Hyundai Motor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hyundai Motor Company
logo de Hyundai Motor
Logo de Hyundai
illustration de Hyundai Motor

Création 29 décembre 1967
Fondateurs Chung Ju-yung
Forme juridique Conglomérat
Action HYU
Siège social Séoul
Drapeau de Corée du Sud Corée du Sud
Direction Jung Mong-Goo
Actionnaires Hyundai Motor Group
Activité Construction automobile
Produits Automobile
Société mère Hyundai Motor Group
Filiales Kia Motors, Genesis Motors
Site web www.hyundai.com

Chiffre d'affaires 96 813 Mrd KRW en 2018
Résultat net 1 508 Mrd KRW en 2018

Hyundai Motors Group est le pôle automobile et agriculture du conglomérat coréen Hyundai. Il est l'unique constructeur indépendant en Corée du Sud, et leader sur son marché intérieur.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est, depuis 2010, le quatrième constructeur mondial[1] (en incluant sa filiale Kia Motors).

En 2010, Hyundai Motor lance une nouvelle image de marque, ne voulant plus être considéré comme un constructeur « low-cost ».

En 2017, Hyundai Motors fête ses cinquante ans, ses vingt-cinq ans de présence en France et la création de la branche sportive Hyundai N[2].

En 2019, la marque vend 4,4 millions de véhicules. La firme possède alors vingt usines dont sept en Corée du Sud, ces dernières ont produit environ 1,8 million de véhicules, soit environ 35 000 par semaine[3] .

Le , Hyundai annonce la création d'une nouvelle marque baptisée Ioniq[4], réservée aux voitures électriques[5].

Actionnaires[modifier | modifier le code]

Liste des principaux actionnaires au [6].
Hyundai Mobis (holding) 21,4 %
Fonds de pension national 10,4 %
Mong-Ku Chung 5,33 %
Hyundai Motor Company (autocontrôle) 5,13 %
Capital Research & Management (Global) 3,56 %
Capital Research & Management (World) 3,2 %
Elliott Management 3 %
The Vanguard Group 2,56%
Eui-Sun Chung 2,35 %
Norges Bank Investment Management 1,28 %

Chiffres de vente[modifier | modifier le code]

Année Ventes mondiales du constructeur Hyundai Motor
3 500 000 3 600 000 3 700 000 3 800 000 3 900 000 4 000 000 4 100 000 4 200 000 4 300 000 4 400 000 4 500 000 4 600 000 4 700 000
2012[7] 4 400 000  
2019[8] 4 420 000  
2020[9] 3 743 514  

Hyundai Motor France[modifier | modifier le code]

Modèles actuels[modifier | modifier le code]

Les urbaines[modifier | modifier le code]

  • i10 (depuis 2008, renouvelée fin 2013 ), une citadine à cinq portes partageant sa plate-forme avec la Kia Picanto, de la catégorie des Renault Twingo et Peugeot 108. L'Aura est basée sur la i10 ;
  • i20 (depuis 2009, renouvelée à la fin de 2014), une petite polyvalente concurrente des Peugeot 208 et Renault Clio. Elle existe aussi en version trois-portes appelée « Coupé » depuis 2015 et en version baroudeuse nommée « i20 Active » ;
  • ix20 (depuis 2010, restylée en 2015), minispace de la catégorie des Opel Meriva et Citroën C3 Picasso.

Les compactes[modifier | modifier le code]

  • i30 (depuis 2012, restylée en 2015), berline compacte lancée en , et disponible en trois-portes (sur la version Turbo) et cinq-portes, de la catégorie des Renault Mégane et Volkswagen Golf.
  • i30 SW (depuis 2012, restylée en 2015), un break compact lancé en de la catégorie des Peugeot 308 SW et Ford Focus SW ;
  • i30 Fastback (depuis 2017) ;
  • i30 N (depuis 2017).

Les familiales[modifier | modifier le code]

  • i40 (depuis 2011, restylée en 2015), une berline quatre-portes de la catégorie des Ford Mondeo et Opel Insignia ;
  • i40 SW (depuis 2011, restylée en 2015), break de la catégorie des Peugeot 508 SW et Volkswagen Passat SW.

Les véhicules écologiques[modifier | modifier le code]

Les routières[modifier | modifier le code]

  • Genesis (depuis 2014), une grande berline concurrente des Audi A6 et Mercedes-Benz Classe E.

Les coupés[modifier | modifier le code]

Les SUV et crossovers[modifier | modifier le code]

Anciens modèles[modifier | modifier le code]

Hyundai Auto Canada[modifier | modifier le code]

Modèles commercialisés[modifier | modifier le code]

  • Accent, sous-compacte disponible comme berline ou bicorps (hatchback);
  • Elantra, berline compacte à quatre portes traction appelée « Avante » dans certains pays ;
  • Elantra GT, compacte bicorps (hatchback) cinq-portes à traction appelée « i30 » en Europe ;
  • Sonata, berline intermédiaire à traction ;
  • Genesis, berline de luxe à propulsion;
  • Tucson, SUV compact cinq-portes à traction ou quatre roues motrices, appelé « iX35 » dans certains pays;
  • Santa Fe, SUV à cinq portes à traction ou quatre roues motrices, avec version sept-places nommée « XL » ;
  • Veloster, coupé 2+1 portes sportif compact à traction;
  • Venue, VUS à cinq portes, basé sur la plateforme de la sous-compacte Accent;
  • Kona, crossover cinq portes, disponible en traction ou en version à traction intégrale;
  • Palissade, VUS cinq portes, le plus gros véhicule proposé par la marque, pouvant accueillir huit passagers.

Anciens modèles commercialisés par Hyundai Auto au Canada[modifier | modifier le code]

  • Pony, hatchback cinq-portes à propulsion ;
  • Excel, berline quatre-portes, break trois et cinq-portes à traction ;
  • Stellar, berline quatre-portes à propulsion ;
  • Scoupe, coupé deux-portes à traction ;
  • XG, berline de luxe à quatre portes à traction ;
  • Tiburon, coupé sportif à traction;
  • Genesis Coupé, coupé sport à propulsion.

Hyundai Motors en Corée du Sud[modifier | modifier le code]

Modèles commercialisés[modifier | modifier le code]

Hyundai Equus.

Camions/camionnettes et bus[modifier | modifier le code]

Véhicule militaire[modifier | modifier le code]

Concept cars[modifier | modifier le code]

Les co-entreprises[modifier | modifier le code]

Export[modifier | modifier le code]

Compétition[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) World ranking of manutacturers - OICA.net, 2014 [PDF].
  2. « Hyundai : 50 ans d'automobiles », Auto Plus, .
  3. « Coronavirus. Hyundai interrompt toute sa production automobile en Corée du Sud », Ouest-France, .
  4. Benoît Alves, « Ioniq 5 : La première Hyundai électrique de la lignée », La Revue Automobile,
  5. Sébastien Vanhouche, « Ioniq, une nouvelle marque 100 % électrique », Le Moniteur automobile,
  6. Zone Bourse, « Hyundai : actionnaires », Zonebourse.com (consulté le 26 octobre 2019).
  7. F.I., « Hyundai a vendu 4,4 millions de véhicules à travers le monde en 2012 », La Tribune Auto,
  8. Pascal Pennec, « Top 10 mondial des constructeurs automobiles en 2019 », Auto Plus,
  9. F.I., « La marque Hyundai réalise des ventes mondiales de 3 743 514 véhicules en 2020 », La Tribune Auto,
  10. Jacques Warnery, « Hyundai Le Fil Rouge : une étude de style au salon de Genève 2018 », L'Argus, .
  11. Mathieu Demeule, « Hyundai Concept 45 en direct de Francfort 2019 », Auto Plus, .
  12. Cazergues Quentin, « Hyundai Prophecy : un nouveau concept prémonitoire pour le salon de Genève 2020 », L'Automobile Magazine, .
  13. Mathieu Demeule, « Les sociétés Hyundai et Uber se sont associées et dévoilent sur l'édition 2020 du CES de Las Vegas un inédit concept de taxi volant. », Auto Plus, .

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]