Opération Inherent Resolve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Opération Inherent Resolve

Pendant la guerre d'Irak et la guerre civile syrienne

Description de cette image, également commentée ci-après
Deux F/A-18F Super Hornets du VFA-22 (en) lancés depuis l'USS Carl Vinson dans le cadre de l'opération Inherent Resolve en octobre 2014.

Localisation Drapeau de l'Irak Irak
Drapeau de la Syrie Syrie
Planifiée par Drapeau des États-Unis États-Unis
Cible

ShababFlag.svg État islamique
Flag of Jihad.svg Al-Qaïda

puis Flag of Hayat Tahrir al-Sham.svg Hayat Tahrir al-Cham

Date - en cours
(6 ans, 3 mois et 12 jours)
Participant

Commandement :

Unités :

Pertes

L'opération Inherent Resolve (OIR) est le nom de l'opération militaire américaine menée dans le cadre de la coalition internationale en Irak et en Syrie, à la fois en Irak et en Syrie.

Contexte[modifier | modifier le code]

Nom de l'opération[modifier | modifier le code]

Contrairement à leurs partenaires de la coalition, et à la différence des opérations de combat précédentes, aucun nom n'a initialement été donné au conflit entre le gouvernement américain et l'État islamique[45]. La décision de ne pas nommer l'opération a suscité des critiques considérables dans les médias américains[46],[47],[48],[49],[50]. De plus, les militaires américains demeurent inéligibles pour les médailles militaires de campagne et autres décorations de services en raison de la nature ambiguë de l'implication américaine dans ce conflit[51].

L'United States Central Command (CENTCOM) a donc émis une note pour répondre à cette problématique. Selon les responsables du CENTCOM, le nom « Inherent Resolve » (« détermination absolue ») est destiné à refléter la volonté inébranlable et le profond engagement de l'Amérique et de ses partenaires dans la région et dans le monde entier pour éliminer le groupe terroriste État islamique et la menace qu'il fait peser sur l'Irak, la région et plus largement sur la communauté internationale. Il symbolise aussi la volonté et le dévouement des membres de la coalition, de collaborer étroitement avec ses amis dans la région et d'appliquer la puissance nécessaire dans toutes ses dimensions, diplomatiques, informationnels, militaires, et économiques afin d'affaiblir et, finalement de détruire l'État islamique[52].

Le département de la Défense a annoncé, fin d', que les troupes qui opèrent à l'appui de l'opération Inherent Resolve depuis le seraient éligibles à la Global War on Terrorism Expeditionary Medal. Les zones de service concernées sont les suivants: Bahreïn, Chypre, l'Égypte, l'Iran, l'Irak, Israël, la Jordanie, le Koweït, le Liban, la Qatar, l'Arabie Saoudite, la Syrie, la Turquie et les Émirats arabes unis, ainsi que des troupes de soutien à l'opération dans le golfe Persique, la mer Rouge et la Méditerranée à l'est de la longitude 25 degrés. La médaille est approuvée rétroactivement à partir du , a indiqué le Pentagone[53].

Opérations[modifier | modifier le code]

La principale force de frappe américaine déployée est l’aviation, dont les bases sont situées au Proche et Moyen-Orient. Elle comprend notamment des bombardiers stratégiques B-1 puis B-52[54] appuyés par l'aéronavale. Des forces spéciales et des hélicoptères de combat sont déployés en Irak et en Syrie. Depuis l'été 2015, des lance-roquettes multiples HIMARS d'un bataillon d'artillerie sont engagés en Irak[55].

Mi-, il est décidé le déploiement de 1 800 parachutistes de la 101e division aéroportée en support des forces irakiennes pour la reprise de Mossoul[56].

En , si 3 870 militaires américains sont officiellement déployés en Irak, on estime leur nombre à 5 000[57].

Conséquences[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Michelle Tan, « 2-star on Iraq: 'Still a big fight going on here' », Army Times, (consulté le 29 mai 2015).
  2. a et b (en) « U.S. Department of Defense, Photo Essay. » (consulté le 29 mai 2015).
  3. (en) « U.S. Navy Strikes ISIS Targets in Iraq », USNI, .
  4. a et b (en) « U.S. Department of Defense, Photo Essay. » (consulté le 29 mai 2015).
  5. a b c et d http://www.defense.gov/home/features/2014/0814_iraq/20150413-Build_Partner_Capacity_stengthens_bonds_and_Armies.pdf
  6. (en) « ISIS Fires Mortars Near Marines Deployed to Train Iraq Forces », Military.com (consulté le 29 mai 2015).
  7. (en) Hope Hodge Seck, « IS militants pushed out of village near Marine bas », Marine Corps Times, (consulté le 29 mai 2015).
  8. (en) Michael Crowley, « Obama la Mission Creep in Iraq », Time, .
  9. (en) William M. Welch, « US sending 350 more troops to Iraq », USA Today, .
  10. (en) « Obama doubling US troop levels in Iraq », Stars and Stripes (consulté le 28 décembre 2014).
  11. (en) « BBC News – Islamic State: Coalition 'pledges more troops' for Iraq », BBC News.
  12. (en) « 1,000 soldiers from the 82nd Airborne headed to Iraq », Stars and Stripes (consulté le 25 février 2015).
  13. (en) Julian E. Barnes, « 2,300 U.S. Marines deploy new quick-reaction force in Kuwait », The Wall Street Journal, .
  14. (en) Dan Lamothe, « US companies pulling contractors from Iraqi bases as security crumbles », The Washington Post, .
  15. (en) Dion Nissenbaum, « Role of US Contractors Grows as Iraq Fights Insurgents », The Wall Street Journal, (consulté le 13 août 2014).
  16. (en) « USS Carl Vinson Takes Over Airstrike Campaign From USS George H. W. Bush (Video) – Home Post » (consulté le 6 décembre 2014).
  17. (en) « See U.S. warships head for ISIS fight », CNN, (consulté le 29 mai 2015).
  18. (en) « USS Carl Vinson begins return to San Diego », (consulté le 29 mai 2015).
  19. (en) US airstrikes in Syria, Go (lire en ligne).
  20. (en) W.J. Hennigan et David S. Cloud, « AT WAR – AGAIN », FLCourier.com, (consulté le 20 octobre 2014).
  21. (en) Peter Foster, « US military launches air strikes ag/>inst Isil in Syria », Telegraph.co.uk, Londres, (consulté le 20 octobre 2014).
  22. (en) « The A-10 Thunderbolt, Saved By Congress, Joins Airstrikes Against ISIS in Syria », International Business Times, (consulté le 11 octobre 2014).
  23. (en) Tony Capaccio, « Pentagon Says Islamic State Fight Costs $7.6 Million/Day », Bloomberg, (consulté le 13 octobre 2014).
  24. (en) « Raptors, bombers & drones: How US-led ISIS strikes caused carnage in Syria », RT, .
  25. (en) « Kobani: US drops weapons to Kurds in Syria », The Guardian, .
  26. a et b (en) « How US is Pinpointing ISIS Targets in Air War », NDTV.com, .
  27. (en) Lolita Baldor, « Pentagon: Up to $1.1B cost for Iraq, Syria », MarineCorpsTimes.com, (consulté le 20 octobre 2014).
  28. (en) Dave Majumdar, « Exclusive Pictures of Stealth Jet Raid on Syria », The Daily Beast, .
  29. (en) James Rush, « Isis air strikes: US brings in Apache helicopters as British jets target militants in Iraq », The Independent, (consulté le 8 octobre 2014).
  30. (en) Joseph Trevithick, « U.S. Commandos Are Flying Around Iraq », Medium.com, .
  31. (en) Raf Sanchez, « Predator drones being flown over Isil's Syrian 'capital' », The Daily Telegraph, .
  32. (en) « Reaper drones pinpoint Jihadi John: Terrorist has been tracked by British forces but security chiefs fear 'kill or capture' mission would end in failure », Daily Mail, .
  33. (en) Greg Gordon, « Once targeted, Global Hawk drone now hidden weapon in U.S. airstrikes », McClatchyDC.com, (consulté le 20 octobre 2014).
  34. (en) Operation Inherent Resolve (OIR) U.S. Casualty Status Fatalities as of: 23 December 2014, 10 a.m. EDT [PDF].
  35. (en) Ruth Sherlock, « The failed US mission to try and rescue James Foley from Islamic State terrorists », The Telegraph, .
  36. (en) Dan Lamothe, « U.S. soldier in Iraq wounded while in guard tower », The Washington Post, .
  37. (en) « Islamic State Kassig murder: Western jihadists probed », BBC News, .
  38. (en) « Islamic State Allies In Egypt Say They Killed American Oil Worker William Henderson », The Huffington Post, .
  39. (en) « BBC News – Libya hotel attack: Five foreigners among nine killed », BBC News.
  40. (en) « Kayla Mueller, American ISIL hostage, is dead », Al Jazeera America, .
  41. (en) Dan Lamothe, « Air Force F-16 pilot killed in crash in Middle East », The Washington Post, .
  42. (en) « Isil using anti aircraft batteries captured in Iraq », The World Tribune, .
  43. (en) Mariam Karouny, « U.S. loses drone over Syria, which claims to have brought it down », Reuters, .
  44. (en) Roba Alhenawi, « Syria says it shot down U.S. drone », CNN, .
  45. (en) « US Operation Against ISIL in Iraq Remains Nameless », Military.com, (consulté le 6 octobre 2014).
  46. (en) « The War on ISIS Has 'No Name », Business Insider, (consulté le 6 octobre 2014).
  47. (en) « The Military Can't Come Up with a Name For Its War Against ISIS. We're Here To Help », The Huffington Post, .
  48. (en) « What's in a Name: Obama's Anonymous War Against ISIS », U.S. News & World Report, (consulté le 6 octobre 2014).
  49. (en) « U.S. Needs a Name for the Operation Against ISIS », New York Magazine, (consulté le 6 octobre 2014).
  50. (en) « The War With No Name », The American Prospect, (consulté le 6 octobre 2014).
  51. (en) « Troops not eligible for campaign medal in fight against ISIS », The Hill (newspaper), (consulté le 6 octobre 2014).
  52. (en) « Iraq and Syria Operations Against ISIL Designated as Operation Inherent Resolve », U.S. Central Command, (consulté le 15 octobre 2014).
  53. (en) Chris Carroll, « Global War on Terrorism Expeditionary Medal authorized for Operation Inherent Resolve », sur Stripes.com (consulté le 22 novembre 2014).
  54. (en) Laurent Lagneau, « L’aviation américaine déploie des bombardiers B-52 Stratofortress contre Daesh », sur http://www.opex360.com, (consulté le 12 avril 2016).
  55. (en) Wesley Morgan, « How the U.S. campaign in Iraq has escalated with a new weapon: rocket artillery », sur Washington Post, (consulté le 20 décembre 2015).
  56. (en) Corey Dickstein, « Carter to Army’s 101st: You will prepare Iraqis to retake Mosul », sur Stars and Stripes, (consulté le 28 janvier 2015).
  57. « Le Pentagone va proposer de renforcer les forces américaines en Irak », sur http://www.45enord.ca/, (consulté le 26 mars 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]