivent. Le 1er avril, ils s'emparent de Nassib, le dernier poste-frontière avec la Jordanie qui était encore aux mains du régime[5],[6].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]