Bataille d'Abou Douhour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Offensive d'Abou Douhour.
Bataille d'Abou Douhour
Description de cette image, également commentée ci-après
Un djihadiste du Front al-Nosra dans les ruines de la base aérienne d'Abou Douhour, le 11 septembre 2015.
Informations générales
Date 28 août
Lieu Aéroport d'Abou Douhour
Issue Victoire des djihadistes
Belligérants
Drapeau de la Syrie République arabe syrienneFlag of Jabhat al-Nusra.jpg Front al-Nosra
Flag of the Turkistan Islamic Party in Syria.svg Parti islamique du Turkestan
Flag of katibat al tawhid wal jihad.png Katiba al-Tawhid wal-Jihad
Forces en présence
~ 200 hommes[1]inconnues
Pertes
112 à 143 morts au moins[1],[2],[3]
(dont 71 prisonniers exécutés)[1]
40 disparus au moins[1],[3]
~ 50 à 100 morts au moins[3],[4]

Guerre civile syrienne

Coordonnées 35° 44′ 02″ nord, 37° 06′ 14″ est

Géolocalisation sur la carte : Syrie

(Voir situation sur carte : Syrie)
Bataille d'Abou Douhour

La bataille d'Abou Douhour a lieu lors de la guerre civile syrienne. Après deux années de siège, les rebelles islamistes lancent un assaut décisif le sur l'aéroport d'Abou Douhour et s'en emparent le 9 septembre.

Prélude[modifier | modifier le code]

Le , les rebelles attaquent l'aéroport d'Abou Douhour, la plus importante base aérienne du gouvernorat d'Idleb avec celle de Taftanaz. Les assaillants s'emparent rapidement d'une partie de la base et revendique également la destruction d'un avion peu après son décollage[5].

À partir de septembre 2012, les rebelles continuent d'assiéger l'aéroport[6].

Déroulement[modifier | modifier le code]

Carte de la progression des rebelles.
  • Contrôlé par le gouvernement syrien et ses alliés
  • Contrôlé par les rebelles

Après la chute des villes d'Idleb le , de Jisr al-Choghour le 25 avril suivant et d'Ariha le 28 mai, prises par l'Armée de la conquête, l'aéroport militaire d'Abou Douhour est la dernière position tenue par l'armée syrienne dans le gouvernorat d'Idleb[7].

Le 25 août 2015, une attaque échoue, 10 hommes du Front al-Nosra sont tués selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH)[2].

Le , les rebelles lancent l'assaut décisif. Des kamikazes du Front al-Nosra sur motos mènent des attaques-suicides sur les positions loyalistes. L'aviation bombarde intensément le secteur mais elle ne parvient pas à empêcher les djihadistes d'avancer. Ces derniers prennent le contrôle du portail d'entrée de l'aéroport et de positions en périphérie. Au moins 16 soldats et 18 djihadistes sont tués selon l'OSDH[2].

Le soir du 8 septembre, les rebelles profitent d'une tempête de sable pour pénétrer dans l'aéroport, le lendemain matin la base aérienne est entre leurs mains. Les soldats du régime tentent alors de faire une percée et se replier sur la province d'Alep, à l'est[6],[8],[9],[10].

Après cette défaite, l'armée syrienne ne contrôle plus aucun territoire dans le gouvernorat d'Idleb, seuls les villages de Foua et de Kafraya, assiégés et encerclés, restent tenus par les miliciens des Forces de défense nationale[8].

Les pertes[modifier | modifier le code]

Des djihadistes du Front al-Nosra dans la base d'Abou Douhour, le 11 septembre 2015, après sa capture.

Le 10 septembre, l'OSDH affirme qu'au moins 56 soldats du régime ont été tués, au moins 40 faits prisonniers, plusieurs dizaines portés disparus et fait également état d'exécutions sommaires[11],[3].

Le 19 septembre, l'OSDH déclare qu'au moins 71 prisonniers ont été exécutés dans les jours qui ont suivi la chute de la base aérienne. Parmi ces derniers, 56 ont été fusillés entre le 14 et le 19 septembre. Selon l'ONG, tous les soldats qui défendaient l'aéroport ont été tués, capturés ou sont portés disparus[1],[12],[13],[14].

Le 25 novembre, le Front al-Nosra diffuse une vidéo montrant l'exécution de 42 soldats syriens, fusillés dans le dos[15].

Suites[modifier | modifier le code]

Le , l'armée syrienne reprend la base aérienne[16].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e 71 soldiers of the regime forces executed in the airbase of Abo al- Dohur, OSDH, 19 septembre 2015.
  2. a b et c Syrie: une coalition rebelle aux portes d'un aéroport militaire tenu par le régime, AFP, 28 août 2015.
  3. a b c et d Syrie: le régime perd du terrain, la Russie défend son soutien, AFP, 10 septembre 2015.
  4. أكثر من 120 قتيلاً وأسيراً وجريحاً من قوات النظام خلال السيطرة على آخر معاقلها في محافظة إدلب, OSDH, 9 septembre 2015.
  5. Les rebelles syriens lancent plusieurs assauts dans le Nord, AFP, 31 août 2012.
  6. a et b Syrie: l’armée perd la province d’Idleb, Lattaquié menacée, RFI, 10 septembre 2015.
  7. AFP : Al-Qaïda contrôle quasi-totalement Idleb, nouveau revers au régime syrien
  8. a et b Nouveau revers pour les forces syriennes face au Front Al-Nosra, Le Monde avec AFP, 9 septembre 2015.
  9. Jabhat al- Nusra and the Islamist factions advance again in the airbase of Abo al- Dohur, OSDH, 9 septembre 2015.
  10. The troops of Bashar al- Assad’s regime lose their last position in the province of Idlib, OSDH, 9 septembre 2015.
  11. At least 56 soldiers of the regime troops killed while dozens wounded and missed in Abo al- Dohur clashes, OSDH, 10 septembre 2015.
  12. Syrie: 56 membres du régime exécutés par Al-Qaïda au nord-ouest du pays, AFP, 19 septembre 2015.
  13. Syrie : des djihadistes exécutent 71 soldats sur une base aérienne, Xinhua, 19 septembre 2015.
  14. Syrie: plus de 50 soldats loyalistes exécutés dans la province d'Idleb, 'RFI, 19 septembre 2015.
  15. Romain Caillet, twitter.
  16. Paul Khalifeh, L'armée syrienne chasse les jihadistes d'une importante base à Idleb, RFI, 21 janvier 2018.