Le Bessat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Bessat
Église paroissiale.
Église paroissiale.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Saint-Étienne
Canton Le Pilat
Intercommunalité Communauté de communes des monts du Pilat
Maire
Mandat
Robert Tardy
2014-2020
Code postal 42660
Code commune 42017
Démographie
Gentilé Bessataire
Population
municipale
426 hab. (2014)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 22′ 11″ nord, 4° 30′ 56″ est
Altitude Min. 700 m – Max. 1 308 m
Superficie 10,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de la Loire
City locator 14.svg
Le Bessat

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de la Loire
City locator 14.svg
Le Bessat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Bessat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Bessat

Le Bessat est une commune française située dans le département de la Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Col de la Croix de Chaubouret.

Le Bessat est la commune la plus haute en altitude du département de la Loire, à 1170 mètres. Altitude qui est équivalente à certaines stations des Alpes (au village) comme La Clusaz par exemple.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant la Révolution française, les habitations du Bessat était rattachées à la seigneurie du Thoil, aujourd'hui lieu-dit (en ruine) du Bessat.

Elle est également connue aujourd'hui comme une station de ski du Pilat. Les hivers sont rudes et enneigés (en moyenne 5 à 6 mois d'enneigement).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

À la suite de l'élection municipale de 2014, le conseil municipal est composé de 3 adjoints et de 7 conseillers municipaux[1].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 en cours
(au avril 2014)
Robert Tardy[1],[2]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1836. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 426 habitants, en diminution de -2,29 % par rapport à 2009 (Loire : 1,48 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1836 1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876
606 546 521 535 536 535 536 523 529
1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926
558 542 501 495 472 488 404 327 327
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
288 317 249 201 190 192 206 211 250
1999 2006 2011 2014 - - - - -
414 439 440 426 - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Sports[modifier | modifier le code]

Col de la Croix de Chaubouret[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Col de la Croix de Chaubouret.

Le col de la Croix de Chaubouret se situe au sud de la commune du Bessat, à une altitude de 1 201 m, à la limite des communes de Graix et du Bessat, et offre une vue sur la vallée du Rhône et la chaîne des Alpes.

Un stade de glisse, installé en 2005, fait partie prenante de l'espace nordique des monts du Pilat permet la pratique du snowtubbing et l'initiation au ski alpin et ski de fond via 4 fil-neiges.

Domaine nordique Le Bessat - Les grands bois[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Espace nordique des monts du Pilat.

Le domaine nordique Le Bessat - Les grands bois dispose de 35 kilomètres de pistes de fond balisées et tracées pour le skating et le pas alternatif, comprenant une boucle verte de 4,6 kilomètres, une bleue de 7,1 kilomètres, une rouge de 9,2 kilomètres et une noire de 14,5 kilomètres au départ du col de la Croix de Chaubouret et une boucle verte de 5 kilomètres, une bleue de 6,1 kilomètres, une rouge de 8,4 kilomètres et une noire de 14 kilomètres au départ du col de la République (La Versanne)[7]. Il propose également 13 kilomètres d'itinéraires balisés et tracés pour fondeurs, piétons et raquettes au départ du Tremplin comprenant une boucle verte de 2 kilomètres, une bleue de 5 kilomètres, une rouge de 5,8 kilomètres, et une noire de 11,8 kilomètres (cette dernière étant également accessible depuis le site du Pont Sauvignet)[7].

Il fait partie de l'espace nordique des monts du Pilat, un regroupement de stations de sports d'hiver qui s'étend sur les communes du Bessat, de Burdignes, de Saint-Régis-du-Coin et de Graix.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « L'équipe », sur le site de la mairie (consulté le 13 mars 2015).
  2. « Le Bessat », sur le site de l'association des maires de France (consulté le 13 mars 2015).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. a et b « plan des pistes et des sites de l'espace nordique », sur site de la communauté des communes des monts du Pilat (consulté le 12 septembre 2010)